Encyclopédie Wikimonde

Ecologie responsable (laboratoire d'idées)

(Redirigé depuis Ecologie responsable)
Aller à : navigation, rechercher

Ecologie responsable est un jeune laboratoire d'idées ou think tank qui travaille sur les questions liées aux problématiques écologiques et environnementales.

Il est dirigé par Ferréol Delmas, Romain Naudin et Matthieu Verry.

Il est situé politiquement à droite et au centre-droit mais travaille dans une démarche transpartisane.

logo d'Ecologie responsable

Objectifs

Partant du constat que l'écologie est un sujet majeur pour la société française mais trop peu travaillé par les partis de gouvernement, Ecologie Responsable souhaite être un vivier de propositions fondé sur "l'enracinement et à l'innovation". [1]

Ce laboratoire d'idées donne une place importance au principe de responsabilité : "l'éthique de responsabilité doit être le socle des politiques publiques, en acceptant que nos concitoyens puissent faire les bons choix en leur âme et conscience. Avec un principe de réalité."[2]

Ecologie responsable défend l'idée d'une barrière écologique européenne, sorte de quotas carbone sur les importations.

Prix de l'Enracinement-Simone Weil

Ecologie Responsable se réfère à la pensée de la philosophe Simone Weil, auteur de l'Enracinement.

Dans le cadre du think tank "Ecologie responsable", Ferréol Delmas remet, en 2020, le prix de l'Enracinement-Simone Weil à l'écrivain Denis Tillinac dans le salon Pourpre du Sénat.

En 2021, le prix de l'Enracinement-Simone Weil est remis à Jean-Christophe Fromantin, Maire de Neuilly-sur-Seine, dans le salon Napoléon du Sénat en présence de nombreux parlementaires.

Remise du Prix de l'Enracinement-Simone Weil au Maire de Neuilly,Jean-Christophe Fromantin, par Ferréol Delmas dans le salon Napoléon du Sénat

Tribunes et médias

Ferréol Delmas et Romain Naudin publient dans Ouest France une tribune de lancement pour une "écologie positive, moderne et enracinée". Elle est cosignée par quarante personnalités de droite dont 20 parlementaires ainsi que par le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Renaud Muselier et l'ancien président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer.

Chroniques dans Marianne

Le think tank Ecologie Responsable est invité régulièrement dans le journal de centre-gauche Marianne pour délivrer son expertise:

-A l'occasion du mouvement "Extinction rebellion", Ferréol Delmas dans Marianne pointe les faiblesses de ce mouvement écologique à la fois par son manque de représentativité sociologique et de prise en compte des réalités historiques et géographiques tout en reconnaissant que toutes ses idées "ne sont pas à jeter".[3]

-Dans Marianne également, ce think tank dévoile son projet de revaloriser les circuits courts par la mise en place d'un "chèque proximité", sorte de ticket restaurant permettant aux salariés d'acheter des produits provenant de l'agriculture biologique. [4]

-Ecologie responsable défend dans Marianne le principe de "subsidiarité écologique", c'est-à-dire à chercher à appliquer des mesures concrètes en matière environnementale au plus petit niveau.

Par ailleurs, Écologie responsable ou ses responsables sont régulièrement les auteurs dans la presse nationale (Les Echos[5], le Huffington Post[6], Atlantico...) de tribunes portant sur les thématiques écologiques. Certaines sont cosignées avec l'ancien ministre de l'Environnement, Alain Carignon.

Parrainages

Liste des membres du comité de parrainages du think tank Ecologie responsable: Bernard Accoyer, ancien président de l’Assemblée Nationale ; Jean-Pierre Audy, ancien député européen et ancien président de la délégation française au groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen ; Jérôme Bascher, sénateur de l’Oise et conseiller départemental ; ; Ian Boucard, député du Territoire de Belfort Marie-Claire Carrère-Gée, conseillère de Paris et ancienne secrétaire-générale adjointe de l’Elysée ; Jacky Deromedi, sénatrice des Français établis hors de France et secrétaire du Sénat ; Angélique Delahaye, députée européenne et maire de Saint-Martin-le-Beau ; Alain Dufaut, sénateur de Vaucluse, Bernard Fournier, sénateur de la Loire ; Christophe-André Frassa, sénateur des Français de l’étranger ; Laurent Furst, député du Bas-Rhin ; François Grosdidier, sénateur de Moselle ; Jeanne d’Hauteserre, maire du 8e arrondissement de Paris ; Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin ; Valérie Lacroute, députée de Seine-et-Marne et vice-présidente du groupe Les Républicains à l’Assemblée Nationale ; David Lisnard, maire de Cannes et porte-parole de l’Association des Maires de France ; Alain Milon, sénateur du Vaucluse et président de la commission des affaires sociales du Sénat ; Sébastien Meurant, sénateur du Val-d’Oise ; Renaud Muselier, ancien Ministre, président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Cyril Pellevat, sénateur de Haute-Savoie et vice-président de la commission des affaires européennes, Jean-François Parigi, député de Seine-et-Marne et conseiller municipal ; Florence Portelli, maire de Taverny ; Alain Rigolet, préfet honoraire ; Antoine Savignat, député du Val d’Oise ; Jean-Louis Thiériot, député de Seine-et-Marne; Claudine Thomas, sénatrice de Seine-et-Marne et conseillère municipale ; Patrice Verchère, député du Rhône et conseiller régional d’Auvergne Rhône-Alpes ; Stéphane Viry, député des Vosges,


Travaux

Ecologie responsable réalise des rapports et notes pour des élus mais également à destination du public:

-Rapport "Pour une alimentation saine et durable": [7]

-note d'étude "Droite et écologie urbaine"

En 2021, le think-tank se dote d'un pôle dédié à la finance verte, dirigé par Matthieu Verry, porte-parole d'Ecologie responsable, et ancien chargé de mission chez Edmond de Rothschild.