Cyrpto.org Chain

Aller à la navigation Aller à la recherche
Crypto.org Chain
Logo de la Crypto.org Chain
Informations générales
Date de création 25 mars 2021
Créateur Crypto.com
Symbole boursier CRO
Caractéristiques de la chaîne
Quantité maximale 30 263 000 000
Taille des blocs Dynamique
Logiciel client
ClientVersionLangageLicenceSite web
https://github.com/crypto-org-chain

Crypto.org Chain est un protocole d'échange décentralisé créé par l'entreprise Crypto.com[1]. Son jeton natif est le CRO, lequel est aussi utilisé par la sidechain Cronos.

Histoire

Lancé en 2017 sur la blockchain Ethereum, le token MCO est émis par l'entreprise Crypto.com (anciennement Monaco) et supporte ses différentes cartes de débit ; sa création en 2016 via une Initial Coin Offering a permis lever la somme de 27 millions de dollars. En août 2020, le MCO est abandonné au profit du CRO[2], qui devient la commodité unique de cette plateforme d'échange de cryptomonnaies.

Le 25 mars 2021, la blockchain Crypto.org Chain est lancée avec le Cosmos SDK - elle intègre donc l'écosystème Cosmos. Son fonctionnement en preuve d'enjeu permet de récompenser les détenteurs qui bloquent leurs tokens pour sécuriser le réseau. La valeur du CRO réside majoritairement dans les offres de cartes de débit de sa société-mère (émises par Visa), qui demande qu'une certaine somme soit bloquée pendant six mois.

Le 8 novembre 2021 est lancée la blockchain Cronos[3], axée sur la finance décentralisée. Elle fonctionne avec le CRO, et encourage le développement d'applications décentralisées par des entités tiers[3]. De par sa conception, elle fonctionne en tandem avec les autres réseaux de l'écosystème Cosmos.

En février 2022, le CRO est renommé Cronos[4], en faveur d'une autre blockchain éponyme lancée par Crypto.com, mais centrée cette fois-ci sur le DeFi. Son symbole boursier reste néanmoins le même[5].

Cronos

Le 8 novembre 2021 est lancée la blockchain Cronos[6], axée sur la finance décentralisée. Elle fonctionne avec le CRO, et encourage le développement d'applications décentralisées et de NFT par des entités tiers[7].

Cronos Labs

Cronos Labs est l'incubateur de start-ups et branche technologique de Crypto.com, chargé de l'innovation dans le domaine du Web3[8]. En avril 2023, Amazon s'associe à l'incubateur pour développer ses projets blockchains[9].

En mai 2023, Séoul annonce un partenariat avec Cronos Lab pour développer sa ville intelligente[10] ; en juin de la même année, Google Cloud rejoint l'incubateur pour épauler de nouveaux projets[11]. Une enveloppe de 100 millions de dollars est levée pour soutenir plusieurs projets[12].

Références

  1. (en) « Cronos: Ethereum Compatible Layer 1 Blockchain Built on Cosmos SDK to Scale Web3 | ConsenSys Cryptoeconomic Research », sur ConsenSys (consulté le )
  2. (en) Clément Wardzala, « Crypto.com annonce la fin du token MCO au profit du token CRO », sur Cryptoast, (consulté le )
  3. 3,0 et 3,1 (en) Cronos, « Cronos Chain | DeFi and Metaverse for the next billion users », sur Cronos (consulté le ).
  4. (en) Cronos Team, « CRO is now Cronos », sur Cronos, (consulté le )
  5. (en-US) « The Problem I See With Crypto.com Coin’s Rebranding as Cronos », sur Yahoo Finance, (consulté le )
  6. (en-US) Liam 'Akiba' Wright, « Understanding the CRO tokens and the difference between crypto.org and CRONOS », sur CryptoSlate (consulté le )
  7. Daniela Kirova, « Crypto.com/Les NFT prennent désormais en charge les retraits en chaîne pour les articles émis sur Crypto.org »
  8. (en) « Cronos Labs », sur Cronos Labs (consulté le )
  9. Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA, « Amazon tend la main à Cronos : Le CRO s’envole ! », sur Cointribune, (consulté le )
  10. Anachrose, « Cronos Labs va aider Séoul à concrétiser sa vision de ville intelligente », sur Anachrose, (consulté le )
  11. (en) « Guest Post by Cronos: Google Cloud Joins the Cronos Labs Accelerator Program as a Sponsor to support AI-Enabled Web3 Innovation | CoinMarketCap », sur coinmarketcap.com (consulté le )
  12. Mélissa Bac, « Cronos Labs lance la deuxième vague de son incubateur à 100 millions de dollars »

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail des cryptomonnaies
  • Portail de la finance
  • Portail de l’économie