Dialogue-Autisme

Aller à la navigation Aller à la recherche
Dialogue-Autisme

Cadre
Forme juridique association loi de 1901
But Autisme
Zone d’influence Centre-Val de Loire
Fondation
Fondation 17 août 1999
Fondateur Jacqueline Mansourian-Robert
Identité
Siège Olivet
Président Jacqueline Mansourian-Robert

Dialogue-Autisme est une association française qui rassemble des parents et amis d'enfants ou d'adultes atteints d'autisme dans la région Centre-Val de Loire, particulièrement dans le Loiret, le Cher et le Loir-et-Cher[1],[2].

L'association est partenaire d'Autisme France depuis l'année 2000.

La fondatrice et présidente, Jacqueline Mansourian-Robert, a été promue au grade de chevalier de la Légion d'honneur le 1er janvier 2013[3],[4].

Objectifs

  • promouvoir l’information et l’aide aux personnes autistes ou atteintes de troubles envahissants du développement (TED), avec ou sans troubles moteurs associés
  • promouvoir la mise en place d'une éducation spécialisée et individualisée (création et gestion d'établissements[5] et de services pour l'éducation, la rééducation, l'adaptation, la préparation à l'âge adulte, l'insertion sociale, l'hébergement, l'organisation des loisirs, etc.) afin d'intégrer les personnes atteintes dans la société, et leur permettre d'accéder à l'autonomie
  • former les familles et le personnel intervenant dans la prise en charge des personnes
  • promouvoir la recherche sur l’autisme et les troubles envahissants du développement (TED) avec ou sans troubles moteurs associés
  • travailler avec toute association poursuivant des buts similaires
  • défendre les droits des personnes autistes ou ayant un handicap grave du développement et/ou de la socialisation apparenté à l’autisme, et lutter contre les discriminations ou violences qu'elles pourraient subir.

Actions

  • accueil des familles et leur orientation vers des structures de prise en charge[6]
  • information sur l’autisme
  • promouvoir le développement des associations locales
  • aider à la création et à la gestion d’établissements
  • soutenir la recherche scientifique dans le domaine de l’autisme et des troubles envahissants du développement apparentés
  • promotion et mise en œuvre de toute structure permettant un meilleur développement physique, intellectuel et moral des personnes atteintes
  • intenter des actions en justice, tant pour l’association et ses adhérents et toute personne atteinte du handicap
  • intenter tout recours auprès des instances et autorités telles que la HALDE et le Défenseur des enfants.

Notes et références

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail des associations
  • Portail du handicap
  • Portail de la France
  • Portail de l’autisme