Encyclopédie Wikimonde

Capital Innovation (Entreprise)

Aller à : navigation, rechercher

Capital Innovation
280px
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=illustration de Capital Innovation (Entreprise)|Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).]]
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Création 1995
Disparition Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Remplace Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Remplacé par Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Fondateurs Mathias d'Estais
Forme juridique SARL
Action Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Slogan Faire de l'innovation une réalité économique
Siège social Cairon (14);Saint-Ouen
Drapeau de France France
Direction Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Directeurs Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Actionnaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Activité Innovation
Produits Jouets, cosmétique, électroménager, horlogerie...
Société mère Groupe Altavia
Filiales Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Partenaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Effectif 6 salariés
BCE Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
CVR Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
SIREN Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Entreprise hongroise Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Organisation norvégienne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Companies House Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
OKPO Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
TVA européenne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web Site officiel
Budget Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Capitalisation Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Chiffre d'affaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Résultat net Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 609 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Créée en 1995 par Mathias d'Estais, Capital Innovation est un cabinet de conception spécialisé en innovation produits et services. L'entreprise intervient dans de nombreux secteurs d'activités[Lesquels ?] dans la création de concepts et dans le développement de produits innovants.Nombre des réalisations[Lesquelles ?] ont été primées lors de salons spécialisés. L'entreprise bénéficie de la participation du groupe de communication Altavia.

Concept

Le cœur du métier de Capital Innovation pourrait être résumé comme "générateur de processus d'innovation" avec l'objectif de faire de l'innovation une réalité économique en levant les rigidités de ses clients. Le design industriel, par la variété de méthodes qui le compose, facilite la compréhension du cœur de métier dès lors que la définition du "design" ne se limite pas à une définition francophone trop esthétique. Le concept de Capital Innovation doit être complété théoriquement.[interprétation personnelle]

Cadrage théorique : l'innovation ouverte

Les courants de l'innovation ouverte(Hargadon, Chesbrough), notamment sur les KIBS (en) et les Courtiers de connaissances (en), offrent une lecture approfondie des processus d'innovations proches de l'activité de Capital Innovation. À la différence de la sous-traitance (Williamson), il ne s'agit pas de confier une activité située hors ou à distance du cœur de métier, mais c'est directement sur ce cœur que se situe l'intervention. En prenant la nécessité entrepreneuriale d'équilibrer l'exploitation de ce que l'entreprise sait faire avec l'exploration de nouvelles compétences, de nouveaux produits ou de nouveaux process, les entreprises doivent innover pour survivre dans un environnement concurrentiel. Le cœur du métier de l'entreprise et ses compétences fondamentales font alors l'objet de modifications de la plus haute importance. Par conséquent, le processus d'innovation baigne dans la protection du secret et s'appuie sur les compétences des services internes. L'intérêt de la fermeture repose sur la volonté de profiter de la situation monopolistique de l'innovateur.

Reste que l'efficience des processus internes d'innovation peuvent, soit souffrir de dynamiques trop consensuelles, soit de rigidités peu propices à la création d'innovations.[réf. nécessaire]

Les courants de l'innovation ouverte justifient[réf. nécessaire] l'intérêt de recourir à des processus ouverts d'innovation afin de contourner le syndrome dit Not invented here (NIH). Il existe alors des entreprises spécialisées dans l'accompagnement de leurs clients dans l'innovation. Ces entreprises ne remplacent pas leurs clients, elles les complètent.[réf. nécessaire]IDEO est une autre entreprise phare du secteur du design industriel basé sur des méthodologies complexes du design thinking.

Création du métier
A la fin des années quatre-vingt, après des études courtes en Physique, en informatique et design, Mathias d'Estais développe une activité d'inventeur indépendant en Région parisienne. Ses premiers brevets concernent des effets optiques sur des montres à double disques. Mathias d'Estais devient designer industriel chez InterDesign. Après avoir négocié ses premiers brevets horlogers à la marque horlogère Beuchat et fort d'un premier succès commercial, il s'associe avec Philippe Buteau pour créer Design Technology. Ces premières expériences permettent la formation de compétences nécessaires à l'innovation : Marketing des produits, techniques/technologie et propriété industrielle.
Création de capital innovation
En 1995, Mathias d'Estais s'installe dans la première pépinière de la Chambre de Commerce de Paris, rue Soleillet (19ème). L'objectif est de développer une activité d'innovateur pour le compte d'entreprises clientes.

Repéré par Raphaël Palti, fondateur du groupe de communication Altavia, l'entreprise déménage rue Blanqui à Saint-Ouen (93). Le concept est alors fondé sur la capacité de Capital Innovation à tisser des liens avec ses clients afin de créer une zone d'échanges d'expériences dont l'objectif est de générer de la créativité et une rencontre avec le marché réussie.

Méthodologie et modalités d'action

L'action de Capital Innovation repose essentiellement sur la génération d'une ambiguité causale, une protection majeure de l'avantage concurrentiel selon Lippman et Rumelt (1982) [1]. Les conditions de l'action sont ambigües et génèrent une forte imprévision sur les résultats attendus. Le processus d'innovation est alors créatif et générateur de surprises sur le marché du client. La création d'une zone d'échange d'expériences structurée et néguentropique revient à incorporer les expériences internes du client aux (1) expériences existantes de Capital innovation et (2) aux connaissances recherchées et expérimentées durant l'expérience d'innovation.

Autrement dit, chacun des participants à l'expérience d'innovation va apporter ses expériences dans une ambiance créative. Les liens entre ces expériences vont générer un choc culturel, technique, marketing... qui prendra corps dans un produit différenciant [2].

L'un des objectifs est d'allier des services internes, typiquement : marketing, ingénieurs techniques de R&D et le Top Management, pour construire autrement de futures pistes de nouveaux produits sur des thématiques d'opportunités.

Les rigidités et les confrontations de logiques internes s'estompent au profit d'une fertilisation croisée.[réf. nécessaire]

La mise en action du concept utilise de nombreuses techniques de créativités proches du développement du management agile par le recours à de nombreuses technologies nouvelles d'information et de communication et une dimension sociale complexe très prononcée. Le prototypage rapide, la capacité à mobiliser l'ensemble des protagonistes sur des temps de réunion structurés et productifs dans un phasage à validations successives permet un management éclairci des projets. Aussi, la veille technologique interne souvent saturée par l'abondance des informations se trouve complétée par des informations et connaissances porteuses de sens et rapidement expérimentée dans le cadre du projet d'innovation en cours.

Finalement, l'action de Capital Innovation combine ces trois types d'éléments :

Techniques du processus Connaissances Management du processus
prototypage, usage, protocoles de tests, marketing produits et services, propriété industrielle (veille et protection) Celles de Capital Innovation et client Design Thinking, management agile, créativité, pédagogie, implication des clients
Ressources et compétences du client Histoire des projets du client, connaissance des filières, distributeurs... Le management du client et sa stratégie : opportunités du marché et contraintes

Cas type

Le processus d'innovation est rythmé selon les quelques phases clés suivantes:

  1. Observation et Compréhension
  2. Créativité
  3. Validation Constructive
  4. Intégration et Architecture
  5. Propriété Industrielle
  6. Avant-Projet Design
  7. Projet Design
  8. Accompagnement Industriel
  9. Accompagnement Commercial

Aussi, ces quelques phases indicatives proviennent de la formation du métier de Capital Innovation. Elles sont par conséquent en évolution constante et sont adaptées à chaque projet.

Le processus borné et contrôlé évite, d'une part, les dérives de coûts et de pertinence et, d'autre part, impose une relation forte avec le client, expert, connaisseur de son marché. Le phasage du processus facilite aussi la compréhension des coûts, l'avancement/suivi des projets innovants pour les clients désireux de penser "out of the box" mais craignant néanmoins le gouffre financier afférent.

Les expériences des associés
  • Les expériences design et d'inventeur indépendant forment la base des expériences professionnelles de Mathias d'Estais lors de la création de Capital Innovation.
  • Lorsque Jean-Yves Corbin rejoint Capital Innovation, il apporte douze années d'expérience en design industriel chez InterDesign, dont l'expérience de direction des études de design produit.
  • Avec l'arrivée de Benoît Froger en 2011, Capital Innovation complète son expérience par le marketing puisque Benoît Froger a alors vingt années d'expérience de marketing produit dont l'expérience de direction marketing dans une filiale du Groupe Hamelin et dans plusieurs marques de HPG (Hobby Product Group).

Compréhension empathique et créations

L'entreprise cliente vise une opportunité mais ne dispose pas :

  • Des moyens internes d'y accéder
  • Ne parvient pas à y accéder
  • Souhaite modifier son processus d'innovation interne par le recours à un KIBS
  • Souhaite accéder à de nouvelles compétences ou nouveaux regards

Le client et Capital Innovation examinent l'opportunité en croisant leurs regards à partir d'un prisme marketing, techniques, marketing, usage, en utilisant :

  • Les expériences passées et les connaissances acquises
  • Les base de données des brevets pour éviter les pertes de valeur
  • Les dimensions marketings en incluant les contraintes de marché
  • La faisabilité technique en intégrant les coûts de fabrication

Chaque dimension est l'occasion de rechercher des connaissances au-delà de celles détenues.

Des propositions se dégagent. Des protocoles de tests usages auprès d'utilisateurs sont menés avant d'engager l'étape suivante.

Lancement

Création d'une stratégie de propriété industrielle, mise en production et lancement.

Compréhension et variantes du processus

Le processus n'est pas sauvage, c'est-à-dire qu'il ne s'agit pas de laisser Capital Innovation libre de ses actes. Le client doit valider les phases, entrer dans le processus d'innovation et incorporer ses connaissances. Le recadrage, la mise en avant de bornes stratégiques sont des éléments importants de cette relation. La logique de fonctionnement des protagonistes fonctionne en effectuation. C'est-à-dire que la logique d'imprévu est forte dans la découverte de ce que sera le nouveau produit. La causation, logique causale chez Sarasvathy, serait de dire que dès le début de la relation l'objectif est connu et qu'il s'agit d'y aboutir. L'effectuation considère plus que la logique du projet comme un "patchwork fou" de compétences qui s'ignorent au profit d'une logique créative. Il s'agit de parvenir à un résultat largement imprévisible au départ.

L'imprévision est un générateur de nouveaux marchés ou de surprises pour les concurrents d'un marché existant. L'imprévision est aussi une peur chez un grand nombre d'entrepreneurs.

Le processus peut aussi être tronqué. L'entreprise peut à un moment du processus décider qu'elle souhaite rebasculer en mode système d'innovation fermé.

Capital Innovation peut aussi présenter des produits déjà brevetés en interne pour une exploitation sous licence. Dans ce cas, l'opportunité sur un marché provient de la capitalisation des ressources et compétences détenues et dont la connaissance favorise la détection d'une opportunité et son développement.

Exemples de produits/secteurs/brevets

Produit Domaine Client Description Sortie Récompenses et commentaires Brevet
Abyssal Horlogerie Beuchat Montre de plongée extrême remplie de silicone liquide 1996 Record de résistance testé en caisson hyperbar à 8.000 mètres FR2752959
Bloque porte Puériculture Baby & children Système anti-pince doigts 1999 Observeur 2000, brevet licencié à IKEA FR2789109
Vaisselle express [3] [4] Packaging technique Mapa-Spontex Produit vaisselle solide (recherche interne Capital Innovation) 2000 Oscar LSA de l'innovation 2003 FR2786085
Supergraf'x [5] Activités artistiques Heller-Joustra Activité de dessin réaliste assisté par un jeu de miroirs 2002 Observeur 2003, Grand prix du Jouet 2002, référence n°1 de la catégorie loisirs créatifs France en 2003 FR2817798
Ma fabrique de gommettes Activités artistiques Heller-Joustra Jeu de création de gommettes 2005 Grand Prix du Jouet 2005 FR2880577
Cyclabelle [6] Electroménager SITA Suez Poubelle compactrice pour emballages recyclables 2006 Janus de l'Industrie, Concours Lépine, Prix Inpi, Médaille de la ville de Paris EP1633662
Roll'net Sport Decathlon Filet de ping-pong à enrouleur 2009 Multiples prix récompensant le design et l'innovation FR2882937
Poignée Criquet Article culinaire Téléshopping Poignée amovible universelle 2011 FR2937237
Freemove Electroménager SEB-Calor Fer à repasser sans-fil 2012 FR2967173
Slidissime Packaging technique Promens Pot Cosmétique à pompe (recherche interne Capital Innovation) 2013 Pack The Future 2014, Oscar de l'Emballage 2013 FR2926116

Références

  1. Lippman, Steven A. and Rumelt, Richard P., 1982, “Uncertain imitability: an analysis of interfirm deficiency under competition”, The Bell Journal of Economics 13: 418-438 .
  2. Pour un exemple de chocs culturels pour la créativité : U. DENIS, Queens of the Stone Age : Quand le tribalisme postmoderne modifie les rôles des acteurs de l'industrie musicale in O. GERMAIN, Nouvelles figures du projet en Management, EMS, 2006.
  3. Vaisselle Express de Spontex, Emaballages Magazine, Supplément au n°723, octobre 2003.
  4. Mapa Spontex, une alliance qui gagne, Points de Vente, 11 juillet 2005.
  5. En illustration du processus de création : Comment joustra a métamorphosé son pyrograveur, Industrie et Technologie, 2005, http://www.industrie-techno.com/comment-joustra-a-metamorphose-son-pyrograveur.15492
  6. http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/poubelle-compactrice-nee-cairon-09-01-2012-34487

Article publié sur Wikimonde Plus.