Bibliothèque universitaire du Havre

Aller à la navigation Aller à la recherche

La nouvelle Bibliothèque centrale universitaire du Havre a ouvert ses portes au public le 2 mars 2006. Une inauguration eut lieu le 15 mai 2006 en présence de François Goulard, ministre délégué de l’Éducation nationale et Pierrette Portron, directrice de l'établissement. Elle constitue, avec la bibliothèque de l’IUT de Caucriauville, le Service commun de la documentation (SCD) de l’université du Havre dont le directeur est Pierre-Yves Cachard.

Historique

La première bibliothèque créée au sein de ce qui deviendra en 1984 l’université du Havre est celle de l’IUT de Caucriauville. Celle du bâtiment des Affaires internationales fut créée en 1985 ; année de création des Services communs de documentation au sein des universités. Établis par le décret 85-694 du 4 juillet 1985, les SCD visaient à la création, dans chaque université, d'un service rassemblant toutes les bibliothèques. Si les SCD n'ont pas réussi à rassembler toutes les bibliothèques des universités, la date récente de création de l'université du Havre explique pourquoi il n’y a pas de bibliothèque d’UFR. Le SCD du Havre fut créé en 1986. Il intégra la bibliothèque de l'IUT de Caucriauville en 1989 puis en 1993 la bibliothèque du nouveau bâtiment de l’UFR des sciences et techniques. Enfin, en 1999, la bibliothèque de l’Institut supérieur d'études logistiques (ISEL) fut la quatrième bibliothèque à rejoindre le SCD.

Naissance du projet

La dispersion géographique de ces bibliothèques ne permettait pas un emploi optimal des ressources humaines, techniques et donc financières. C’est ainsi que, dès 1996, naquit le projet de rassembler les bibliothèques du site central de l’université et, éventuellement, celle de l’ISEL. La bibliothèque de l’IUT de Caucriauville n’était bien évidemment pas concernée.

Le chantier et son coût

En mars 2004 débuta le chantier de la nouvelle bibliothèque universitaire à la place de l’ancien Palais des expositions que la ville du Havre a mis à la disposition de l’État dans sa partie nord. Le maître d’ouvrage était le rectorat de Rouen ; le cabinet Dottelonde & associés étant le maître d’œuvre. Les travaux furent entrepris par la société Quillery (du groupe Eiffage). La livraison du bâtiment eut lieu le 28 novembre 2005. Le coût total de la construction fut de 14 698 498 €[réf. nécessaire]. L’équipement coûta 1 524 489 €[réf. nécessaire]. L’ État finança à hauteur de 44 % du coût total, la région Haute-Normandie à 35 %, le conseil général de Seine-Maritime à 21 %.

Voir aussi

Articles connnexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus