Encyclopédie Wikimonde

Cinessonne

Aller à : navigation, rechercher
Cinessone

Cadre
Fondation
Fondation 1996
Identité
Siège Ris-Orangis
Président Pascal Platel
Site web www.cinessonne.com

Cinessonne est une association à but non lucratif regroupant les cinémas d'Art et Essai de l'Essonne. Créée en 1996, à l'initiative des directeurs de cinémas, Cinessonne réunit aujourd'hui 14 exploitations cinématographiques dans tout le département. L'association est aussi connue pour travailler sur un projet de cinéma itinérant dans plus de 20 villes du sud de l'Essonne.

Selon ses statuts, Cinessonne se donne pour mission de faciliter l'accès au cinéma du plus large public sur le territoire de l'Essonne, notamment avec des programmes et des ateliers destinés aux jeunes publics, des rencontres avec des cinéastes, des séances spéciales et des événements parfois inédits.

Historique

Créée en 1996, l'association instore et met en place plusieurs évènements lié au cinéma sur le département de l'Essonne :

  • 1999 : Création du festival du cinéma européen de l'Essonne, première édition ;
  • 2001 : Mise en place de la Journée d'animation avec « la fête et à la journée nationale du film d'animation » ;
  • 2003 : Mise en place de la Journée documentaire pour les lycéens au festival Cinessonne, et du Séminaire d'éducation à l'image ;
  • 2004 : Coordination des différents dispositifs « Collège au Cinéma », « Écoles et Cinéma », et « Lycéens et Apprentis au Cinéma » ;
  • 2006 : Mise en place du système « Cinéma itinérant » ;
  • 2008 : Installation du « Programme Média » spécialement dédié au festival Cinessonne ; 10e édition du festival du cinéma européen de l'Essonne ;
  • 2013 : Prix spécial du conseil général de l'Essonne pour l'égalité.

Les principales missions de l'association

L'association Cinessonne se donne pour objectif de favoriser par plusieurs moyens l'accès de tous à l'art cinématographique.

Formation des spectateurs :

L'éducation à l'image des jeunes publics est l'axe principal de cette mission. Environ 10000 collégiens essonniens participent chaque année au dispositif « Collège au cinéma ». En dehors des séances de cinéma, un travail pédagogique est mis en place, notamment grâce à la mise à disposition pour les élèves comme les enseignants de ressources documentaires. D'autres actions tels que des ciné-concerts, ciné-goûters, théâtres d'ombres chinoises, ateliers de doublages sont organisés pour sensibiliser les jeunes à l'image en dehors du temps scolaire. Enfin, un accompagnement des films par des professionnels du cinéma (réalisateurs, comédiens…) permet d'établir un dialogue entre collégiens et cinéastes.

Aménagement culturel du territoire :

L'association joue un rôle de coordination départementale entre les cinémas essonniens, et permet de développer des projets mutualisés spécifiques, des actions culturelles cinématographiques, accompagnées parfois d'un travail d'analyse et d'expertise. Voulant faciliter l'accès au cinéma, l'association propose par ailleurs une Carte Cinessonne et des tarifs communs entre les salles adhérentes du département. Enfin, Cinessonne exploite un réseau de cinéma itinérant couvrant 20 villes du Sud du département, pour un total d'une centaine de séances par an.

Promotion de la diversité culturelle et du cinéma européen :

Cinessonne organise depuis 1999 le Festival du cinéma européen en Essonne. Celui-ci permet au public de découvrir de jeunes auteurs européens, des œuvres inédites, ne bénéficiant pas encore d'une distribution internationale. Les professionnels du cinéma peuvent quant à eux y faire découvrir leur travail et obtenir des prix. Enfin, l'association met en place des programmations, des projections accompagnées de rencontres avec les cinéastes, et des circulations de programmes de courts-métrages.

Le festival du cinéma européen en Essonne

L'association Cinessonne organise depuis 1999 le Festival du cinéma européen en Essonne, se déroulant sur une période de 13 jours dans les 14 salles du réseau départemental. Il a pour but de favoriser la distribution et la diffusion des cinématographies européennes, au niveau local et national. Cet événement se tenant en novembre est aussi l'occasion pour les réalisateurs, les acteurs et autres professionnels du secteur, de faire découvrir leur travail (long ou court-métrage) au public essonnien. Le jury est composé de personnalités du cinéma, de journalistes et d'écrivains.

Les jeunes publics et les enseignants concernés par le festival

Temps scolaire

Amélioration de l'articulation avec les dispositifs d'éducation à l'image :

Pour développer l'éducation à l'image pendant le festival, Cinessonne propose aux collégiens et aux lycéens (travaillant une option cinéma) ainsi qu'à leurs professeurs de s'impliquer directement dans le festival. Ainsi, les élèves composent leur propre jury et effectuent un séminaire d'éducation à l'image. Ce dispositif permet donc aux élèves intéressés de vivre pleinement l'expérience du monde du cinéma tout au long de l'année, et particulièrement durant le festival.

Actions spécifiques d'éducation à l'image :

vers le public scolaire, la séance d'un quatrième film et le transport sont offerts à 950 élèves. Les collèges participant au programme « Collège au cinéma » comptent 10000 collégiens, accompagnés pour visionner 3 films durant l'année scolaire. Cinessonne et ses partenaires (Éducation nationale et Conseil général de l'Essonne), offrent la possibilité à 10 % de ces élèves d'assister à une 4e séance lors du festival Cinessonne.

Jury collégien et prix spécial collégien au court-métrage:

Durant une journée du festival, 3 classes de collégiens du programme « Collège au cinéma » ont l'occasion de devenir juré pour un court-métrage. Les élèves visionnent une quinzaine de films réunis en deux programmes durant cette journée. C'est aussi l'occasion pour les élèves d'assister à la projection d'un film inédit présenté au festival et de rencontrer son réalisateur (en 2008, Sandrine Stoïanov, réalisatrice de films d'animation). C'est aussi l'occasion pour les élèves de se réunir avec des animateurs pour discuter et débattre du film. Les représentants de chaque groupe délibèrent ensuite et choisissent un palmarès. Enfin, les élèves remettent un prix spécial au réalisateur du film gagnant à la fin du festival.

Les jurys lycéens :

Le Grand Prix du Conseil général et le prix spécial des lycéens : Cette action fonctionne sur la même thématique que le précédent. Ici, ce sont 150 lycéens participant au programme « Lycéens et apprentis au cinéma » qui sont invités à visionner une vingtaine de courts-métrages sur une journée. Sur le même principe, les élèves sont invités à rencontrer le réalisateur d'un film, et aussi à discuter de façon plus argumentée. L'enjeu est ici double, puisque les lycéens sont le jury de deux prix : un prix spécial et le Grand Prix, qui sont aussi remis à la fin du festival.

Jury étudiant et Prix étudiants au long-métrage :

Sur une période de quatre jours, pendant le festival, une trentaine d'étudiants (participants à l'un des programmes de Cinessonne ou cinéphiles), visionnent l'ensemble de la sélection des longs-métrages. Ils sont invités par Cinessonne à participer à des moments de convivialité et d'échanges avec les professionnels du cinéma, autour de rencontres, de tables rondes, de déjeuners. Ils choisissent ensuite d'élire le gagnant du prix spécial des étudiants, remis en fin de festival.

La journée documentaire (pour les lycées à option cinéma) :

Depuis 2003, les lycées à option cinéma dans le département (8), sont invités à une journée de rencontre et de réflexion sur le documentaire européen, et sur les rapports entre documentaire et fiction. Une occasion pour les étudiants de rencontrer des professionnels et de profiter de la projection de documentaires inédits.

Journée du cinéma d'animation :

Depuis 2001, le festival s'associe à « la fête et à la journée nationale du film d'animation » en partenariat avec l'Afca.

Hors temps scolaire

Une invitation individuelle pour les 65000 collégiens essonniens, en partenariat avec le Conseil général de l'Essonne et les établissements scolaires, et depuis 3 ans, Cinessonne fait parvenir une invitation et un courrier explicatif aux 65000 collégiens du département pour assister à une séance fléchée.

Les actions de formation pour les enseignants

-Séminaire d'éducation à l'image : Depuis 2003, Cinessonne organise une journée de formation pour les enseignants participant à un des trois programmes « École et cinéma », « Collège au cinéma », « Lycéens et apprentis au cinéma ». Cette journée s'articule autour d'une problématique de pédagogie grâce au cinéma, et à la diffusion d'un film. Cette journée est rendue possible, notamment grâce à l'Inspection académique de l'Essonne, et la DAAC du Rectorat de Versailles.

Stage de formation à la lecture de l'image : Les enseignants participant au programme « Collège au cinéma » bénéficient d'un stage de formation à la lecture de l'image en participant aux journées du jury. Ils ont ainsi la possibilité de visionner l'ensemble des films en compétition.

Les missions principales du festival

La capacité du festival à innover : travail de proximité et sensibilité européenne : Le festival du cinéma européen en Essonne est devenu un pont solide entre le travail de proximité des salles du réseau Cinessonne, et la diversité qu'apportent les différentes projections. Le festival porte beaucoup d'importance à faire découvrir au public de nouveaux talents européens. C'est dans cet esprit que Cinessonne travaille tous les ans pour innover et faire évoluer son festival, notamment en créant de plus en plus de contact entre le public et les professionnels. La découverte de nouveaux talents permet aussi au festival de perdurer dans le temps et d'acquérir aujourd'hui sa notoriété dans le domaine cinématographique européen.

Consolidation de la conquête des publics : Les séances proposées durant la période du festival sont disponibles au public pour un prix de 4 €. Ces moments permettent bien plus qu'une simple séance cinématographique puisqu'ils invitent le public à un moment de partage et de convivialité (buffet, échanges). Les projections organisées durant le festival permettent au cinéma, à la fois de satisfaire leur public habituel avec des tarifs abordables, mais aussi de conquérir un nouveau public avec la programmation de films en lice pour la compétition du festival. Enfin, pour convier un public peu habitué à fréquenter des salles de cinéma, des relais institutionnels distribuent des invitations.

Lauréats

Grand Prix du Cinéma Européen en Essonne

Grand prix du Conseil général de l'Essonne et du public du Court Métrage

2013 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : Nyuszi Es Öz, de Peter Vacz (Hongrie)
  • Prix du public du Court Métrage : Man Kann nicht alles auf Einmal Tun, aber Man kann alles auf Einmal Lassen, de Marie-Elsa Sgualdo (Suisse).
2012 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : Prora, de Stéphane Riethauser (Suisse).
2011 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : Apele Tac, de Anca Miruna Lazarescu (Roumanie-Allemagne).
  • Prix du public du Court Métrage : Casus Belli, de Yorgos Zois (Grèce).
2010 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : Echo, de Magnus Von Horn (Pologne).
  • Prix du public du Court Métrage : Deyrouth, de Chloé Mazlo (France).
2009 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : La Balançoire, de Christophe Hermans (Belgique).
  • Prix du public du Court Métrage : Birds get vertigo too, de Sarah Cunningham (France).
2008 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : Les Moineaux, de Runard Runarsson.
  • Prix du public du Court Métrage : Mauvaise Route, de Reto Caffi
2006 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : Another, de René Vilbre et Helena Jonsdottir
  • Prix du public du Court Métrage : Mr. Schwartz, Mr Hazen & Mr. Horlocker, de Stefan Müller
2005 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : Dans l'ombre, de Olivier Masset-Depasse.
  • Prix du public du Court Métrage : La princesse de la piste, de Marie Hélia.
2004 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : 7 :35 de la manana, de Nacho Vigalondo
  • Prix du public du Court Métrage : L'escalier, de Frédéric Mermoud (France, Suisse)
2003 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : L'union fait la force, de Hans Peter Moland.
  • Prix du public du Court Métrage : Violence des échanges en milieu tempéré, de Jean-Marc Moutout.
2002 
  • Grand prix du Conseil général de l'Essonne du Court Métrage : Caillasses, de Chris Stenner, Arvid Uibel et Heidi Wittlinger
  • Prix du public du Court Métrage : L'Homme sans passé, de Aki Kaurismäki
2001 
  • Prix du public du Court Métrage : L'après-midi d'un tortionnaire, de Lucian Pintilie (France, Roumanie)

Les partenaires

L'association, pour l'ogarnisation de ses différentes activités, a le soutien de plusieurs organismes officiels, tel que : MEDIAS – Commission européenne, Le conseil général de l'Essonne, Direction régionale des Affaires culturelles Île-de-France, conseil régional d'Île-de-France, Direction départementale de la jeunesse et des sports de l'Essonne, Inspection Académique de l'Essonne. Des associations apportent également leur concours : Association pour le cinéma indépendant et sa diffusion, ACRIF, Cultures du cœur, Association française du cinéma d'animation

Notes et références


En savoir plus

Articles connexes

Liens externes

Cet article « Cinessonne » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).