Encyclopédie Wikimonde

Climat du Coiron et des Boutières

Aller à : navigation, rechercher

Au cœur de l'Ardèche, le Plateau du Coiron et les Boutières rappellent en partie la Montagne et la Cévenne ardéchoise. Comme la Montagne, le Coiron, de par son altitude, est une région d'élevage; comme la Cévenne, c'est une région d'éruptions volcaniques, mais ici les basaltes ont des reliefs tabulaires et caractéristiques. La région des hautes et des basses Boutières (de Saint-Agrève à Privas, le long de la vallée de l'Eyrieux) ressemble à la Cévenne par son relief profondément entaillé, couvert de châtaigniers[1].

Les Montagnes des Boutières ainsi que les Hauts Plateaux connaissent des hivers rudes, avec de nombreuses chutes de neige et un vent glacial, la Burle, qui peut interdire toute circulation à cause des congères. Les étés y sont doux, mais souvent orageux le soir. La brièveté des saisons intermédiaires rend les transitions et les contrastes thermiques plus sensibles. le Massif du Coiron, à 800 m d'altitude, connaît un climat atypique : sa forte individualité géographique se retrouve dans les variations accentuées de son climat, non seulement d'une saison à l'autre, mais aussi en de courts intervalles : il peut en fait presque être considéré comme un mélange des divers climat régnant en Ardèche : ni vraiment montagnard (altitude un peu faible), ni vraiment méditerranéen (un peu trop au nord), il ne partage pas non plus les mêmes caractéristiques que le haut et moyen Vivarais (un peu trop au sud) ou que la vallée du Rhône (trop élevé) ce qui rend ainsi son climat unique et fort complexe à l’image du climat ardéchois…[2].

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).