Encyclopédie Wikimonde

BIOP

Aller à : navigation, rechercher

BIOP
LogoBIOP+baseline.jpg
Situation
Création 1962 : Bureau de renseignements et d'orientation scolaire
Type Direction Générale Adjointe de l'Enseignement Recherches & Formation de la CCI Région Paris Ile-de-France

2016 : Le 7 avril 2016, les élus de la CCI Paris Ile-de-France ont acté lors de l'assemblée générale la fermeture définitive du BIOP au 30 septembre 2016.

Siège 7 rue Beaujon, Paris 8e
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Organisation
Effectifs 22 collaborateurs (2013)
Directrice Sylvie Mouchez

Site web http://www.biop.cci-paris-ile-de-france.fr

Le BIOP est un centre d’orientation de la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France. Il accompagne les jeunes et les adultes dans leurs projets en proposant des prestations sur mesure.

Rôle

Le BIOP participe à la mission de service public d’orientation et d’information des jeunes (collégiens, lycéens, étudiants) et des adultes (salariés ou à la recherche d’un emploi). Il aide à faire des choix réfléchis parmi les métiers et les formations existants via notamment une permanence téléphonique d’orientation et une salle de documentation réservée à ses clients. Les jeunes disposent aujourd’hui de différents moyens d’information : le centre d’information et d’orientation, l'Onisep, le CIDJ ou la cité des métiers… À toutes ces possibilités vient s’ajouter, en Île-de-France, le BIOP.

La particularité du BIOP est de ne pas faire partie de l’Éducation nationale, puisqu'il est un service de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. Cette extériorité permet de proposer un accompagnement personnalisé et progressif, en fonction d’un projet de vie ou de carrière, de valeurs, de compétences plutôt qu’en fonction des seuls résultats scolaires. Certaines de ses prestations sont payantes.

Le BIOP propose également ses services aux salariés et aux entreprises : il réalise avec les salariés demandeurs leur bilan de compétences comme il accompagne des entreprises (la Fnac, Mondadori, Louis Vuitton, etc.) dans leur politique de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

D’autre part, le BIOP a également une mission d’analyse. Il cherche à évaluer les pratiques concernant l’orientation en France au travers d’études qualitatives et quantitatives (étude sur l'orientation scolaire en 2010[1], étude sur le bilan de compétence[2] et la baromètre de l'orientation en 2009[3]). Il mène également une réflexion sur les enjeux de l’orientation tout au long de la vie[4].

Histoire

En 1954, la Direction de l’Enseignement de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP), crée un « Bureau de renseignements ». Ce service a pour vocation de répondre aux demandes d’informations en matière d’orientation.

Ses missions sont élargies en 1962. Le service devient alors le « BuReau de conseils et d’Orientation Scolaires » (le BROS). Ce service s’adresse à deux publics demandeurs d’informations ou de conseils : les familles ou les étudiants ainsi que les adultes désireux de se réorienter ou de se perfectionner.

Le BROS est réorganisé en 1965 pour faciliter l’information scolaire des candidats et des familles, en lien avec les écoles de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. Le BROS collabore étroitement avec les centres d’orientation et de documentation de la région parisienne. En 1970, le BROS devient le BIOP (Bureau d’information, d’orientation et de perfectionnement). Ce changement de dénomination a pour objectif de clarifier la triple activité du bureau :

– informer les différents publics (jeunes, familles, actifs) ;
– les orienter ;
– les accompagner dans leur perfectionnement professionnel si nécessaire.

À la fin des années 70, deux nouvelles catégories de demandeurs apparaissent : les jeunes à la recherche d’un premier emploi mais aussi ceux en situation d’échec scolaire et les moins de 30 ans qui, après une ou plusieurs expériences professionnelles souhaitent se réorienter. L’arrivée du chômage de masse modifie les caractéristiques des publics du BIOP : les chômeurs non licenciés et les jeunes à la recherche d’un stage sont de plus en plus nombreux à consulter le BIOP.

À partir de 1986, le BIOP développe un service par minitel pour relayer plus largement les informations liées à l’orientation professionnelle. En 1992, le BIOP devient le Bureau pour l’Information et l’Orientation Professionnelle. Il crée, à destination des salariés, le Centre de Bilans de Compétences de la CCIP (à la suite de l’accord national interprofessionnel du 3 juillet 1991 qui élargit l'usage des bilans de compétences à l'ensemble des salariés). À ce jour, le centre a le statut de partenaire qualité du FONGECIF Île-de-France. Le BIOP est également agréé par neuf autres organismes paritaires (AFDAS, ANFH, FAFTT...). Ce service effectue plus de 300 bilans de compétences par an.

Le BIOP, dès la création de son site internet en 1999, enregistre plus de 45 000 connexions et traite plus de 1 000 demandes par mail durant cette première année. En 2000, le BIOP est certifié ISO 9001 pour l’ensemble de ses prestations. En 2005, le BIOP est subventionné par le conseil régional d’Île-de-France pour la création d’une antenne de conseil dédiée à la validation des acquis de l'expérience. Ce service informe et conseille gratuitement tous ceux qui souhaitent faire reconnaître leur expérience et obtenir un diplôme.

A compter du 30 septembre 2016, à la suite d'une décision de l'assemblée générale de la CCI paris IDF du 7 avril 2016, le BIOP ferme définitivement.

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).