Décathlon olympique moderne

Aller à la navigation Aller à la recherche

Le décathlon olympique moderne (DOM) est un sport d'épreuves combinées qui regroupe 10 épreuves. Créé par Jean-François Brisson au comité national des sports en 1958, sous l'appellation décathlon moderne, il prendra l'appellation décathlon olympique moderne lorsque le comité national des sports devint le comité national olympique et sportif français (CNOSF[1]).

Présentation

Longtemps géré par le CNOSF, le décathlon olympique moderne est géré actuellement par l'UNADOM[2]. Il est aussi présenté par la fédération sportive et culturelle de France[3] FSCF.

Le décathlon olympique moderne demande la réalisation dans l'année de 10 épreuves sportives à choisir parmi un ensemble de sports pratiqués en France.

Les sports phares sont les deux premiers sports olympiques, l'athlétisme et la nation avec de nombreuses disciplines possibles, que l'on peut compléter, au choix, par de l'aviron, du kayak, du tir, de l'haltérophilie, de la gymnastique, du ski d fond, cyclisme..., et des brevets ou classements (classement de tennis, de tennis de table...).

Chaque épreuve est cotée selon un table de points : à titre d'exemple, pour obtenir le maximum de points, il faut nager un 100 m nage libre en moins de 56 s 90[4], ou courir un 5 000 m en moins de 14 minutes 25[5].

Un palmarès annuel est établi chaque année, selon les catégories : jeunes, adultes (Sénior 1), vétérans (Sénior 2, 3). Certains athlètes olympiques s'y sont illustrés, comme Marie-France Van Helden (première en sénior 1 en 1987, 1989, 1990, 1991, 1992, 1993).

Le décathlon olympique moderne est pratiqué dans de grands clubs comme le Racing Club de France ou le Rambouillet Olympique .

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).