Encyclopédie Wikimonde

France Uncut

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

France Uncut était un mouvement social, fédérant des actions directes en France entre 2011 et 2013, dont l'objectif était de faire le parallèle entre les coupes dans les services publics et les esquives d'impôts par les grands noms de l'économie[1]. C'est un mouvement "Grassroots (en)" d'actions collectives, organisées par des individus structurés ou non, que la situation appelle à la mobilisation.

Histoire

France Uncut a été co-fondée en février 2011[2] par Baptiste Simon[3] et Cécile Bréant.

Les actions française "Uncut" tirent leur nom, leur mode d'organisation, et leurs modes opératoires de UK Uncut (en), un mouvement lancé seulement quelques mois auparavant à Londres, Grande-Bretagne[4].

Des actions France Uncut ont été réalisées à Paris, mais également à Toulouse, à Nice, Cannes ou encore Le Havre lors des G8 et G20, à Nantes, à Lorient... Des vidéos de certaines actions restent accessibles en ligne[5].

Outre des actions directes, France Uncut tente d'analyser les comptes de Grands Groupes[6], au moins pour que ceux-ci leur expliquent en quoi leurs pratiques ne constituent pas des évitements d'impôt.

En 2012-2013, après avoir participé à la décision de l'occupation du quartier de la Défense à Paris, avoir participé à plusieurs occupations de places dans le cadre du mouvement Occupy ou des Indignés, le mouvement se fond dans ces derniers, Nuit Debout et sa trace se perd.

Médiatisation

Dans les médias grands publics

Les actions France Uncut ont été l'objet de quelques reportages, dont celui d'Alain Lewkovicz et Rafik Zenine sur France Culture[7], une chronique de Flore Vasseur[1] ou des articles dans les journaux locaux[8],[9].

Automédiatisation

L'auto-médiatisation est une des caractéristique des actions France Uncut. Ici quelques photos prises par les activistes eux-mêmes :

Références

  1. 1,0 et 1,1 Flore Vasseur, « Les Uncuts anglais ferraillent contre l'évasion fiscale », sur Mariane2, (consulté le ).
  2. Reunig Kozh, « France Uncut à Quimper : la première action ! », sur Brest-OuVert, (consulté le ).
  3. Baptiste Simon, « Baptiste parle de France Uncut / Justice Sociale », sur Dailymotion, (consulté le ).
  4. Rushe, Dominic et Taylor, Matthew, « UK Uncut inspires US groups to attack cuts and tax avoidance », sur The Guardian, (consulté le ).
  5. Cécile BRÉANT, Baptiste SIMON et Béatrice TURPIN, « Playlist France Uncut », sur Dailymotion, (consulté le ).
  6. Démocratie Directe Nîmes, « France Uncut - 2012, 1er audit du CAC40 : 5 sociétés et 2,3 milliards d'impayés », sur Démocratie Réelle Nîmes, (consulté le ).
  7. Alain LEWKOWICZ et Rafik ZENINE, « Figures de militants (3/3) : "Le mouvement Uncut ou les contestataires festifs" », sur FranceCulture.fr, (consulté le )
  8. Le Télégramme, « Happening. Kemper Uncut vise Total samedi », sur Le Télégramme, (consulté le ).
  9. Ouest France, « La finance nous laisse en slip ! », sur Ouest France, (consulté le ).


Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).