Encyclopédie Wikimonde

EX Aequo Reims

Aller à : navigation, rechercher
Autour de la BD LGBT, exposition et rencontre dans le local, en présence de Louis-Georges Tin.
EX Aequo Reims

Cadre
Forme juridique loi 1901
Fondation
Identité
Affiliation Fédération Française des Centres LGBT, inter-LGBT
Site web http://www.exaequoreims.com/

L'association Ex Aequo de Reims, qui existe depuis 1996[1], a été le premier rendez-vous associatif gay et lesbien sur Reims et est maintenant le centre LGBT de la région. Son local d'accueil est au 25 rue du Jard à Reims.

Historique

EX Aequo Reims a été en 2003 agréée « Jeunesse et Éducation populaire » par le ministère de l'Éducation nationale, la Jeunesse et la Recherche[2]. Elle est devenue en 2003 Centre LGBT de Reims (centre lesbien, gay, bi et trans).

Via ses statuts[3], EX Aequo s’est fixé pour objectifs :

  • d’apporter aux personnes homosexuelles toutes les opportunités de dialogue, afin qu’elles vivent mieux leur identité sexuelle ;
  • de participer à la lutte contre le sida, les M.S.T, hépatites et comportements à risques en réfléchissant en particulier à l’élaboration d’une politique de prévention en direction des jeunes ;
  • de commémorer le souvenir de la déportation des homosexuels lors de la deuxième guerre mondiale et de développer cette commémoration ;
  • de lutter contre toute forme de discrimination fondée sur les mœurs, notamment à l’encontre des homosexuels ;
  • de défendre leurs droits au regard des textes législatifs nationaux et européens en vigueur.

Président-e-s :

  • Rémy Cruz[4]
  • Laurence Weber[5],
  • Olivier Nostry[6]

Place dans le milieu LGBT et la société

Elle est membre de la Fédération Française des Centres LGBT et de l'inter-LGBT[1].

À l'occasion de la journée IDAHO, le 17 mai, elle rend hommage tous les ans à François Chenu[7],[8],[9], assassiné à Reims en 2002. Meurtre fort médiatisé à l'époque et qui a été un des déclencheur des loi comme l'homophobie.

Elle organise un festival depuis 2002 : BisQueers roses[10],[11]. En 2017 le représentant, Frédéric Potier, délégué interministériel à la Lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-lgbt (Dilcrah) était présent à la soirée de lancement[6]. Pour la première année, en 2017, le festival se déroule aussi à Charleville-Mézières[12].

Elle a pris part aux manifestations parisiennes pour l'ouverture du mariage à tous[13].

Elle est signataire[14] du manifeste LGBT issus des états-généraux LGBT de 2015 qui fixe les orientations politiques nationales pour les années à venir.

Les interventions en milieu scolaires

C'est une des actions fortes de l'association[15]. L'obtention de son agrément par l'éducation national à donné lieu à de nombreuses polémiques[16] alors qu'actuellement la lutte contre l'homophobie est porté par le rectorat[17].

Voir aussi

  1. 1,0 et 1,1 « Exaequo - Centre LGBT Reims », sur www.reims.fr (consulté le 17 décembre 2017)
  2. « Reims : une semaine d'actions pour lutter contre l'homophobie et la transphobie », TÊTU,‎ (lire en ligne)
  3. « statuts », sur http://www.exaequoreims.com,
  4. « Des homophobes dénoncent l'arrivée de Radio de FG à Reims et Epernay - Actualites CiteGAY.com », sur www.citegay.fr (consulté le 17 décembre 2017)
  5. « Exæquo Reims sera dimanche à Paris », sur www.lhebdoduvendredi.com (consulté le 17 décembre 2017)
  6. 6,0 et 6,1 « le-delegue-contre-la-haine-anti-lgbt-present-aux-bisqueers-roses-reims », sur lardennais.fr,
  7. « Journée contre l'homophobie : hommage à un jeune battu à mort à Reims en 2002 », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  8. « l'union », sur lunion.fr (consulté le 17 décembre 2017)
  9. « Reims: Ex æquo rend hommage à François Chenu, assassiné en 2002 - Yagg », Yagg,‎ (lire en ligne)
  10. « Reims : le festival LGBT "Les BisQueers Roses" débute ce vendredi », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  11. « «Se libérer de la norme» avec le festival Les Bisqueers Roses à Reims - Yagg », Yagg,‎ (lire en ligne)
  12. « Le festival Bisqueers roses de Reims est lancé », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne (https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/festival-bisqueers-roses-reims-est-lancee-1361951.html))
  13. « Mariage pour tous : «C'était une très belle manif, bien militante» », Libération.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne (http://www.liberation.fr/societe/2012/12/16/si-t-es-fier-d-etre-homo-tape-dans-tes-mains_867960))
  14. « Les signataires | États Généraux du Militantisme LGBTI » (http://www.etatsgenerauxlgbti.fr/les-signataires/), sur www.etatsgenerauxlgbti.fr (consulté le 18 décembre 2017)
  15. « Reims : Association Ex-Aequo - Garcon Magazine » (https://garcon-magazine.com/2017/02/22/reims-association-ex-aequo/), sur garcon-magazine.com (consulté le 17 décembre 2017)
  16. « Imprimer: Le Rectorat de Reims refuse encore l'agrément d' Ex Aequo » (https://www.sis.asso.fr/spip.php?page=imprimir_articulo&id_article=174), sur www.sis.asso.fr (consulté le 17 décembre 2017)
  17. Académie de Reims, « Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres) : la République mobilisée », Académie de Reims, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne (http://www.ac-reims.fr/cid112852/plan-de-mobilisation-contre-la-haine-et-les-discriminations-anti-lgbt-lesbiennes-gays-bisexuels-transgenres-la-republique-mobilisee.html))

Articles connexes

Liens externes

  • Site Internet Ex Aequo Reims (http://www.exaequoreims.com).


Cet article « EX Aequo Reims » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).