Encyclopédie Wikimonde

Charles Georges Hubner

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Charles Georges Hubner est un militaire français, ancien combattant de la Première Guerre mondiale, né le à Château-Renault ( Indre-et-Loire ) et mort le à Tours (Indre et Loire).

Biographie

Appelé de la classe 1903, il entre au 20ème régiment d’Artillerie en novembre 1904 comme Canonnier-Conducteur, un an plus tard il rejoint le 39ème régiment d’Artillerie, il gravit les échelons jusqu’en 1909, année où il devient sous-officier élève à l’école Militaire de l’Artillerie et du Génie à Fontainebleau (Seine-et-Marne), il en sort avec le statuts d’officier[1] au grade de Sous-lieutenant en septembre 1910. Il rejoint alors le 53ème régiment d’artillerie jusqu’en 1913. À la déclaration de la guerre, Charles Georges Hubner était lieutenant d’artillerie à Dunkerque (Nord) dans le 1er Régiment d’Artillerie à Pied. En novembre 1914 il fut promu Capitaine puis est affecté au 15ème régiment d’Artillerie en juin 1915. Il est évacué durant l’hiver 1916/1917 à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), à la fin de sa convalescence il participe à la création de la 22ème batterie du 112e régiment d’artillerie à Magnac-sur-Touvre ( Charente ), régiment dans lequel il termine la guerre.

Il combat sur différent fronts tout d’abord sur le littoral du nord, en compagnie de troupes belges et anglaises, puis il participe à la Bataille de la Somme en 1916, il est envoyé en champagne en 1917 lors de l'offensive du Chemin des Dames, puis il part pour le front Italien fin 1917, pays où il apprend la victoire des alliés. En 1919 il rejoint l’armée du Rhin pour occuper le territoire allemand.

Il a écrit son quotidien de guerre dans plusieurs carnets qu’il a mis au propre peu de temps avant sa mort. Il y raconte ses journées, entre les manœuvres militaire et son temps libre, il n’hésite pas à donner son avis sur les choses qui l’entourent comme son aversion pour les planqués ou encore lorsque l’un de ses supérieurs prend une décision qu’il juge mauvaise. Cantonné aux positions d’artilleries, juste derrière celle de l’infanterie, il dépeint assez bien l’atmosphère de cette ligne dont on moins parle souvent mais qui subit tout autant le déchaînement des canons ennemis.

Les carnets, unique témoignage de son expérience de guerre, ne font pas encore l’objet d’une publication, ils demeurent cependant consultables aux Archives départementales d'Indre-et-Loire.

Notes et références

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Bases à la ligne 285 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Dictionnaires à la ligne 147 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 549 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).