Encyclopédie Wikimonde

Fulgrim

Aller à : navigation, rechercher

Dans l'univers de Warhammer 40,000, Fulgrim est le primarque déchu de la légion rénégate des Emperor's Childrens.

Fulgrim est décrit par Garviel Loken, dans le livre "Les Faux Dieux", comme un être magnifique si pâle qu'il semblait albinos, avec des yeux si noirs que la pupille remplissait la quasi-totalité de l'œil et de brillants cheveux blancs.

Il est possible, mais non confirmé, que son nom proviendrait des mots anglais "full" (plein, complet) et "grim" (sinistre)

Histoire

Fulgrim

L'histoire de la Légion commence avec la descente du nouveau-né Fulgrim sur la planète Chemos, très pauvre en ressources, dépendante du commerce interstellaire pour la nourriture et coupée du reste de la galaxie par des féroces orages warp

Le rationnement et l'improvisation ne pouvaient pas empêcher la population de la planète de lentement périr. Quand la capsule contenant le primarque nouveau-né tomba sur la planète, les scouts qui récupérerent l'enfant prièrent les chefs du campement de Callax d'épargner sa vie (les orphelins étant vus comme des fléaux sur la planète car ils consommaient les déjà maigres ressources disponibles et étaient donc systématiquement mis à mort).

Nommé d'après un ancien dieu abandonné par les croyants de Chemos, Fulgrim devint bientôt une véritable légende vivante. À seulement la moitié de l'âge de ses camarades travailleurs, il était capable de remplir ses obligations de travail sans aucune peine. Il assimila bien vite les technologies avec lesquelles il travaillait et commença à les modifier, augmentant de manière importante l'efficacité des moyens de production. À l'âge de quinze ans, Fulgrim s'était élevé au rang de chef de son campement et, comprenant que son monde se dégradait constamment, il décida de sauver Chemos.

Sous la gouverne de Fulgrim, des équipes d'ingénieurs voyagèrent loin de leurs usines-forteresses pour repérer les emplacements miniers désaffectés. Dès que les minéraux affluèrent sur Chemos, Fulgrim supervisa la construction de machines plus sophistiquées et efficaces. Le recyclage devint systématique, permettant ainsi à Chemos de connaître pour la première fois un surplus de production. Fulgrim développa ensuite l'art et la culture, des aspects de l'humanité qui avaient été sacrifiés afin de survivre. Les autres campements de la planète s'allièrent avec Callax et seulement cinquante ans après être tombé sur Chemos, Fulgrim était le leader de la planète.

La Grande Croisade

Quand l'Empereur arriva sur Chemos, Fulgrim lui jura loyauté instantanément et fut placé à la tête de sa légion. Par l'Empereur, il apprit l'existence de la lointaine Terra, de la Grande Croisade que réclamait la galaxie divisée et de ses propres origines.

En voyageant vers Terra pour rencontrer sa Légion, Fulgrim apprit qu'un accident avait détruit la majorité des gènes qui devaient aller améliorer sa Légion et que, sans Primarque, le travail de substitution était long et laborieux.

Fulgrim s'adressa alors aux deux cents Space Marines de sa légion. Le discours qu'il délivra aurait tellement touché l'Empereur qu'il nomma la légion du Primarque les Emperor's Children et les autorisa à porter le symbole de l'Aquila (l'Aigle à deux tête Impérial, le symbole personnel de l'Empereur) sur leurs armures.

Fulgrim avait hâte de contribuer à la Grande Croisade, mais la petite taille de sa Légion signifiait que les Emperor's Children étaient placés sous le commandement d'Horus et de ses Lunar Wolves. Horus et Fulgrim s'entendaient très bien et se rapprochaient de plus en plus pendant qu'ils pacifiaient la Bordure Orientale. Dès que les recrues venues de Terra et de Chemos complétèrent les rangs de sa Légion, Fulgrim put enfin mener a bien ses combats et apporta la lumière de l'Imperium a d'innombrables mondes.

Mais il suivit Horus dans sa trahison. Dans le roman Fulgrim, on apprend que cette trahison prend sa source dans une guerre des Emperor's Chidren's contre une race xénos infectée par le Warp et sous la férule de Slaanesh. Fulgrim récupéra dans cette guerre une épée emprisonnant l'essence d'un puissant démon, qui le fit lentement basculer dans la folie. Dans le même temps, la légion et les commémorateurs qui avaient vu les réalisations artistiques des xénos devinrent peu à peu corrompus (ex:les peintres commémorateurs utilisèrent leur sang et celui des autres comme peinture, et les Space Marines devinrent avides de sensations nouvelles). Fulgrim apprit la trahison d'Horus par un Eldar, mais il refusa de le croire et l'attaqua, au terme de ce combat il tua un avatar de Khaine à l'aide de son épée maléfique. Après avoir rencontré Horus, il rallia le camp des renégats et partit convaincre Ferrus Mannus de faire de même. Son frère devint furieux devant cette trahison et l'attaqua. Fulgrim gagna le combat mais épargna son frère.

Lors de la bataille d'Istvaan V, Fulgrim tua Ferrus Mannus après que ce dernier eut été témoin de la trahison des légions venues en renfort des loyalistes. Puis, brusquement, la folie le libéra et il prit conscience de l'horreur de sa trahison. Écoutant la voix du démon de son épée, il laissa celui-ci prendre possession de sa chair, persuadé que cela lui accorderait l'oubli. Au lieu de ça, il est désormais le jouet du démon, témoin impuissant des horreurs commises par son propre corps. Horus, ayant appris le statut de son frère, s'était fait la promesse de le libérer de son tourment d'une manière ou d'une autre, mais il mourut avant d'en avoir l'occasion, et personne n'est plus au courant actuellement que, dans le corps du Prince Démon connu sous le nom de Fulgrim, est emprisonnée l'âme hurlante et désespérée du Primarque, contemplant les atrocités commises par son propre corps et la déchéance de sa légion.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).