Encyclopédie Wikimonde

Festival Bô Mélange

Aller à : navigation, rechercher

Le festival Bô Mélange est un festival de musiques du monde créé en 2005. Il se déroule en juillet à Saint-Étienne et dans son agglomération [1].

Présentation

  • Le festival propose depuis 9 ans une programmation musicale variée et des artistes de renommée internationale (Alpha Blondy[2] , Elia Woods[3], Mory Kanté, Lucky Peterson, Earth Wind & Fire...)
  • Il a accueilli près de 55 000 spectateurs sur les 8 premières années[4].
  • Tous les ans a lieu un Tremplin Open Jazz / World Music qui décerne un premier prix et un prix du Conseil Général. Organisé sur le même principe que le Tremplin Nouveaux Talents d'Humours du Festival des Arts Burlesques, ce tremplin est ouvert aux amateurs et aux artistes en voie de professionnalisation dont le style musical est orienté vers le blues, le jazz, le funk ou la soul. Le lauréat fait la première partie du concert d’ouverture du festival l'année suivante.

Les espaces du festival

La programmation se décline sur plusieurs municipalités de la Loire : Saint-Étienne, Firminy, Roche-la-Molière, Saint-Priest-en-Jarez. Au-delà de la programmation musicale, l'équipe du Nouveau Théâtre de Baulieu, qui gère le festival, est attentive à faire le lien entre la musique et sa mise en espace : ainsi, chaque année, au moins un concert se déroule sur le parvis de l'église Saint-Pierre de Firminy[5]. Une partie de la programmation a également lieu sous un chapiteau de 2 000 places installé dans le Parc de l'Europe [6].

la Dimension sociale du festival

Proposer des concerts accessibles aux stéphanois ne partant pas en vacances en juillet est un des objectifs affichés par les organisateurs depuis 2013[6]. La médiation et la sensibilisation culturelles et l’animation sociale ont présidé à la création de Bô Mélange, dans la continuité de l'esprit affiché par le Nouveau Théâtre de Beaulieu, ex-MJC de Beaulieu[7], situé dans les quartiers de Beaulieu-La Palle, non loin de l'ancienne Barre HLM de "La muraille de Chine", démolie en 2000. La Municipalité stéphanoise reconnait la plus-value culturelle que représente ce festival[6], qui traverse toutefois des difficultés financières depuis 2014 [8].

Notes et références

Liens

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).