Encyclopédie Wikimonde

Checkingson Sinclair

Aller à : navigation, rechercher

Checkingson Sinclair est un homme américain connu pour avoir assassiné sa femme Latwassa Argrett enceinte de sept mois[1] d’un tir dans la tête, à leur domicile à Port Sainte-Lucie[1] en Floride, le 26 octobre 2014.

L’appel[2] entre lui et le service d’un hôpital après son meurtre a fortement contribué à l’engouement pour cette histoire.

Assassinat de Latwassa Argrett

Checkingson Sinclair et sa femme Latwassa Argrett était un couple marié[3], en attente d’un bébé depuis 7 mois. Le 26 octobre 2014, à la suite d’une de leurs fréquentes disputes, les choses tournèrent rapidement au drame au domicile du couple. Checkingson Sinclair découvrit des messages d’un ancien petit ami de Latwassa sur son téléphone personnel. Enervé, Checkingson décida de jeter le téléphone de sa femme dans les toilettes. Pour se venger, Latwassa Argrett récupéra un couteau et le menaça, puis le chassa dans toute la maison. Après être arrivé dans la chambre et avoir claqué la porte, Sinclair récupéra une arme de poing. Sa femme et lui échangèrent quelques mots puis Sinclair tira une première fois. Il manqua sa cible mais tira une nouvelle fois. Sur le coup du second tir, il pensa que la balle avait encore une fois frôlé Argrett, mais il se rendit compte que non, Checkingson Sinclair venait d’assassiner sa femme.

Suites

Appel au 911

Trois heures après l’assassinat, Checkingson Sinclair appella le 911 pour indiquer qu’il venait de commettre un meurtre. L’échange était calme des deux côtés. L’opératrice des urgences de la ville lui demanda pourquoi il avait fait cela, ce à quoi Sinclair répond : « Nous commencions à nous disputer et elle est venue avec un couteau », puis il ajouta « J’ai tiré pour me défendre. » Sinclair affirma également que le couple avait pour habitude de « souvent se disputer. » Sinclair avoua à l’opératrice des urgences que sa femme et lui se disputaient « depuis le dimanche matin 6 heures 30. »

Conséquences de son acte

Checkingson Sinclair fut accusé de meurtre au premier degré, de meurtre sur un bébé pas encore né ainsi que de falsification de preuves évidentes. Sinclair affirma à la police départementale que pour se défendre, il n’avait pas d’autres choix que de tirer. Plus tard, il avouerait à la police départementale chargée de l’enquête que tuer sa femme était finalement ce qu’il voulait.

La police ajouta également que d’après les experts, Argrett fut touchée derrière la tête, et non de face. Pour pouvoir plaider la légitime défense, Sinclair avait également planté[1] un couteau dans le corps de sa femme.

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 (en) Rachel Leigh, « Port St. Lucie husband indicted in pregnant wife's death », http://www.wsmv.com,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2018)
  2. HLN, « Man calmly tells 911: 'I murdered my wife' », (consulté le 21 juillet 2018)
  3. (en) « r/florida - Port St. Lucie released the 911 call made by Checkingson Sinclair, after he had allegedly killed his pregnant wife, Oct 2014 (xpost from r/911Calls) », sur reddit (consulté le 22 juillet 2018)


Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).