Encyclopédie Wikimonde

Enrick B. Editions

Aller à : navigation, rechercher

Enrick B. Editions est une maison d’édition créée en 2007 par Enrick Barbillon[1].

Enrick B. Editions
Repères historiques
Création
Fondée par Enrick Barbillon
Fiche d’identité
Slogan « Agitateur de neurones »
Siège social Paris (France)
Langues de publication Français
Diffuseurs Pour la France et la Belgique diffusion CED-CEDIF, distribution DILISCO

Pour la Suisse, diffusion, distribution OLF

Site web www.enrickb-editions.com www.kezako-mundi.com www.lexifiche.com www.collection-crfpa.com www.chroniques-juridiques.com

Histoire

Enseignant en psychologie à l'université, Enrick Barbillon décide de créer une maison d'édition spécialisée dans les ouvrages pédagogiques[2]. La maison crée d’autres collections principalement en droit et en psychologie. Elle crée également en le magazine de société Kezako mundi, à destination des adolescents[3].

Les collections

Le pôle « Psychologie »

L’éditeur commence par donner la parole aux enseignants en psychologie qu’il juge insuffisamment présents dans le monde éditorial.

La première à être publiée est l’une de ses enseignantes : Marie-France Grinschpoun. Enrick Barbillon découvre ensuite l’école de Palo Alto et fait traduire les ouvrages de référence de ce mouvement jusqu’alors principalement édités à l’étranger. Le catalogue compte ainsi aujourd’hui plusieurs ouvrages relatifs à la thérapie systémique et à la thérapie brève (thérapies relevant de l’école de Palo Alto), dont plusieurs ouvrages de Giorgio Nardone (notamment Conflits de famille - Comment sortir des impasses relationnelles entre parents et enfants[4]).

Afin de confronter les différents mouvements de la psychologie, la maison reprend également des classiques comme Alexander Lowen, qui n’était plus édité, et Leon Festinger. Il ouvre également les portes de sa maison d’éditions à des psychologues de renom comme Edmond Marc et propulse des auteurs comme Dany Gerbinet.

L’éditeur propose enfin des ouvrages accessibles au grand public. Est ainsi créée la collection « Psychopoche », dirigée par Maud Gourtay-Saussaye.

Passionné par les neurosciences et le fonctionnement du cerveau, Enrick Barbillon publie son premier livre Les filles sont nulles en maths et autres préjugés - préjugés et discrimination stéréotypes : comment ne plus se laisser berner par votre cerveau[5].

Le pôle « Droit »

Outre les Lexifiches, collection dirigée par Carole Billiout, le catalogue s’étoffe au fil des années.

Enrick b. Editions lance notamment en 2018 une nouvelle collection intitulée Le meilleur du droit. Cette collection a pour objectif de vulgariser le contenu juridique[6]. Elle compte des ouvrages variés, notamment des bandes dessinées (ex. : Les arrêts illustrés[7] d'Astrid Boyer, Alice au pays du droit[8], de Juliette Mel et Mouche Cousue) et le droit sous un angle insolite (ex. : Curiosités juridiques[9] de Théo Renaudie et Raphaël Costa, Le droit dans la saga Harry Potter[10] sous la direction de Valère Ndior et Nicolas Rousseau). Sont également créées les collections « Essais » (ex. : Anti manuel de psychologie fiscale - Techniques de plumaison des contribuables sans trop les faire crier[11],[12], de Frédéric Douet), « Chroniques juridiques »[13] (retours d’expérience de professionnels du droit), « CRFPA » destinée aux étudiants préparant cet examen (dirigée par Daniel Bert), « Juris’Coach » (dirigée par Rémi Raher) et « Mon manuel de droit » (dirigée par Saman Safatian).

Le pôle « Entreprise »

La collection « Entreprise » est axée sur la réussite des entrepreneurs mais aussi sur les mécaniques les ayant conduits au succès (ex. : Les entrepreneurs de légende, de Sylvain Bersinger, Chroniques de La Défense[14], de Thibault Bouëssel du Bourg).

La collection « Porte-voix »

Cette collection permet aux auteurs de porter des messages forts quant au fonctionnement de notre société (ex. : La PJ est-elle morte ?[15],[16], de Christophe Korell ; Hors procédure - Dans la tête d'un juge d'instruction[17], de Patrick Ramaël).

Enrick B. Editions fait aujourd’hui partie des trois maisons d’éditions de référence[18] dans le domaine juridique et est la maison d’éditions française de référence en matière de thérapie systémique et Palo Alto. En 2020, elle est élue petite maison d'éditions de l'année par Livres Hebdo[19].

Notes et références

  1. Charles Kapnek, « La maison d'édition en pleine ascension », Livre Hebdo,‎
  2. Pauline Gabinari, « Enrick B. Editions, l'ouverture des esprits », sur livreshebdo.fr,
  3. La Nouvelle République, « Ils décortiquent les sujets de société pour les ados », sur lanouvellerepublique.fr,
  4. Dr Claire Lewandowski, « Quels sont les sujets de dispute les plus fréquents en famille ? », sur www.pourquoidocteur.fr,
  5. Marion Thélisson, « Psycho sociale : les préjugés et stéréotypes », sur www.youtube.com,
  6. Marie Depay, « "LE MEILLEUR DU DROIT" UNE COLLECTION LITTÉRAIRE DE VULGARISATION DU DROIT », Village de la justice,‎
  7. Laurence Neuer, « Le droit, ce héros de bande dessinée... », sur www.lepoint.fr,
  8. ARNAUD DUMOURIER, « Alice au Pays du Droit », sur www.lemondedudroit.fr,
  9. Jean-Philippe Deniau, « Curiosités juridiques », sur www.franceinter.fr,
  10. Célia Sommer, « Et si vous abordiez le droit autrement avec Harry Potter ? », sur https://start.lesechos.fr,
  11. Vincent Bussière, « « Faire table rase de l’existant fiscal », selon Frédéric Douet », sur www.mieuxvivre-votreargent.fr,
  12. JEAN-VICTOR SEMERARO, « Comment faire payer toujours plus d’impôts aux contribuables », sur www.capital.fr,
  13. Laurence Neuer, « En tant que procureur, je gère la confrontation avec la mort, la misère, la violence », sur www.lepoint.fr,
  14. « Rennes. De son vécu dans les grandes entreprises, il tire des chroniques mordantes », sur www.ouest-france.fr
  15. Thibault Ravel d'Esclapon, « La PJ est-elle morte ? Dans les coulisses du « casse du siècle » », sur www.dalloz-actualite.fr,
  16. DAVID DUFRESNE, «Sur les réseaux, les policiers sont venus se défendre eux-mêmes», sur www.mediapart.fr,
  17. Patrick Ramaël, « Patrick Ramaël : « Six cents jours sont largement suffisants pour s’attaquer à la réforme de la procédure pénale d’enquête » », sur www.lemonde.fr,
  18. Pauline Gabinari, « Enrick B. Editions, l'ouverture des esprits », sur www.livreshebdo.fr,
  19. « Trophées de l'édition 2020 », sur https://centrenationaldulivre.fr,

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).