Détecteur quatre quadrants

Aller à la navigation Aller à la recherche

La famille des détecteurs quatre quadrants ou plus simplement détecteurs à quadrants est composée de quatre photodiodes (les quadrants).

La caractéristique principale de cette famille est l’absence d’espace-mort, ce qui permet de détecter tout le signal.

Utilisation

Les détecteurs à quadrants sont principalement utilisé pour gérer la précision de télédétection par laser.

Les domaines d'utilisation sont nombreuses, allant de la recherche à l'industrie, jusqu'à de simples détecteurs de métaux[1].

On en retrouve par exemple dans des guidages d'arme par laser[2], des synchrotrons[3], le domaine spatial, notamment sur LISA[4] ou l'industrie pour différentes mesures telles que des longueurs et vitesses.

Références

  1. « Détecteur de Métal SHARK® Big », sur Cassel France
  2. THOMSON-CSF, « Demande de brevet européen », brevet français 2 420 144
  3. « Des détecteurs ultra minces pour les lignes à rayons X tendres », sur Synchrotron SOLEIL - CEA/CNRS
  4. Sara Bruhier, J-P. Coulon, N. Dinu-Jaeger, D. Huet, M. Lintz, M. Merzougui, M. Nardello, « Design et caractérisation des photorécepteurs à quadrants pour l’AIVT de l’instrument spatial LISA » [PDF], sur HAL, Nice, ARTEMIS, UCA, OCA, CNRS, Observatoire de la Côte d’Azur

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la physique
  • Portail de l’électricité et de l’électronique