Gabriella Ghermandi

Aller à la navigation Aller à la recherche
Gabriella Ghermandi
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Gabriella Ghermandi est une auteure, chanteuse et performeuse italo-éthiopienne contemporaine.

Biographie

Gabriella Ghermandi est née en 1965 à Addis Abeba, d'un père italien et d'une mère éthiopienne. À l'âge de 14 ans, un an après le décès de son père, elle s'installe en Italie, où elle vit à présent (Bologne). Elle fait partie des fondateurs d'une revue sur la littérature de la migration, créée en 2003 (El Ghibli). Son investissement dans les projets culturels est tel qu'elle a été directrice artistique d'un festival réunissant à Bologne des artistes du monde (Evocamondi)[1].

Outre l'écriture de nouvelles et d'un roman, elle est également chanteuse et performeuse. Son œuvre entier se consacre à des thématiques comme l'identité multiple ou l'écriture. Elle lit sur scène des textes adaptés notamment de récits oraux éthiopiens, souvent accompagnée de musique traditionnelle éthiopienne. La musique occupe une place importante dans sa vie[2].

Regard sur l'oeuvre

Le fil rouge de l'écriture de Gabriella Ghermandi est l'interrogation sur l'identité, l'apport culturel que représente une double origine et les difficultés que cela représente. Du fait de sa double culture, son œuvre est imprégné de références aussi bien aux traditions éthiopiennes qu'à la culture italienne.

Son premier roman, Regina di fiori e di perle, traite du déracinement d'une jeune éthiopienne perdant l'ancêtre auquel elle était le plus attachée. Gabriella Ghermandi y réécrit un passage du roman colonial d'Ennio Flaiano, Tempo di ucidere. Cette fois, la femme éthiopienne parvient à vaincre l'homme colon. C'est pour cette raison notamment que son roman est ancré dans l'Histoire italo-éthiopienne. Du conflit entre l'Italie et l'Éthiopie, jusqu'à la situation politique de l'Éthiopie du temps de l'écriture du roman, nous suivons une famille éthiopienne devant faire face aux difficultés qui se présentent à elle, sous le prisme du regard d'une jeune femme. On peut lui trouver une inspiration autobiographique.

Ce roman a été traduit en anglais en 2015[3].

Liste des œuvres litéraires

  • Il telefono del quartiere, nouvelle, 1999
  • Quel certo temperamento focoso, nouvelle, 2000
  • Regina di fiori e di perle, roman, 2007[4].

Notes et références

  1. (it) « Gabriella Ghermandi » (consulté le )
  2. (en) Helena Mulkerns, « Queen of Flowers and Pearls by Gabriella Ghermandi »,
  3. (en) « Italian-Ethiopian Gabriella Ghermandi comes to Ireland for launch of debut novel », sur yeahenglish.net (consulté le ).
  4. Maeci, « Rencontre avec l'auteur : Gabrielle Ghermandi », sur iicmarsiglia.esteri.it (consulté le ).

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l’Italie
  • Portail de l’Éthiopie
  • Portail de la musique
  • Portail de la littérature