Clémence de Tournemire

Aller à la navigation Aller à la recherche
Clémence de Tournemire
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Clémence de Tournemire, née le à Enghien-les-Bains, département du Val-d'Oise, est une chanteuse de musique jazz sous son nom de naissance, et une auteure-compositrice-interprète sous le nom de scène « MiMüNiZ ».

Biographie

Famille et formation

Clémence de Tournemire grandit en Île-de-France. À 8 ans, forte de son expérience à la chorale de l'école, ses parents lui permettent d'étudier le chant lyrique dès ses 15 ans. Elle s'oriente ensuite vers le jazz, et commence à écrire en intégrant des groupes aux influences musicales variées. Elle donne de petits concerts avec le conservatoire départemental de musique du Val-d'Oise[1].

Le au château familial de Pierrefitte, elle épouse Tristan Jean[2].

Chanteuse et auteure-compositrice-interprète

En 2005, elle s'installe à New York. Elle s'intègre au monde musical new-yorkais et participe à des jam sessions[3].

De retour à Paris, elle co-écrit la chanson Paraiso qui devient en 2008, la musique du spot publicitaire du Club Med, et qui entre en playlist sur plusieurs radios nationales. En parallèle, elle fréquente les jams et chante occasionnellement pour la télévision et le cinéma, notamment avec les compositeurs Jean Musy et Jean-Baptiste Loussier[3].

Finaliste de « Paris Jeunes Talents » en 2008, elle sort son premier EP : Impulsive, sous le sous le nom de scène « MiMüNiZ »[alpha 1]. Elle compose ensuite son premier EP : Wannabe, qui sort en 2013 : onze titres en français et en anglais, qui se suivent sans se ressembler, oscillant entre pop, folk et electro. Cet album contient la chanson Thimothée, chanson inédite que Jacques Loussier avait composé en 1969[3].

En 2011, elle compose la musique du court-métrage Jour à jour, J1...[5].

En 2014, elle forme un quartet jazz avec lequel elle enregistre un EP de cinq titres de jazz : Don't Explain qui sort en .

En 2016, elle part au Liban pour promouvoir la langue française au travers de concerts. Elle y retourne ensuite pendant plusieurs années pour de longues séries de concerts[1],[6],[7].

Le jour, Clémence de Tournemire écrit des chansons, le soir, sur scène avec « son timbre grave et sa gaieté naturelle », elle rend hommage aux légendes du jazz : Sarah Vaughan, Nina Simone au Sunset-Sunside, l'un des principaux clubs de jazz de Paris, dont elle est habituée[8]. « Son parcours atypique, son naturel et la large tessiture de sa voix lui permettent de s'affranchir des clichés du genre tout en se promenant délicieusement entre gravité et espièglerie »[8]. « En rendant hommage à Nina Simone, Clémence nourrit son désir de réunir, à travers un répertoire universel où gospel, pop, afro beat et jazz se mêlent avec cohérence »[9].

À l'annonce de ces concerts, le magazine Télérama écrit que « mise en valeur par l’accompagnement (piano, contrebasse, batterie), son timbre grave et sa gaieté naturelle devraient prêter un peu de légèreté à ce concert dédié à une chanteuse au destin douloureux, Nina Simone »[10]. Son quartet est composé de Ludovic Allainmat au piano, Sébastien Gastine à la contrebasse, et Faraj Fakhoury à la batterie[10].

Discographie

  • 2010 : Impulsive, EP de cinq titres sous le nom de scène de MiMüNiZ (compositions -pop acoustique)
  • 2012 : Climat Bossa, compilation de reprises pop & bossa nova
  • 2013 : LP Wannabe, album de onze titres sous le nom de scène MiMüNiZ (compositions - pop)[11],[12]
  • 2015 : Don’t Explain, EP de cinq titres du « Clémence de Tournemire Quartet » (reprises jazz)

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. Le nom de scène « MiMüNiZ » vient de l'expression « je m'immunise », prononcé avec amusement par la chanteuse au hasard d'une conversation alors qu'elle cherche un pseudonyme[4].

Références

  1. 1,0 et 1,1 (en) KAMSYN, « Clémence de Tournemire, Chanteuse Jazz et Electro/Pop électrise la Scène Beyrouthine », sur KAMSYN PR, (consulté le )
  2. « annonce du mariage de Clémence de Tournemire et Tristan Jean », sur tournemire.net (consulté le )
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « Clémence de Tournemire », sur Agenda Culturel (consulté le )
  4. LP WANNABE, premier album de MIMUNIZ.
  5. « Jour à jour, J1... (2011) - IMDb », sur IMDB (consulté le )
  6. « Festival de musique jazz et pop française », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne)
  7. Maylis Darras, « Les militaires récompensés pour leur connaissance du français », L'Orient-Le Jour,‎ (lire en ligne)
  8. 8,0 et 8,1 « Clémence de Tournemire », sur le site du quotidien Le Parisien Étudiant, (consulté le ).
  9. A Tribute to Nina Simone.
  10. 10,0 et 10,1 « Clémence de Tournemire », sur le site du magazine Télérama, (consulté le ).
  11. Joseph Canu, « MiMüNiZ sort son 1er album », sur actu.fr, (consulté le )
  12. Franck Fischbach, « MimüniZ : une vraie découverte "coup de coeur" ! », sur actu.fr, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du jazz
  • Portail du Val-d'Oise