Encyclopédie Wikimonde

B-17 G

Aller à : navigation, rechercher

Erreur de script : le module « Formatage du titre » n’existe pas.

B-17 G est un roman écrit par Pierre Bergounioux en 2001 aux éditions Flohic et republié chez Argol en 2006.

Contexte

C'est à partir d'une invitation à écrire sur une image de son choix que Pierre Bergounioux se met à composer ce texte. En parlant de son ouvrage, l'auteur déclare : " Universellement connu sous l'appellation de Forteresse Volante, le Boeing B-17 fut l'instrument principal des bombardements stratégiques qui ruinèrent l'Allemagne. Il emportait dix hommes sur des distances supérieures à trois mille kilomètres, dans l'hiver inexploré des hautes altitudes battues par le feu ennemi. Leur aventure collective n'a pas été contée. Ses possibles interprètes n'y ont pas survécu. À partir d'une image de B-17 en perdition, on a épilogué sur les chances du récit, la liaison toujours incertaine entre l'événement et sa relation. "[1]

Résumé

À partir d'une capture d'écran d'un film d'archive de l'armée allemande montrant l'explosion en plein vol d'un bombardier américain Boeing B-17 Flying Fortress, Pierre Bergounioux tisse différentes réflexions sur le passé et le devenir de ces jeunes soldats engagés dans la Seconde guerre mondiale[2].Au cours de la narration, l'auteur trace divers parallèles entre les soldats et des auteurs américains qui ont compté pour lui en tant que lecteur comme Ernest Hemingway ou William Faulkner[3]

Réception critique

L'accueil critique réservé au livre est dithyrambique. Bertrand Leclair dans La Quinzaine littéraire parle de « La narration pulvérisée. Un éblouissement, un de ces éblouissements auxquels vise l'art quand il cherche à nous aveugler pour nous rendre enfin la vue ». Pour Patrick Kéchichian, dans le Monde des livres, l'ouvrage : « B-17 G, le très beau et étrange récit ». Pour Tiphaine Samoyault dans Les Inrockuptibles, le livre : « De ce minuscule laps de temps qui sépare le choc de la disparition, l'instant même de la photographie, Pierre Bergounioux fait un grand texte sur l'histoire et sa longue durée. »[4]

Postface

La postface est signée par Pierre Michon lors de la réédition de 2006[4]. L'auteur des Vies Minuscules énonce qu' : "Il faut beaucoup de talent, de concentré d’imagination et de rigueur pour élaborer semblable machine littéraire, à l’efficacité millimétrée et néanmoins curieusement poétique, en soixante-quinze pages."[2]

Notes et références

  1. B-17 G - Pierre Bergounioux (ISBN 2908787520) [lire en ligne (page consultée le 2018-04-03)] 
  2. 2,0 et 2,1 « B17-G », sur argol-editions.fr (consulté le 3 avril 2018)
  3. « Jusqu'à Faulkner - L'un et l'autre - GALLIMARD - Site Gallimard », sur www.gallimard.fr (consulté le 3 avril 2018)
  4. 4,0 et 4,1 « B-17G - Pierre Bergounioux - Babelio », sur www.babelio.com (consulté le 3 avril 2018)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).