Encyclopédie Wikimonde

Charvin (patronyme)

Aller à : navigation, rechercher

Charvin est un nom de famille, originaire de Savoie.

Étymologie

C'est le nom actuel de deux montagnes, l'une Mont Charvin, dominant la Maison forte familiale originelle à Ugine, appelée un temps "Le Grand Carré", l'autre située plus au sud. L’appellation du Mont Charvin, est préexistante à Alexandre Charvin, membre émérite de l’Académie Florimontane, sur le modèle de laquelle fut créée l'Académie française par Richelieu. En 1793 les géographes français ont pris quelques libertés avec la toponymie. La dent du Lachat est devenue la dent du chat, Grenoble est devenu Greville, etc. il se peut bien qu’il en fut de même pour le mont Charvin qui devint le grand carré ou la montagne d'Ugine.[réf. nécessaire]

Patronyme

La première écriture est trouvée en 1096, puis Agnès de Charvin, abbesse 1292-1322 de Saint Pierre. Le sceau, 1307 d'Agnès de Charvin, la montre accostée d'un A entre les images du soleil et de la lune, et d'une clef[1].

Il est porté par des gens d'armes, vassaux de la famille de Blonay « Pur comme l'or, prompt comme l'éclair », de Vevey, Neuchâtel, La Tour-de-Peilz, Col de Leschaux (Christophe Charvin +16 avril 1627 à Leschaux), Saint-Jorioz, Annecy, Saint Bon Courchevel.[réf. nécessaire]

  • Alexandre Charvin, scientifique publiant en 1864, un ouvrage visionnaire sur les "aérostats".
  • Marcel Charvin, prêtre, curé de Val-d'Isère et historien de la Savoie,
  • Robert, doyen de la faculté de droit de Nice,
  • Pierre, président de l'Observatoire de Paris,
  • Claude, président de la Fédération française de randonnée équestre,
  • Bernard, champion de ski,
  • Haïc, pilote de chasse
  • Marie-Léonide Charvin, dite Agar, (1836-1891), artiste dramatique française (une rue de Paris porte son nom)
  • François Cavanna (22 février 1923 à Paris + 29 janvier 2014 à Créteil) est un écrivain, journaliste et dessinateur humoristique français.
  • Jacques Barrot (1937-2014 à Neuilly sur Seine) homme politique, vice Président de l'Union Européenne.
  • Robert Charvin (1938- ), professeur de droit et homme politique français
  • André Plaisance (1939- ) maire de Saint Martin de Belleville - Les Trois-Vallées
  • Titouan Sajous (1997- ) athlète français médaillé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse - Utrecht 2013

Héraldique

Lyon XVIIe. Armes : D'or au chevron de gueules accompagné de trois guirlandes de sinople. Le dessin montre trois couronnes de feuillage, ornements figurants un casque de face,

  • pour Michel Charvin, c'est l'enseigne du quartier de Bon-Rencontre ;
  • entrée du Cardinal de Chigi, 1664 : D'or au chariot de gueules surmonté de trois grappes de raisin de pourpre tigées et feuillées de sinople rangées en chef ;
  • pour N... Charvin, veuve de N... Armand, 1697[2], ce sont les armes des Charvin de Vevey et de Neufchatel : Trois étoiles ou cinq et deux croissants de lune ;
  • selon D.L. Galbreath[3], Charvin : famille de la Tour-de-Peilz, "éteinte vers 1650 ... ? ". Louis Charvin, donzel, fut vice-chatelain en 1496. Claude fut amodiateur des revenus du château de Saint-Paul appartenant à Gabriel de Blonay, en 1545. Les armoiries primitives montrent un écu à l'ange hissant, tenant une fleur de lis et un livre (Fig. 362) : sceau de Claude Charvin, 5 octobre 1545. Plus tard l'ange fut relégué sur le casque, comme cimier, tandis que l'écu porte : l'or à la bande d'azur, chargée de trois étoiles d'or et accompagnées en chef et en pointe d'une étoile soutenue d'un croissant, le tout de gueules (Planche XIV)[4]. La bande accompagnée des deux croissants seulement, comme dans l'armorial Lecoultre II, vers 1750, supprime le croissant et l'étoile en pointe. Cimier, d'après l'armorial Joffrey 1630 et Loys 1650 : un ange de carnation issant, vetu d'or, les manches de gueules, les ailes d'azur, tenant dans ses mains levées une étoile d'or et un croissant du même.

Autres représentations : Armorial de Turin.

Notes et références

  1. Douet d'Arcq, N°9224. M.-C. Guigue, obituaire de Saint Pierre, p. XXIX ; cartulaire Lyonnais, II, 550-551. Steyert, Société Littéraire, 1869, 228 ; RL. 1870, I, 125. La Mure, Ducs de Bourbon, I, 332, n.- Aubret, II, 208.- Dom Bétemcourt, II, 12. - Bibliotheca Dumbensis, S, 5-,61. - Boissieu, Généalogie St-Chamond, 19. Mardore, XVIe S. P. de Varan, La Maison d'Arod, 422.
  2. AG. 660. Archives du Rhone, Sénéchaussée, inventaires, juin-juillet 1684. Armorial et répertoire Lyonnais, volume V - Paris - Librairie Gaston Saffroy - Jean Tricou - 1972. V. 1 H. ROLLAND'S. Illustrations to the ARMORIAL GENERAL by J.-B. RIESTAP I - Heraldry Today, 10 Beauchamp Place, London, S.W.3, 1967.
  3. Armorial Vaudois. Tome I. Édition Slatkine. Genève 1977.
  4. Armorial Loys 1650 ; Armorial Joffrey vers 1630

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).