Encyclopédie Wikimonde

Commentaires sur le brocoli de George H. W. Bush

Aller à : navigation, rechercher
George H.W. Bush

En 1990, le président des États-Unis, George H. W. Bush, fait une remarque désinvolte à propos du brocoli et dit qu'il n'en mangera jamais. « Je n'aime pas le brocoli. Et je ne l'ai pas aimé depuis que je suis enfant. Et ma mère m'en faisait manger. Et je suis président des États-Unis. Et je ne vais plus manger de brocoli[1]| ».

Le président a fait ce commentaire en 1990, peu de temps après qu'un journaliste du US News and World Report ait annoncé que Bush avait interdit le légume à Air Force One[2]. George S. Dunlop, président de la United Fresh Fruit and Vegetable Association, a offert à la Première dame Barbara Bush un bouquet de légumes et 10 tonnes (impériales) supplémentaires dans des camions[3],[4]

Quelques jours après, Bush a organisé un dîner d'État en l'honneur de Tadeusz Mazowiecki, le Premier ministre de Pologne, et les journalistes ont noté qu'il n'y avait pas de brocoli au menu, car la plupart des 10 tonnes de brocoli données à la famille du président par les agriculteurs[style à revoir] avaient été donné à la Capital Area Food Bank[4],[5].

Analyse

Le discours de Bush sur le brocoli a été considéré comme déconnecté de la plupart des Américains[pas clair]. Le brocoli devenait de plus en plus populaire aux États-Unis et était considéré comme le « légume des années 80 »[6]. Cela ne s'est pas bien passé avec la communauté agricole des États-Unis[pas clair][7] et de nombreux parents, qui essayaient de faire manger des légumes à leurs enfants et étaient furieux des commentaires du président[8]. Parallèlement à son incident de vomissement ultérieur (au cours duquel il a vomi sur le Premier ministre du Japon, Kiichi Miyazawa, après un épisode de grippe de 24 heures) a été considéré comme un exemple de l'une des tendances de Bush pour les malaprops politiques[incompréhensible][9].

Même lorsqu'il a quitté le poste de président, Bush a parlé de son aversion pour le brocoli sur Twitter[10]. Son fils, George W. Bush, a mentionné l'aversion de son père pour le brocoli dans un éloge funèbre lors de ses funérailles de 2018[11].

Notes et références

  1. Original anglais: "I do not like broccoli. And I haven't liked it since I was a little kid. And my mother made me eat it. And I'm President of the United States. And I'm not gonna eat any more broccoli!". (ABC News Archive)
  2. {{Article}} : paramètre « titre » manquant, paramètre « périodique » manquant,‎
  3. (en-US) « Broccoli Presentation », C-SPAN.org, 26 mairch 1990 (consulté le 8 octobre 2020)
  4. 4,0 et 4,1 {{Article}} : paramètre « titre » manquant, paramètre « périodique » manquant,‎ Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « Lauter » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  5. « As president, George H.W. Bush never wavered from his hard line on broccoli », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎
  6. {{Article}} : paramètre « titre » manquant, paramètre « périodique » manquant,‎
  7. {{Article}} : paramètre « titre » manquant, paramètre « périodique » manquant,‎
  8. {{Article}} : paramètre « titre » manquant, paramètre « périodique » manquant,‎
  9. (en) Lynda Lee Kaid et Christina Holtz-Bacha, Encyclopedia of Political Communication, SAGE, (ISBN 978-1-4129-1799-5) [lire en ligne], p. 114 
  10. Daniella Diaz, « George H.W. Bush still hates broccoli », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le 8 octobre 2020)
  11. David Smith, « Washington mourns George HW Bush as Trump gives cold shoulder to Clintons », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 8 octobre 2020)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).