Encyclopédie Wikimonde

Diran Noubar

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Diran Noubar est un réalisateur, producteur, musicien et écrivain français d'origine arménienne et italienne.

Biographie

Né Frédéric Diran Noubar Alexanian en région lyonnaise en 1975 d'un père arménien issu d'une famille rescapée du génocide arménien, et d'une mère vénitienne, Diran partage sa scolarité entre la région Lyonnaise et Venise. Après un passage à Hong Kong, il s'installe aux États-Unis en 1997.

D'abord à New York, d'où il enregistre les deux premiers albums de son groupe de Rock Noubar, Realidol et The Fake World (le premier produit par Mr Ratboy, guitariste de Sour Jazz), et où il se produit sur scène dans les clubs mythiques de la Big Apple, tels CBGB's, Continental ou Coney Island High. Il collabore ensuite avec le musicien de Blues new-yorkais Bill Brass, pour un album pop intitulé School For The Deaf. Il produit lui-même cet album.

Les premiers pas de Diran dans le cinéma datent de 2000, quand il produit et tient le rôle principal du court-métrage multi-primé The Unfindable de Haik Kocharian.

Diran commence sa carrière de réalisateur en 2001 avec le documentaire Cannes 1-0-1, sorte de guide du Festival de Cannes pour tous les jeunes artistes voulant intégrer le monde du cinéma. Ce film lui vaut d'être remarqué et lui permet de monter ses autres projets.

En 2004, Diran réalise le controversé Armenia, A Country Under Blockade (Arménie, pays sous embargo), relatant le blocus économique illégal perpétré par l'Azerbaïdjan et la Turquie envers l'Arménie et ses conséquences dévastatrices. Ce film lui vaut plusieurs nominations ainsi que le prix du meilleur documentaire au Festival américain de Myrtle Beach. Il permet également à Diran d'obtenir une reconnaissance internationale en tant que documentariste.

En 2006, Diran part pour un tour du monde incluant le Mexique, le Chili, la Grèce, l'Allemagne, et l'Angleterre en compagnie du légendaire groupe anglais Paradise Lost, créateur du mouvement musical metal gothique. Il en ressort Over the Madness, documentaire musical présenté en première mondiale durant la quinzaine Cannoise, le 21 mai 2007. Le film, succès planétaire à ce jour, retrace chronologiquement la carrière de Paradise Lost et l'impact du groupe sur la scène musicale actuelle. Programmé dans plus de 30 pays, Over the Madness est également en sélection officielle des festivals de Swansea Bay 2007 (Grande-Bretagne), Leipzig Treffen 2007 (Allemagne) et Everglades 2007 (Afrique du Sud).

2007 voit également Diran Noubar diriger un vidéo clip pour la chanson Baby, issue du premier album solo de Serj Tankian, chanteur du groupe System of a Down. Il joue également le solo de guitare du titre Saving Us issu du même album.

En 2009, Diran suit autour du monde pendant un an un sportif portugais, le champion automobile Tiago Monteiro, tournant le film The Man in Every Shot. La premiere mondiale du film se déroule au Festival de Cannes 2010. Passionné de sport automobile, Diran y compte nombre d'amis proches parmi les pilotes et est le biographe et documentariste officiel du vétéran italien de la Formule 1 Riccardo Patrese, ainsi que du quadruple champion du monde français de WTCC Yvan Muller.

En 2012, Diran tourne trois Documentaires au Japon : Kesennuma porte le nom de la ville portuaire ayant été ravagée par le tsunami de Mars 2011, Takman est le surnom d'un jeune entrepreneur japonais fondateur d'une start-up sur internet et confronté à la crise économique, et enfin Mystic Tokyo , film ésotérique sur les temples bouddhistes et shintoistes de la capitale japonaise. Diran est à cette occasion le premier et unique Réalisateur à avoir été autorisé de filmer une cérémonie à l'intérieur du temple de Meiji Jingu.

Après avoir commencé son travail auprès d'Yvan Muller en 2013, Diran est écarté des tournages en 2014 pour raisons de santé mais il fait son retour derrière la caméra début 2015 pour le film Jardin de France , documentaire mettant en exergue les difficultés des artisans et commerçants Français en milieu rural. Il poursuit parallèlement ses différents projets dans le Sport Automobile.

Diran est marié à l'artiste-peintre Russe Elena Alexanian (née Slobodskaya) et père de deux enfants, Antranik et Kayané, de son premier mariage.

Notes et références


Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 549 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Bases à la ligne 285 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).