Encyclopédie Wikimonde

Beatrice Scalvedi

Aller à : navigation, rechercher

Beatrice Scalvedi
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=Image illustrative de l’article Beatrice Scalvedi]]
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active de 2010 à 2016
Site officiel http://www.beascalvedi.ch/ (Archives, site non actualisé)
Biographie
Nom complet
dans le pays d'origine
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Nationalité sportive Suisse
Nationalité Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Naissance 27 juin 1995
Lieu de naissance Bellinzone (Suisse)
Lieu de décès Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Taille 179 cm
Poids de forme 71 kg
Surnom Bea
Partenaire Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Club SC Greina Campo Blenio
Équipe Swissski

Beatrice Scalvedi (souvent appelée Bea Scalvedi), née à Bellinzone le est une skieuse alpine suisse, spécialiste des épreuves de vitesse.

Biographie

Née à Bellinzone (Bellinzona en italien) dans le canton suisse du Tessin[1], elle est initiée au ski dès l'âge de 3 ans par son père. Elle se forme ensuite dans les rangs du Reina Campo Blenio Ski Club et suit ensuite une scolarité au lycée sportif Stiftung Sport-Gymnasium de Davos jusqu'en 2015[2] où elle apprend également l'allemand[3]. Elle rejoint ensuite la Fédération italienne du ski suisse, où elle fait ses grands débuts en compétition, avec des résultats allant croissant tant au niveau régional que national.

Elle fait son entrée sur le circuit des courses FIS le lors du slalom spécial de Livigno, mais manque ensuite une grande partie de la saison 2012-2013 à la rupture du ligament croisé d'un genou. Auparavant, elle avait déjà souffert d'une commotion cérébrale et d'une blessure à la main[4].

La saison suivante, elle fait ses débuts en Coupe d'Europe en descente à Saint-Moritz le , terminant à la 48e place. Malheureusement, lors de l'été 2014 elle se blesse grièvement en se déchirant le ligament croisé du genou gauche, l'obligeant à renoncer à toute la saison 2014-2015[4].

Elle retrouve la compétition en décembre 2015 et dispute le les deux manches de descente à Altenmarkt-Zauchensee. Elle échoue toutefois à se qualifier pour ce qui sera sa seule participation à une course de Coupe du Monde. Le , elle s'aligne en Coupe d'Europe et remporte la descente de Davos.

Le , elle participe aux Championnats du monde juniors à Sotchi en Russie, et remporte la médaille d'argent en descente sur la piste de Rosa Khutor [5],[6]. Au terme de cette saison en Coupe d'Europe, elle termine deuxième du classement de descente, ce qui lui assure une place fixe en Coupe du Monde pour la saison 2016-2017, après une seule saison de Coupe d'Europe. Elle rejoint ainsi Lara Gut (également originaire du Tessin), Priska Nufer, Johanna Haelen et Corinne Suter dans les disciplines de vitesse et est considérée comme une des meilleures descendeuses suisses[7]. Elle part s'entraîner avec ses équipières en Amérique du Sud afin de préparer la Coupe du Monde, dont la première épreuve est prévue début décembre à Lake Louise[8]. « Je dois prendre les choses une par une. Terminer dans les 30 serait déjà bien » explique-t-elle alors[3].

Malheureusement, des problèmes de dos vont alors se manifester. Elle est contrainte de déclarer forfait pour sa première saison en Coupe du Monde [4]. « J'ai une longue carrière devant moi et ne veux par conséquent pas prendre le risque de la compromettre. Mon corps à besoin de récupérer pleinement » explique alors la Tessinoise[9].

Malgré un long processus de rééducation et de soins, elle est contrainte de renoncer l'année suivante. Dans un communiqué, Swissski précise que « son état de santé ne lui permet toujours pas de s’entraîner intensivement, tant sur la neige qu’en salle de musculation », tandis que le docteur Walter O. Frey, médecin de Swiss Ski chargé de sa rééducation, ajoute que « la complexité de ses problèmes dorsaux empêche pour l’instant toute reprise d’un entraînement de sport d’élite régulier. » [10]

En avril 2018, elle annonce la fin de sa carrière sportive à seulement 22 ans[11],[12],[13].

Sa dernière course restait le Super-G des championnats suisses, le à Zinal.

Durant sa carrière sportive, elle était impliquée dans la promotion d'événements touristiques de sa région d'origine[14],[15].

Aujourd'hui, elle est ambassadrice des skis Atomic[16].

Style technique

De grande taille (presque un mètre quatre-vingt) [17] et dotée d'une grande force physique, Beatrice Scalvedi avait le profil type d'une coureuse de vitesse pour concourir en descente et Super-G. Elle a également concouru à un bon niveau en slalom et en super combiné[4], même si elle s'est spécialisée dans les épreuves de vitesse.

En compétition, Beatrice Scalvedi utilisait l'équipement de l'autrichien Atomic (skis, fixations, chaussures), un casque Uvex et des bâtons Leki[18].

Autres

La langue maternelle de Beatrice Scalvedi est l'italien et elle parle parfaitement allemand. Elle parle aussi couramment le français et l'anglais[16].

Palmarès

Mondiaux juniors

  • Médaille d'argent (descente à Sotchi / Rosa Khutor) en 2016.

Coupe d'Europe

  • Meilleur classement au classement général : 10e en 2016.
  • 1 podium :
    • 1 victoire (descente à Davos) le .

Championnat suisse

  • 1 médaille :
    • Argent (Super-G) en 2016.

Références

  1. (it) « BEATRICE SCALVEDI: UNA PROMESSA DELLO SCI ALPINO », Snowactive,‎ (lire en ligne)
  2. « Wayback Machine », sur web.archive.org, (consulté le )
  3. 3,0 et 3,1 (en) « Bea avverte Lara Gut: «Tra qualche anno magari ti scavalco» », sur Cooperazione (consulté le )
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 (it) RSI Radiotelevisione svizzera, « Ecco chi è Beatrice Scalvedi », sur rsi (consulté le )
  5. (it) « Bea Scalvedi è d'argento a Sochi », sur www.cdt.ch, (consulté le )
  6. « Ski alpin: fin de saison pour Beatrice Scalvedi », sur ArcInfo.ch,
  7. Florian Glappey, « Planète ski: Beatrice Scalvedi en coupe du monde », sur Planète ski, (consulté le )
  8. (it) « Bea Scalvedi:'Lara Gut un mito, ma un giorno la batterò' », sur NEVEITALIA.IT, (consulté le )
  9. « Beatrice Scalvedi forfait pour la saison », sur www.laliberte.ch (consulté le )
  10. 16 11 2017 | Ski alpin-Dames 15:51, « Beatrice Scalvedi n'est pas encore de retour », sur SkiActu.ch, (consulté le )
  11. (it) « Beatrice Scalvedi si ritira », sur www.ticinonews.ch, (consulté le )
  12. « 13.04.2018: Des problèmes de dos contraignent Beatrice Scalvedi à abandonner sa carrière sportive | Swiss-Ski », sur www.swiss-ski.ch (consulté le )
  13. « Bea Scalvedi deve dire basta: 'Dispiace, ma non avevo scelta' », sur laRegione, (consulté le )
  14. (it) « Inverno magico con Bea Scalvedi », sur www.cdt.ch, (consulté le )
  15. (it) « ICOMUNIDELLA VALLE DI BLENIOEL’ORGANIZZAZIONE TURISTICA REGIONALESOSTENGONO LASCIATRICE BEA SCALVEDI », Associazione Comuni di Blenio,‎
  16. 16,0 et 16,1 (en) « Beatrice Scalvedi », sur LinkedIn
  17. (en) « Bea avverte Lara Gut: «Tra qualche anno magari ti scavalco» », sur Cooperazione (consulté le )
  18. « SCALVEDI Beatrice - Athlete Information », sur www.fis-ski.com (consulté le )

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Bases à la ligne 272 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).