Encyclopédie Wikimonde

Charles Biros

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Charles Biros, dit Charly, né le 11 février 1931 à Oust (Ariège) est un peintre et plasticien français.

Biographie

Il passe une enfance heureuse à Oust, dans le Couserans, dans les Pyrénées Ariégeoises. Son père Pierre Biros est le successeur de la Fromagerie Cabaup, fabrique de Camemberts. A 11 ans, Charly entre au lycée de Foix. Il n’apprécie pas cet univers carcéral où l’on souffre de la faim et du froid durant les années de la Drôle de guerre. Sa libération vient avec son entrée en 1948 aux Beaux-Arts de Toulouse qui deviendront en 2011 l'isdaT (Institut Supérieur Des Arts de Toulouse).

Formation

Il y fait des études complètes en Arts Appliqués,terminées par l’Atelier Libre de Raoul Bergougnan. Il avait auparavant été initié à la peinture par René Lagorre, peintre ariégeois né à New-York. Le service militaire de Charles se passe en Kabylie, durant la Guerre d’Algérie. Il en revient blessé. Il s’installe alors à Marseille avec son épouse Jacqueline Durand. Il avait fait sa connaissance avant de partir à l’armée. Ils auront un fils : Jean-Michel et ne se quitteront plus. Lui reprendra ses pinceaux. Il fera sa première exposition personnelle à la Galerie de l’Escalier, en 1954. Il sera alors intégré à la jeune peinture marseillaise, réunie au Peano, autour de Pierre Ambrogiani et d’Antoine Ferrari. Et à l'Atelier avec Bergeo, Zazzi, Daboval, Dalmon, Bourdouxe, Mel Jos, Quilici.Suivront jusqu'en 1965 de nombreuses expositions individuelles ou collectives à Cassis, Avignon, etc. Mais les acheteurs sont peu nombreux,le quotidien difficile à assumer.

Etape architecture

Charly, pendant de longues années, se consacrera à l’architecture sans pour autant abandonner la peinture, mais sans exposer. C’est en 2000 qu’il se retirera en Ariège, dans la maison familiale. Il entamera là sa seconde période, très créative.

Le Couserans

En quelques années, il deviendra un des peintres majeurs du Couserans. Sa peinture sera principalement tournée vers la montagne et les paysages pyrénéens.. Il multipliera les expositions. Sa grande toile, la Rétirada, décrivant la traversée des Pyrénées pendant la guerre d’Espagne, sera faite en hommage à son grand ami, le sculpteur toulousain Arthur Saura. Elle intègrera le Musée du Chemin de la Liberté à St-Girons[1]. Indépendamment de son œuvre picturale, Biros participera à la mise en valeur de la commune d’Oust par des créations comme « La Fontaine des Laitiers », la « Croix de la place Illou », la « Mosaïque » au centre du village.

Expositions

  • Galerie de l’Escalier. Marseille 1960
  • Galerie de l’Escalier. Marseille 1961
  • Galerie l’Atelier. Marseille 1963
  • Galerie de l’Atelier 1964
  • Estivales Lagorre Seix 2019[2]
  • Musée des Colporteurs Souix 2015
  • 2013 : Église Vic d’Oust[3]
  • 2021 : Mairie de Saint-Girons[4]

Références

  1. « Saint-Girons. Un tableau de Charles Biros sur le chemin de la liberté », sur ladepeche.fr (consulté le )
  2. « * Charles Biros », sur Estivales Lagorre, (consulté le )
  3. « Charles Biros expose en l'église de Vic-d'Oust », sur ladepeche.fr (consulté le )
  4. « Exposition des peintures de Charles BIROS à Saint-Girons », sur Couserans Pyrénées (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).