Encyclopédie Wikimonde

Carla Maria Maggi

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Carla Maria Maggi (née à Milan en 1913 et morte dans la même ville en 2004) est une artiste peintre italienne[1].

Biographie

Carla Maria Maggi est née dans une famille de la grande bourgeoisie milanaise. Après avoir obtenu de son père la permission d'étudier la peinture dans l'atelier de Giuseppe Palanti, elle se fait rapidement remarquer[2]. Elle peint de nombreux portraits de femme de la bourgeoisie italienne, mais également des ballerines de la Scala de Milan et des modèles de profession[3]. Elle dévoile des œuvres audacieuses, nourries de thématiques contemporaines, qui la font entrer dans l'avant-garde artistique européenne de l'époque, à l'instar de son portrait La cigarette de 1934, présenté à la Permanente de Milan[4].

Mais dès 1940, son mari s'oppose à l'activité de son épouse, et notamment à sa fréquentation de l'atelier de Palanti, lieu considéré comme inapproprié pour une femme de bonne famille. Face à la pression sociale, Carla Maria cesse de peindre et son œuvre tombe dans l'oubli.

C'est en 1997 que son fils trouve par hasard une quarantaine de peintures et une douzaine de dessins cachés dans le grenier de la maison de campagne familiale[5]. Depuis des érudits se sont intéressés à sa peinture et des expositions sont organisées[6],[1].

Article connexe

Bibliographie

  • (en)(it) S. Bartolena (Sous la direction de), Carla Maria Magg, Skira; Bilingue, anglais/italien, , 144 p. (ISBN 8861305490) .
  • (it) E. Pontiggia, Carla Maria Maggi : E il ritratto a Milano negli anni Trenta. Catalogo della mostra (Milano, 15 giugno-5 settembre 2010), Skira,  

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 (it) Maria Laudiero, « Le modelle ritrovate di Carla Maria Maggi », sur ilsole24ore.com, (consulté le 29 mars 2021).
  2. Les Femmes dans l'art, Paris, éditions Hazan,  .
  3. « 365 artistes », sur 365artistes.fr (consulté le 17 mars 2021).
  4. (it) « Gli antiquari raccontano la storia di Carla Maria Maggi: il segreto di una vita », sur AMART., (consulté le 22 mars 2021).
  5. (it) Maurizia Tazartes, « Carla Maria Maggi, la pittrice tenuta nascosta dalla "crème" lombarda », sur Il Giornale OFF, (consulté le 22 mars 2021).
  6. (it) « Apre al pubblico la mostra Carla Maria Maggi, l'artista ritrovata », sur MonzaToday, (consulté le 29 mars 2021).

Liens externes

  • Erreur Lua dans package.lua à la ligne 80 : module 'Module:Bases/architecture' not found.
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 549 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur de script : le module « Dictionnaires » n’existe pas.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).