Encyclopédie Wikimonde

Elisabeth Lebon

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Elisabeth Lebon, née le 4 juillet 1958 à Casablanca (Maroc), est une historienne de l’art et chercheur indépendant française, spécialiste du sculpteur Charles Despiau et de l’histoire des fonderies et des procédés de fonte du bronze d’art du début du XIXe à la première moitié du XXe siècles.

Biographie

Elisabeth Lebon consacre sa maîtrise d’Histoire de l’art aux Socles dans la sculpture française du XVIIIe siècle, sous la direction de François Souchal. Son DEA étudie le Socle chez Rodin, sous la direction de Mady Ménier (Université Lyon II). Toujours sous la direction de Mady Ménier, elle est reçue docteur en Histoire de l’art à l’université Paris I-Panthéon Sorbonne en 1995, avec une thèse consacrée au catalogue raisonné de l’œuvre sculpté de Charles Despiau.

Elle publie en collaboration avec Pierre Brullé, le catalogue raisonné de l’œuvre sculpté du sculpteur constructiviste russe Anton Pevsner. Puis ses recherches débouchent sur la publication d'un Dictionnaire des fondeurs de bronze d’art, France 1890-1950, qui recense l’histoire et les marques des principales fonderies d’art depuis le début du XIXe siècle et fait actuellement référence sur le sujet[1]. En 2012, elle publie avec l’Institut national de l’Histoire de l’art deux ouvrages mettant en évidence l’importance des procédés d’exécution des bronzes d’art, fortement liés au contexte social et politique , dans l’histoire de la sculpture française du XIXe siècle: Fonte au sable, fonte à la cire perdue – Histoire d’une rivalité, ouvrage complété d’une publication en ligne de ressources documentaires et d’essais complémentaires sous le titre Le fondeur et le sculpteur, disponible en libre accès sur le site de l’INHA dans le cadre de ses « collections électroniques »[2].

Elisabeth Lebon est associée au Cast:Ing project (Getty Museum, Los Angeles - C2RMF), ainsi qu'au Nu-Access (Northwestern University/ Art Institute of Chicago Center for Scientific Studies in the Arts) Project sur les bronzes du musée Picasso-Paris.

En 2019, elle fonde avec Jean-Baptiste Auffret (galerie Malaquais), le Comité Despiau qui prépare la publication du Catalogue critique de l’œuvre sculpté de Charles Despiau.[3]

Principales publications

Publications personnelles

  • 2002 :
    • Antoine Pevsner, catalogue raisonné de l’œuvre sculpté, en collaboration avec Pierre Brullé, Association « Les Amis d’Antoine Pevsner », galerie-éditions Pierre Brullé, Paris, 2002.
  • 2003 :
    • Dictionnaire des fondeurs de bronze d’art, France 1890-1950, Marjon éditions, Perth (Australie), 2003.
  • 2012 :
    • Fonte au sable, fonte à cire perdue - Histoire d’une rivalité, collection « Faire », Édition Ophrys/Institut National de l’Histoire de l’Art (INHA), Paris, 2012.
    • Le fondeur et le sculpteur, Les Essais de l’INHA, 2012, http://inha.revues.org/3243 (libre accès en ligne).
  • 2014 :
    • Dictionnary of Art bronze founders, France 1890-1950, English translation, Marjon Editions, Sladmore Editions, Perth (Australia), Londres (GB), 2014.
  • 2016 :
    • Charles Despiau, classique et moderne, éditions Atlantica, Paris, 2016.

Articles (revues, catalogues d'expositions, dictionnaires)

  • 1990 :
    • « Rodin et le socle », Le Serment des Horaces, automne/hiver 1990-91, nº 5, pp. 156 à 168.
  • 1993 :
    • « Charles Despiau : un sculpteur à redécouvrir », Arts actualités magazine, nº 35, mai 1993, pp. 30 à 33.
    • « L’Assia de Despiau », Assia sublime modèle, Musée Despiau-Wlérick, Mont-de-Marsan ; Musée des Beaux-Arts, Calais ; Musée Sainte-Croix, Poitiers ; 10 novembre 1993/12 juin 1994, pp. 39 à 46.
  • 1995 :
    • « Wlérick est-il moderne ? », Actes du colloque Robert Wlérick, Musée Despiau-Wlérick, Mont-de-Marsan, 1995, pp. 71 à 78.
  • 1997 :
    • « Charles Despiau et la sculpture française au XXe siècle », « Charles Despiau » (notice biographique), bibliographie et notices des œuvres exposées, Charles Despiau (1874-1946), The Miyagi Museum of Art, 7 juin/13 juillet 1997 - Mie Prefectoral Art Museum, 19 juillet/24 août 1997 - Kumamoto Prefectoral Museum of Art, 4 septembre/5 octobre 1997 - Ohara Museum of Art, 11 octobre/16 novembre 1997 - Yamanashi Prefectoral Museum of Art, 22 novembre/21 décembre 1997 - Hyogo Prefectoral Museum of Modern Art, Kobe, 6 janvier/8 février 1998 - The Museum of Modern Art, Ibaraki, 14 février/22 mars 1998. (édition bilingue français-japonais).
  • 1998 :
    • « Biographie », Charles Despiau - Zeichnungen, Staatlichen Graphischen Sammlung München, Neue Pinakothek, 22 octobre 1998/3 janvier 1999, pp. 109-117.
  • 2000 :
    • « Charles Despiau », K.G. Saur Verlag, München, T.26, Leipzig, 2000.
    • « Madame Raymond Bessard by Charles Despiau », The 37th Exhibition - The society of Portrait Sculptors - Face 2000. The Gallery in Cork Street, Londres, avril 2000.
  • 2001 :
    • Notices de six des quatorze sculptures exposées : Antoine Pevsner dans les collections du Centre Georges Pompidou, Musée National d’art Moderne, 10 octobre-31 décembre 2001, Éditions du Centre Pompidou, Paris, 2001.
  • 2004 :
    • Notices des trois œuvres exposées de Charles Despiau, biographie de l’artiste : Rodin y la revolucion de la escultura. De Camille Claudel a Giacometti, sous la direction de Catherine Chevillot, Fundacion « La Caixa », Barcelone, 2004, pp. 94, 126, 138 et 172.
    • « Découverte d’une collection » pp. 28-29 et « Les statuettes de Maillol, matrice d’un œuvre capitale du XXe siècle : un ensemble exceptionnel », pp. 30-33, Importantes sculptures d’Aristide Maillol et de Pablo Picasso, Étude Jean Claude Binoche, vente du vendredi 2 juillet 2004, Hôtel Drouot, salle 7.
  • 2005 :
    • Notices de trois dessins de Despiau : Dessins de sculpteurs, Galerie Malaquais, Paris, exposition 4 novembre/24 décembre 2005.
  • 2007 :
    • « Carriès et Bingen, la collaboration exemplaire d’un sculpteur et d’un fondeur », Jean Carriès (1855-1894) ou la terre viscérale, Actes du colloque, les Musées d’art et d’histoire - Auxerre, Association des Amis du Musée du Grès - Saint-Amand-en-Puisaye, Auxerre, 2007, pp. 91-100.
  • 2008 :
    • « Despiau », Dessins de sculpteurs, Galerie Malaquais, Paris, exposition 28 mars/18 avril 2008.
    • « Les frères Richard, fondeurs de David d’Angers », La sculpture au XIXe siècle : Mélanges pour Anne Pingeot, Nicolas Chaudun, 2008, pp. 124-129.
  • 2009 :
    • « Die Rolle des Bildhauers bei der Herstellung von Bronzegüssen in Frankreich vom 17. zum 20. Jahrhundert », Posthume Güsse - Bilanz und Perspektiven, Deutscher Kunstverlag, Arp museum, 2009, pp. 58-66 (« Le rôle des sculpteurs dans la fabrication de bronzes en France du XVIIe au XXe siècle », Fontes posthumes - Bilan et perspectives).
  • 2013 :
    • « Charles Despiau - Biography », « Charles Despiau’s modernity », « Eve or the birth of art », Charles Despiau, sculpteur mal-aimé, Museum Beelden-aan-Zee, Gerhard-Marcks-Haus, Waanders Uitgevers, 2013, pp. 45-74, 103-106, 133-146.
  • 2014 :
    • « Qu’avons-nous fait de la beauté ? », Arlette Ginioux, rétrospective, Musée Despiau-Wlérick, Mont-de-Marsan, 9 août 2014-1er février 2015, Galerie Malaquais, l’Atelier des Brisants, 2014, pp. 11-14.
    • « Charles Despiau in the US », French Sculpture Census, rubrique « spotlight »[4].
  • 2016 :
    • « Glossaire des techniques, fondeurs et collaborateurs de Picasso », catalogue de l'exposition Picasso-Sculptures, Musée national Picasso, 16 mars-16 août 2016.
    • « Le mystère de la Porte des Lions… (Paris, Porte des Lions, grande galerie du Louvre - 1847-1867) », « Le Génie de Soyer (Paris, colonne de Juillet, place de Bastille - 1836), Fontes, nº 100 (spécial anniversaire), mai 2016. Notices disponibles en ligne, ainsi que deux autres : « Le cheval de Fratin (Metz, promenade de l’Esplanade - 1848-1852) » et « Odette assise, de Charles Despiau (Figure du Monument à Georges Leygues). Ce numéro anniversaire du 100e numéro de la revue Fonte demandant aux personnalités ayant collaboré à la revue de rédiger de courtes notices sur des monuments « coup de coeur » afin d’inciter les lecteurs à aller les (re)découvrir[5].
  • 2018 :
    • « Laurens und die Bronze / Laurens and Bronze », Henri Laurens Wellentöchter / Daughters of the Waves, Gerhard-Marcks-Haus (Brême), 30 septembre 2018 - 13 janvier 2019 - Kunsthalle (Mannheim), 1 mars - 16 juin 2019, Herausgegeben von / Edited by Arie Hartog, Ulrike Lorens. Mannheim, 2018, p. 92-123.
  • 2019:
    • Notices biographique de 14 artistes dans Edward Horswell and al., Sculpture of Les Animaliers, Scala, London, 2019.
  • à paraître en 2020: « Sculptors-Founders in Late Nineteenth century (France) », in Sharon Hecker and al., Finding Lost Wax: the Disappearance and Recovery of an Ancient Casting Technique and the Experiments of Medardo Rosso, Studies in Art & Materiality series, Brill Academic Publishers, Leyde (The Netherlands)

Interventions lors de colloques et journées d’études, projets de recherches

  • 2007 :
    • « Carriès et Bingen, la collaboration exemplaire d’un sculpteur et d’un fondeur », Jean Carriès (1855-1894) ou la terre viscérale, Actes du colloque, les Musées d’art et d’histoire - Auxerre, Association des Amis du Musée du Grès - Saint-Amand-en-Puisaye, Auxerre, 2007, pp. 91-100.
  • 2008 :
    • « Aux origines de la rivalité entre fonte au sable et fonte à cire perdue », Les artistes face au bronze - XIXe-XXIe siècles, colloque, musée Rodin/INHA/Courtauld Institute, 17 décembre 2008.
  • 2012 :
    • « Fonte à la cire perdue, fonte au sable : influence des enjeux idéologiques sur les choix techniques de la fin du XVIIIe au XIXe siecle / Lost wax casting, sand casting : the influence of ideological stakes on technical choices from the end of the 18th to the 19th century ». symposium Bronzes français : materiaux et techniques de la sculpture en bronze du XVI au XVIIIe siècle, partenariat avec le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), grand auditorium du Louvre, 12 juin 2012.
    • « Wertheim’s Contemporary Sculpture : Charles Despiau and Aristide Maillol », Study Days - Wertheim collection, Harvard Art Museums, Cambridge (USA), 14 décembre 2012.
  • 2014 :
    • « Historical Context : the Sculptor-Founder in France in the Late-Nineteenth Century », A Symposium on Medardo Rosso’s Bambino Ebreo, Center for Italian modern Art, New York, 31 octobre 2014[6],[7],[8].
    • « Une tentative d’interprétation de la démarche de Picasso à partir des contraintes techniques de la sculpture », PICASSO SCULPTEUR, Table ronde modérée par Virginie Perdrisot, conservateur du Patrimoine, chargée de la collection sculpture et de la collection personnelle au Musée national Picasso-Paris, avec Antoine Amarger, restaurateur sculptures et Elisabeth Lebon, docteur en Histoire de l’art, musée Picasso, 12 décembre 2014.
  • 2015 :
    • « Charles Despiau, sculpteur mal-aimé », musée Despiau-Wlérick, Mont-de-Marsan, 12 septembre 2015.
  • 2016 :
    • « Fonderies d’art et sculpteurs animaliers », château de sainte-Suzanne (Mayenne), Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, 7 février 2016[2].
    • « Matériau, fabricants et multiples : une étude in situ des éléments de la collection des sculptures en bronze du Musée national Picasso-Paris », Colloque Picasso Sculptures – introduction par E. Lebon, en collaboration avec Francesca Casadio et Antoine Amarger, 25 mars 2016[9],[9].
    • Sculpture et procédés de fonte du bronze d’art : une histoire commune », Musée-Jardin Bourdelle, Égreville (semaine de la science), 16 octobre 2016
    • « For whom the Vendôme Column tolls : investigation of one of the world’s largest bronze monument », Aurélia AZEMA, Annick TEXIER, Benoît MILLE, David BOURGARI, Jessica LEGENDRE, Nathalie GANDOLFO, Elisabeth LEBON, Christophe BOTTINEAU, 4th International Symposium on Archeometry (ISA), communication d’A. Azema, Kalamata, 15-21 mai 2016.

Notes et références

  1. « Boxed Set: ‘Dictionnaire des Fondeurs de Bronze d’Art’ by Elisabeth Lebon : Sladmore Gallery », sur sladmore.com (consulté le 29 novembre 2019)
  2. 2,0 et 2,1 Élisabeth Lebon, Le fondeur et le sculpteur : Technique du bronze et histoire de l’art, Publications de l’Institut national d’histoire de l’art, coll. « Les essais de l'INHA », [lire en ligne (page consultée le 2019-11-29)] 
  3. « Galerie Malaquais : Galerie », sur www.galerie-malaquais.com (consulté le 29 novembre 2019)
  4. « Despiau in the US », sur French Sculpture Census (consulté le 29 novembre 2019)
  5. « Fontes n°100 : Élisabeth Lebon | Fontes d'art et métallurgie ancienne », sur www.fontesdart.org (consulté le 29 novembre 2019)
  6. (en) « A Symposium on Medardo Rosso’s Bambino Ebreo », sur Italian Modern Art (consulté le 29 novembre 2019)
  7. (de) « Medardo Rosso – Bambino ebreo – Denis Bury » (consulté le 29 novembre 2019)
  8. (en) Center for Italian Modern Art, « A Q&A with the organizers of a 2014 Medardo Rosso symposium at CIMA », sur Italian Modern Art, (consulté le 29 novembre 2019)
  9. 9,0 et 9,1 Musée national Picasso-Paris, « 14. Elisabeth Lebon, Francesca Casadio, Antoine Amarger, Virginie Perdrisot », (consulté le 29 novembre 2019)

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 434 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Bases à la ligne 222 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Bases à la ligne 222 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).