Comité pour un vrai syndicat étudiant

Aller à la navigation Aller à la recherche

Le Comité pour un vrai syndicat étudiant (C.V.S.E, souvent appelé Collectif pour un vrai syndicat étudiant) est une organisation étudiante française liée au Parti des travailleurs. Il peut être considéré comme disparu.

Histoire

Le C.V.S.E a été créé informellement vers 2004 à l'occasion des élections CROUS. Il s'est ainsi présenté dans quelques académies, notamment à Lyon[1], mais a obtenu des scores assez faibles et surtout aucun élu. A son apogée, le C.V.S.E a affirmé être présent à Paris[réf. nécessaire], Strasbourg[réf. nécessaire], Lyon, Besançon[réf. nécessaire], Nancy[réf. nécessaire], Dijon[réf. nécessaire] et Montpellier[réf. nécessaire]. Ses statuts ont finalement été déposés à la préfecture du Doubs en octobre 2005. La même année, le CVSE Strasbourg se dissout. Echouant à s'implanter réellement sur une université, il n'a depuis lors aucune activité notable. Finalement, vers 2007, prenant acte de l'échec de la tentative d'implantation du PT dans le monde universitaire, la plupart de ses militants et membres rejoignent l'AJR.

Idéologie

Le C.V.S.E, en tant qu'émanation du PT, peut être classé à l'extrême-gauche. Son objet est "[la défense des] intérets matériels et moraux des étudiants indépendamment de leurs convictions religieuses, philosophiques ou politiques". En particulier, le CVSE axe ses revendications autour de quatre thèmes principaux :

  • opposition à la décentralisation des œuvres sociales (CNOUS et CROUS)
  • opposition à la réforme LMD qu'il estime causer la disparition du cadre national des diplômes
  • indexation des bourses sur le coût de la vie, hausse des montants et des plafonds d'attribution
  • augmentation du nombre de postes aux concours.

La particularité du CVSE est qu'il refuse de siéger dans les conseils d'administration. Le CVSE estime que les élus étudiants siégeant dans les CA sont dans quelques cas dédommagés pour cela (notamment par l'octroi de crédits permettant de valider leur diplôme[réf. nécessaire]), aucune organisation ne peut selon eux conserver son indépendance dans ce cadre là. Toutefois, ce refus est purement théorique, le CVSE n'ayant jamais réussi à obtenir suffisamment de voix pour envoyer un élu dans un CA.

Notes et références

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus