Encyclopédie Wikimonde

Catherine Lespine

Aller à : navigation, rechercher
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Catherine Lespine, née le à Bort-les-Orgues (Corrèze), est une dirigeante française de l'enseignement supérieur privé en France. Depuis 2003, elle est Présidente - Directrice Générale du groupe d’enseignement supérieur privé français INSEEC U. où elle a exercé pendant 30 ans des responsabilités pédagogiques et managériales.

Biographie

Parcours personnel

Catherine Lespine est la fille d’un père instituteur devenu professeur agrégé d’histoire-géographie, puis proviseur adjoint de lycée, et d’une mère attachée d’administration à l’Éducation Nationale. Elle poursuit ses études secondaires et fait sa classe préparatoire au lycée Kléber à Strasbourg, puis intègre l’ESCP Europe (promotion 1982). La même année, elle épouse Bertrand Lespine avec qui elle a trois garçons (1985, 1987, 1990).

Ensemble, ils décident de partir, sac au dos, parcourir l’Inde du nord et le Népal pendant plusieurs mois avant de démarrer leur vie professionnelle[1].

En 2017, elle est reconnue comme femmes de pouvoir dans les business schools[2].

Carrière

Assistance publique- Hôpitaux de Paris

Catherine Lespine choisit de débuter sa carrière au sein de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris en février 1983 comme contrôleur de gestion des services centraux.

Parallèlement à son activité professionnelle, elle obtient en 1985 un DEA sciences de gestion[3].

Enseignement

En 1986, elle décide de partir à Bordeaux et d’enseigner la stratégie et la gestion au sein de différents programmes de formation (INSEEC, IUT Bordeaux). À l’INSEEC, elle découvre un projet pédagogique innovant, inspiré pour une part des principes de la psychomotricité, soucieux de l’épanouissement des élèves et animé par l’esprit entrepreneurial.

Management au niveau national

Sensible aux valeurs de dévouement aux jeunes et de liberté accordée à chacun, elle s’investit de plus en plus dans l’école et y assume très vite des responsabilités stratégiques,pédagogiques et managériales[1].

En 1992, elle prend la direction de l’École de commerce européenne de Lyon, puis celles du MBA Institute et de l’INSEEC Paris. Parallèlement, elle conserve des cours à l’Université Lyon 2 et à l’École nationale des travaux publics de l’État (ENTPE).

Direction du groupe à l'international

À partir de 1998, elle devient Directrice générale adjointe du Groupe INSEEC et travaille au déploiement du groupe aux côtés de son fondateur, José Soubiran.

Catherine Lespine est nommée Directrice générale du Groupe INSEEC en 2003[4], lorsque celui-ci est repris par un opérateur américain de l’éducation basé à Chicago et coté au Nasdaq (Career Education Corporation)[5].

Pendant 11 ans, elle développe la croissance organique et externe du groupe et renforce sa présence en France et dans le monde en favorisant l’ouverture de campus à Londres, Chicago puis San Francisco et Shanghai et l’intégration d’écoles étrangères à Monaco[6], puis Genève[7].

En 2012, la présidente réalise un rapprochement inédit entre un groupe privé et une école consulaire avec l'ESC Chamberry[8] et fin 2013 œuvre pour ramener les actifs du Groupe INSEEC en France[9].

Détenu désormais par Apax Partners et Bpifrance, le groupe s’agrandit encore en 2016 : cinq nouvelles écoles en management, sciences politiques et de l’ingénieur le rejoignent (ESCE, EBS, ECE, HEIP, IFG). Catherine Lespine devient alors la Présidente de ce nouvel ensemble, renommé INSEEC U., qui rassemble, en 2017, 23 500 étudiants[10].

Lors de l'obtention de 2017 à 2020 de l'International Accreditation Advisory Board de l'Association of Masters of Business Administration pour son programme Grandes écoles, la présidente le justifie par « des innovations pédagogiques récentes et particulièrement originales comme le Challenge Stratégie 360 ou le Programme Start-up Factory délivré sur les campus de Genève et San Francisco »[11].

Engagements

Catherine Lespine s’engage dans les débats et les projets liés à l’innovation comme moteur du développement, l’apprentissage, l’emploi des jeunes, la mixité sociale et l’équilibre entre acteurs publics et privés de l’enseignement[12].

Elle est membre du Conseil du Chapitre des Grandes Écoles de Management (CGE)[13] et expert pour la Commission d’Évaluation des diplômes en Gestion pour le Ministère.

Catherine Lespine est membre du Global Compact, de la Fondation Prospective et Innovation, de l’Institut de l’entreprise, du Cercle Turgot et de l’Institut Montaigne.

Distinctions

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Kira Mitrofanoff, « Comment gouverne l'intuitive directrice de l'Inseec », Challenges,‎ (lire en ligne)
  2. Kira Mitrofanoff, « Les femmes prennent le pouvoir dans les business schools », Challenges,‎ (lire en ligne) :
    « De même, l'Inseec, premier groupe privé d'enseignement supérieur en France, est dirigé depuis des années par Catherine Lespine. »
  3. EducPros, « Catherine LESPINE: biographie et actualités sur EducPros », sur www.letudiant.fr, (consulté le 8 décembre 2017)
  4. Jean-Claude Lewandowski, « Catherine Lespine (Inseec): « L’enseignement supérieur privé, un modèle vertueux » », Focus Campus,‎ (lire en ligne).
  5. « Apax Partners va racheter l'Inseec », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  6. « Adnkronos », sur www1.adnkronos.com (consulté le 10 décembre 2017)
  7. Denis Peiron, « L’enseignement supérieur privé attire les investisseurs privés », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  8. Christine Lagoutte, « L’Inseec ouvrira un campus à San Francisco en 2014 », Le Figaro Etudiant,‎ (lire en ligne)
  9. « La Grande école du Groupe INSEEC devient INSIGNIS Business School – ACTIC – Création de site internet », sur actic.fr (consulté le 10 décembre 2017)
  10. Le Figaro Étudiant, « Le groupe Inseec change de nom et devient Inseec U », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  11. « l’INSEEC couronné par l’association internationale AMBA », Monde des grandes écoles et universités,‎ (lire en ligne)
  12. 12,0 et 12,1 Yves Vilagines, « Women Equity 2016 : Mathilde Boulachin et Martine Claret, entrepreneuses les plus performantes », Les Echos Business,‎ (lire en ligne)
  13. « Chapitre des Grandes écoles de management : animateurs des commissions et des groupes de travail - CGE », CGE,‎ (lire en ligne)


Cet article « Catherine Lespine » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).