Diane Launier

Aller à la navigation Aller à la recherche
Diane Launier
Portrait Diane Launier.jpg
Biographie
Naissance
(46 ans)
Conflans Sainte Honorine
Nationalité
Française
Activité
Directrice générale d'Art ludique - Le Musée

Diane Launier, née le 1er juin 1978 à Conflans Sainte Honorine, est une personnalité française de l’art, auteure, réalisatrice de court métrage documentaire, productrice et fondatrice d’Art ludique – Le Musée.

Biographie

Elle crée avec son mari Jean-Jacques Launier en 2004 sur l’île Saint Louis à Paris la galerie Arludik, consacrée au jeu vidéo, au film d’animation, au manga, à la BD et au design du cinéma.

Diane anime et dirige la galerie Arludik, organisant une nouvelle exposition chaque mois durant 15 ans, exposant des artistes iconiques comme Moebius, Giger, Otomo, John Howe, Glen Keane, ou des œuvres issus de films d’animation comme notamment Persépolis, Le Chat du rabbin, Moi Moche et Méchant, L’Illusionniste, Le Petit Prince, Zombillenium. La galerie est également la première au monde à exposer l’art des artistes et studios du jeu vidéo, parmi lesquels: Assassin’s Creed, Tomb Raider, Aleksi Briclot, Hideo Kojima…

Cet espace d’exposition unique est à l’origine d’un courant artistique novateur : l’Art Ludique[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9].

En 2005, Diane Launier participe avec Jean-Jacques Launier à l’organisation de l’exposition « Miyazaki-Moebius » – première grande exposition internationale du genre qui rencontre un succès triomphal à la Monnaie de Paris, louée pour l’occasion. Elle participe également à la rédaction du catalogue de l’exposition (sous son nom de jeune fille Diane Valembois)[10],[11].

En 2013, Diane co-fonde avec Jean-Jacques Launier le musée Art Ludique à Paris, premier musée au monde consacré à l’art contemporain issu des industries créatives, qui abolie les frontières entre jeu vidéo, film d’animation, design pour le cinéma, manga et BD. Le musée reçoit plus de 400 000 visiteurs dès sa première année avec des expositions présentées en avant-première, telles que « Pixar 25 ans d’animations » et « L’Art des Super-Héros Marvel », dans le top 10 des expositions les plus vues de l’année en France[12],[13],[14],[15],[16],[17],[18].

Diane co-écrit et imagine en 2015, la première grande exposition sur « L’Art dans le Jeu Vidéo – L’inspiration Française » qui rencontre un immense succès et fait bouger les lignes culturelles à travers de nombreuses retombées inédites dans le milieu de l’art et des médias en France. Beaux-Arts Magazine compare notamment les concepts art du studio Arkane aux monomanes de Géricault ! Le catalogue de l’exposition introduit pour la première fois la notion d’Art Total en évoquant les nombreuses disciplines artistiques liées au jeu vidéo[19].

La même année, Diane co-écrit avec Jean-Jacques Launier, et présente en avant-première mondiale à Paris la première grande rétrospective consacrée au célèbre studio britannique : « Studio Aardman, l’Art qui prend forme ». L’exposition sera ensuite présentée en tournée internationale en Australie, en Allemagne, en Corée, aux Pays-Bas et en Italie[20].

En 2016, Diane et Jean-Jacques Launier conçoivent et présentent « L’Art des Studios Walt Disney-Le Mouvement par Nature », première mondiale réalisée par l’équipe d’Art Ludique en collaboration avec la Walt Disney Animation Research Library, puis en 2017 « L’Art de DC-L’Aube des Super-Héros », en collaboration avec le studio Warner et DC Comics[21],[22],[23],[24],[25].

En , le Tribunal de grande instance de Paris se prononce favorablement envers l'expulsion du musée Art ludique du fait de 600 000  de loyers impayés envers son hébergeur, Les Docks, Cité de la mode et du design. En effet, en compensation d'une baisse de visites due à l'installation d'un camp de migrants, Patrick Robo, directeur administratif et financier des Docks avait proposé un loyer variable au musée pour compenser une baisse des visites due à l'installation. Le nouveau président des Docks, François Bachy, affirme n'avoir pas connaissance de cet accord et avance des conciliations qui n'auraient pas abouti[26],[27]. En , la réouverture du musée est un temps envisagée dans la Gare Saint-Lazare[28].

En 2019, Diane co-écrit l’exposition « L’épopée artistique de la trilogie Dragons », qu’elle présente à Paris, puis au festival d’Annecy et à Los Angeles, en collaboration avec le studio DreamWorks Animation et Universal Pictures International France[29].

En 2020, Diane Launier co-réalise avec Laetitia Hugues, et produit un court métrage documentaire « Les Chats des Pharaons », qu’elle tourne sur la petite île de Lamu au large du Soudan sur laquelle 20.000 chats originaires de l’Égypte Antique cohabitent avec 20.000 habitants. Le film est sélectionné en 2021 au Lift-off global Network de New-York, puis de Tokyo, ainsi qu’au San-Francisco Indie short Festival[30].

En 2020, Diane et Jean-Jacques Launier conçoivent l’exposition dédiée aux « 25 ans de DreamWorks Animation », présentée à Paris, puis au château Voltaire en 2021 et à Saint-Quentin en 2022, et à Rome en 2023 en collaboration avec le studio DreamWorks Animation et Universal Pictures International France. La même année, elle intègre le jury du Festival International du cinéma d'animation se déroulant à Annecy[31],[32].

Depuis 2020, Diane et Jean-Jacques Launier donnent des cours sur l’Art Ludique et les industries créatives à l’Institut National Supérieur de l’Éducation Artistique et Culturelle (INSEAC)[33].

En 2021 Diane Launier intègre pour un an à la demande du CNC la commission « Diffusion culturelle : appel à projets pour les 15-25 ans ». Puis de 2021 à 2023, elle rejoint la commission « Aides aux techniques d’animation »[34],[35].

En 2023, Diane Launier est commissaire de l’exposition « L’Art d’Assassins Creed-Mirage », en collaboration avec l’équipe artistique d’Ubisoft Bordeaux présentée en octobre dans le bâtiment historique de la cour Mably à Bordeaux[36].

De juin 2023 à janvier 2024, Diane présente l’exposition « Sur les traces de Tolkien et de l’imaginaire médiéval. Peintures et dessins de John Howe » dont elle est commissaire d’exposition avec son mari, et qu’ils ont imaginée et écrite pour le Fonds Hélène & Édouard Leclerc à Landerneau. Conçue en étroite collaboration avec l’artiste John Howe, l’exposition présente en première mondiale près de 300 dessins et peintures de l’artiste, ainsi que des œuvres authentiques (tapisseries, armures, sculptures), prêtées par les musées du Louvre, des Invalides, de Quimper, de Cluny, et d’Orsay[37],[38],[39],[40],[41].

Notes et références

  1. « Podcast Ausha "Diane et Jean-Jacques Launier, créateurs d'Arludik et d'Art Ludique" », sur ausha.co, (consulté le )
  2. « John Howe chez Arludik », sur yozone.fr, (consulté le )
  3. « La galerie Arludik », sur ecriturechromatique.over-blog.com, (consulté le )
  4. « Mamoru Hosoda à la Galerie Arludik », sur manga.krinein.com, (consulté le )
  5. « Stéphane Levallois, interview », sur radiokawa.com, (consulté le )
  6. « Les coulisses de la création des Cinq Légendes exposées à Paris », sur gowith-theblog.com, (consulté le )
  7. « Présentation du Artbook Monsieur Z », sur agent002blog.wordpress.com, (consulté le )
  8. « Exposition des dessins originaux du film Le Chat du Rabbin à la Galerie Arludik à Paris », sur cinechronicle.com, (consulté le )
  9. « Ils sont méchants, ils sont Disney et s’exposent chez Arludik à Paris », sur ligneclaire.info, (consulté le )
  10. « Miyazaki-Mœbius: 2 artistes dont les dessins prennent vie », sur goodreads.com, (consulté le )
  11. Sandrine Martinez, « Moebius et Taniguchi en avant-première », Le Parisien Val-de-Marne,‎
  12. « Pixar, 25 ans d'animation », sur pixelcreation.fr,
  13. « Pixar, vingt-cinq ans d'animation à redécouvrir », Télérama,‎ 13 novembre 2013 mis à jour 8 décembre 2020 (lire en ligne, consulté le )
  14. « Entrez dans le monde merveilleux de Pixar », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. « Pixar : de « Toy Story » à « Soul », les 35 ans d'un studio qui a révolutionné l'animation », sur France TV info, (consulté le )
  16. « L'exposition « Pixar, 25 ans d'animation » inaugurera le nouveau musée Art Ludique à Paris [INTERVIEW] », sur Allociné, (consulté le )
  17. « L’art ludique de Marvel bientôt exposé à Paris », sur ActuaBD, (consulté le )
  18. Renaud Baronian (photogr. lp / Delphine Goldsztejn), « « Toy Story » ou « Cars », c'est par-là », Aujourd'hui en France,‎ , p. 31
  19. « L’Art dans le jeu vidéo : la nouvelle exposition du musée d’Art Ludique à Paris », sur geeksandcom.com, (consulté le )
  20. « L'exposition Aardman, un hommage aux génies de l'animation », sur RTL, (consulté le )
  21. « Musée Art Ludique : super-héros de l’expo geek », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « Les studios Disney dévoilent leurs perles rares au musée Art Ludique », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. « L’exposition Walt Disney, le mouvement par nature », sur ipesaa.fr, (consulté le )
  24. « À Paris, une expo rend justice à Walt Disney », Grazia,‎ (lire en ligne, consulté le )
  25. Tanneguy de Kerpoisson, « Super-héros de l'expo », Le Parisien Magazine,‎ , p. 16-17
  26. « Le musée Art ludique pourrait fermer en janvier », Télérama,‎ (lire en ligne Accès libre)
  27. « Paris : le musée Art Ludique expulsé ? », Le Figaro,‎
  28. Caroline Vié, « Art Ludique : Le musée dédié au cinéma d'animation et aux jeux vidéo va rouvrir gare Saint-Lazare », 20 minutes,‎ (lire en ligne Accès libre)
  29. « Musée des Arts ludiques : L'Epopée Artistique de la Trilogie Dragons », sur lyftvnews.com, (consulté le )
  30. « Les Chats de Pharaons », sur lussasdoc.org, (consulté le )
  31. « DreamWorks Animation fête ses 25 ans à l’Art Ludique », sur gonehollywood.fr, (consulté le )
  32. « Festival d'Annecy - Archives / 2020 / Festival 2020 / Jurys 2020 », sur annecyfestival.com, (consulté le )
  33. « L'Art Ludique s'invite à l'Inseac », sur cnam-inseac.fr, (consulté le )
  34. « CNC - Diffusion culturelle : appel à projets pour les 15-25 ans », sur Centre national du cinéma et de l'image animée (consulté le )
  35. « Aide aux techniques d’animation », sur Centre national du cinéma et de l'image animée (consulté le )
  36. « Assassin’s Creed d’Ubisoft : à Bordeaux, une exposition inédite dans les coulisses d’un « art total », sur Sud Ouest, (consulté le )
  37. « À Landerneau, une foule record pour l’inauguration de l’exposition Tolkien », Le Télégramme,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. Aude KERDRAON, « Sur les traces de Tolkien, une invitation au voyage pictural de John Howe, à Landerneau », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. « Sur les traces Tolkien. L’exposition qui nous plonge au milieu des dessins et peintures originales de l’univers fantastique », sur France 3 Bretagne, (consulté le )
  40. « À Landerneau, les illustrations de John Howe offrent une plongée dans l'univers fantastique de Tolkien », sur France TV Info, (consulté le )
  41. « En Bretagne, la plus grande expo jamais créée sur l'artiste du « Seigneur des anneaux » », Le Point,‎ (lire en ligne Accès libre)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail des arts