Encyclopédie Wikimonde

COCIV

Aller à : navigation, rechercher

COCIV - Consorzio Collegamenti Integrati Veloci est un groupement constitué à l'initiative du groupe Società Italiana per Condotte d'Acqua S.p.A..

Historique

Comme les autres « General Contractors » retenus, ce groupement a pour mission la conception, les études d'exécution et la réalisation de la ligne ferroviaire à grande vitesse et grande capacité Milan - Gènes longue de 53 km dont 39 en tunnel. Società Italiana per Condotte d'Acqua a été désigné « General Contractor » par TAV SpA, filiale des FS.

Créé en 1991, le groupement COCIV comprenait les sociétés suivantes :

  • Società Italiana per Condotte d'Acqua SpA - groupe italien de travaux publics, mandataire du groupement,
  • Grassetto Lavori SpA (groupe Ligresti) - 25,0 % - entreprise de travaux publics,
  • Del Prato SpA - 25,0 % - entreprise de travaux publics,
  • Itinera SpA (groupe Gavio) - 20,0 % - entreprise de travaux publics,
  • Gambogi SpA - 20,0 % - entreprise de travaux publics,
  • Tecnimont SpA - 5,0 % - ingénierie
  • CER Cooperative di Produzione e Lavoro - 3,0 % - entreprise de travaux publics,
  • Collegamenti Integrati Veloci S.p.A. (groupe bancaire) - 2,0 %.

Les incertitudes sur le confirmation du projet et l'évolution du secteur des entreprises des travaux publics ont conduit à une très profonde modification de la composition des membres du groupement qui est, actuellement :

  • Maire Tecnimont SpA - 50,5 % - ingénierie, maître d'œuvre du projet,
  • Impregilo - 44 % - premier groupe italien de travaux publics,
  • autres - 4,5 %.

L'Italie a décidé tardivement de se doter de lignes à grande vitesse spécifiques. Le pays a très longtemps misé sur les fameux trains pendulaires Pendolino de Fiat Ferroviaria, dont la première rame date de 1978. Le projet de construction de plus de 1 500 km de lignes nouvelles dans des délais très courts et avec un budget incompressible rendait la solution des appels d'offres publics traditionnels impossibles d'où la décision de se lancer dans un "project financing" avec des majors industriels, prêts à assurer la réalisation complète des lignes confiées. C'est ce qui explique les Groupements de construction des lignes AV/AC italiennes. AV/AC = ligne à grande vitesse et grande capacité.

L'État italien a retenu parmi les nombreux candidats, les trois qui présentaient le maximum de garanties au niveau technique (tous les trois avaient des filiales dans le domaine de la construction ferroviaire), d'organisation sur des grands projets et garanties financières suffisantes pour assurer les fonctions de "General Contractor". Ce furent : IRI, ENI et FIAT Group.

La ligne Milan - Gènes

La ligne à grande vitesse et grande capacité entre Milan et le port de Gènes est, dans un premier temps, partielle car le tronçon entre Tortona et Milan, dans la plaine du Po, d'une longueur de 65 km n'est pas validé. Il se pourrait que cette nouvelle ligne rejoigne la LGV Turin - Milan existante à hauteur de Novare.

Le tracé validé par TAV SpA et les autorités italiennes en mars 2006 a une longueur de 53 km et comporte 4 interconnexions avec les lignes existantes et 39 km de tunnels.

L’ouvrage est très complexe car il faut creuser le "Tunnel des Giovi" d'une longueur de 27 km. Un autre petit tunnel au droit de Serravalle mesure 5 km.

Les travaux ont débuté en début d'année 2010 pour des reconnaissances préliminaires. Le coût de l'ouvrage est de 5 milliards d'Euros.

Parcours

Voir LGV Bologne - Florence Voir aussi plan du tracé site RFI en italien

Voir aussi

Lien externe

Notes et références


Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).