Boxy

Aller à la navigation Aller à la recherche

Boxy, anciennement appelée Storelift, est une start-up française créée en 2018 par David Gabai et Tom Hayat basée à Ivry-sur-Seine dans le Val-de-Marne. Elle développe des magasins container modulables de 15 m2 appelés Boxy, sans caisse ni vendeur ouverts 7/7j et 24/24h.

L’entreprise se positionne sur le secteur des commerces de proximité.

Fonctionnement des magasins Boxy

L’entreprise Boxy se distingue par l’absence de personnel dans ses magasins. L’entrée, le paiement des articles et la sortie sont entièrement automatisés. Une arrivée de courant demeure toutefois indispensable au fonctionnement de l’échoppe.

L'entrée dans le magasin

Le fonctionnement des magasins Boxy ne requiert aucun personnel. L’entrée dans le magasin se fait grâce à un QR Code généré par l’application[1].

Dès l’entrée, l’application sollicite l’autorisation d’utilisation de la carte bancaire du consommateur. Ce mécanisme permet de prévenir les cas de vandalisme ou d’incivilité dans le magasin en ponctionnant une amende directement sur le compte de l’usager[2].

Son fonctionnement rappelle celui des magasins Amazon Go et de leur technologie Just Walk Out[3]. Toutefois, les fondateurs de Boxy David Gabai et Tom Hayat insistent sur le fait qu’à la différence du géant américain, la récolte des données personnelles par Boxy n’est pas réalisée à l’insu du consommateur et ne s’appuie pas sur la reconnaissance faciale[4].

Le choix et le règlement des produits

Les magasins Boxy sont équipés de capteurs sur les rayons et de caméras fixées au plafond. Cette technologie permet de détecter les produits sélectionnés par le consommateur et de les ajouter à son panier en ligne. Les capteurs disposent d’une technologie de poids, permettant de limiter significativement les risques de vol, de fraude ou d’erreur[2].

L’application est l’interface permettant de procéder au règlement des produits. Le consommateur doit préalablement y renseigner ses coordonnées bancaires. La facture dressée sur l’application est automatiquement réglée par le consommateur en sortie de magasin[5].

Les articles proposés correspondent à des produits alimentaires et essentiels du quotidien. Près de 300 références composent les rayons Boxy[6].

Identité visuelle et fabrication des conteneurs

Les conteneurs Boxy sont identifiables par leur couleur rouge très vive.

Les magasins sont fabriqués à partir d’anciens conteneurs recyclés[7].

Offre commerciale

Espaces à faible dynamique commerciale

Face à la dévitalisation des centres-villes et des centres-bourgs de petites communes, l’entreprise cherche à rendre l’offre de commerce de proximité plus accessible. Boxy développe également son offre dans les zones périphériques et industrielles où l’offre de commerce de proximité et de restauration est faible. David Gabai affirme son souhait de « couvrir 60% de Français qui n’ont pas accès à un commerce de proximité à moins de 5 minutes »[8]. Les centres-villes des grands métropoles ou agglomérations ne sont, pour le moment, pas ciblés. Ainsi, il est possible de trouver des magasins Boxy sur le port de Gennevilliers[9], tout comme dans les communes rurales franciliennes de Fontenailles[10] ou Voulangis[11].

Levées de fonds

Début 2022, l’entreprise compte plus de 20 magasins sur l’ensemble de l’Île-de-France. L’objectif de l’entreprise est d’implanter plus de 60 magasins d’ici la fin de l’année 2022 et près de 1 000 magasins d’ici 2025[12]. Les premières implantations hors de l’Île-de-France sont prévues en Rhône-Alpes et Hauts-de-France d’ici début 2023[8].

Une levée de fonds de près de 25 millions d’euros est réalisée par Boxy auprès de différents investisseurs en 2022[13]. Cette somme s’ajoute aux 5 millions d’euros déjà levés à l’été 2020[12].

Notes et références

  1. Par Le Parisien Le 8 mai 2021 à 09h30, « VIDÉO. Boxy : le magasin sans caisse, ni vendeur », sur leparisien.fr, (consulté le )
  2. 2,0 et 2,1 « Boxy, la supérette 100 % automatisée débarque dans le Val de Marne », sur infonet.fr (consulté le )
  3. Par Clarisse Treilles |, « Amazon Go, le magasin sans caisse, fait son entrée en Europe », sur ZDNet France (consulté le )
  4. « Le Français Storelift lève 5 millions d’euros pour déployer ses premiers magasins autonomes », sur usine-digitale.fr (consulté le )
  5. « Le boom programmé des magasins sans caisse », sur LExpansion.com, (consulté le )
  6. « Boxy, une nouvelle enseigne de proximité 100 % automatisée », sur lsa-conso.fr (consulté le )
  7. « Les supérettes Boxy s'étendent », sur Le Moniteur,
  8. 8,0 et 8,1 « Une centaine de magasins sans personnel vont s’implanter en Hauts-de-France », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  9. « La supérette 100 % automatisée débarque sur le port de Gennevilliers », sur leparisien.fr, (consulté le )
  10. « Seine-et-Marne. Supérette connectée et autonome, Boxy s'installe à Fontenailles », sur actu.fr (consulté le )
  11. « Après Boxy, un distributeur de produits locaux s'installe à Voulangis », sur actu.fr (consulté le )
  12. 12,0 et 12,1 « Les magasins autonomes Boxy (ex Storelift) "lèvent" 25 millions d'euros », sur lsa-conso.fr (consulté le )
  13. « La start-up Boxy lève 25 millions d'euros pour ses magasins autonomes », sur Les Echos, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus