Encyclopédie Wikimonde

Gilles Pirman

Aller à : navigation, rechercher

Gilles Pirman
Illustration.
Gilles Pirman
Fonctions
Maire de la commune de Saint-Clément depuis 2001
Circonscription 3e
Directeur de cabinet du Département de Seine-et-Marne
Conseiller communautaire, Communauté d'Agglomération du Grand Sénonais
Biographie
Nom de naissance Gilles Pirman
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Sens, France)
Nationalité Française

Gilles Pirman, né le 10 avril 1968 à Sens dans l'Yonne. Il est, depuis 2015, directeur de cabinet du Département de Seine-et-Marne, en Ile-de-France.

C'est un expert des institutions et collectivités territoriales françaises. Il est également investi dans les domaines de la sécurité intérieure et de la défense nationale.

Il est membre du comité directeur de l'Association des maires de France (AMF) et secrétaire général de l'Institut de formation des élus territoriaux (IFET), organisme issu de l’Assemblée des départements de France (ADF).

Son parcours personnel est constitué simultanément d’une carrière au sein du service public de l’État puis des collectivités territoriales et dans des mandats successifs d’élu local, prolongés par des responsabilités à l’échelon national.

Il est le maire de Saint-Clément, dans l’Yonne, depuis 2001. Il deviendra également président de l’intercommunalité de Sens (Yonne) et vice-président du Conseil départemental de l’Yonne.

Depuis 2015, il est conseiller départemental de l’Yonne, membre de la commission des finances et conseiller communautaire de l’agglomération de Sens.

Biographie

Formations

IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale) - Par arrêté du Premier ministre, auditeur « politique de défense » de la 71e promotion nationale  de l'Institut des hautes études de défense nationale (arrêté du 10 juillet 2018 - JORF n°0159 du 12 juillet 2018 texte n°39)[1].

Ce cursus s’adresse aux responsables de haut niveau de la fonction publique civile et militaire. Les militaires, sont des officiers des trois armées, de la Gendarmerie nationale, de la Direction générale de l'armement et des services, ils sont pour la plupart, parallèlement auditeurs du Centre des hautes études militaires (CHEM). Les thématiques centrales sont la situation géostratégique, les priorités stratégiques en matière de défense et de politique étrangère, les  outils de sécurité collective, la connaissance des Armées et la présentation des forces, les fonctions stratégiques ainsi que les problématiques d’armement et d’économie de défense.

INHSJ (Institut National des Hautes Etudes, de la sécurité et de la Justice) - Par arrêté du Premier ministre, auditeur de la 24e promotion de l’Institut national des hautes études de sécurité et de justice   (arrêté du 26 juin 2013 - JORF n°0150 du 30 juin 2013[2].

Le cursus national « sécurité et justice » s’adresse notamment aux hauts fonctionnaires d’État et  territoriaux, membres des corps recrutés par la voie de l’École nationale d’administration (ENA) ou de niveau équivalent, aux agents contractuels de haut niveau et s’articule autour de trois grands objectifs : approfondir la place et le rôle des acteurs liés à la sécurité nationale ; appréhender les grands enjeux contemporains de la sécurité et de la justice ; intégrer à la réflexion les dimensions de complexité, de veille, d’anticipation et résilience.

Carrière professionnelle

Gilles Pirman est directeur de cabinet du président du Conseil départemental de Seine-et-Marne depuis l’alternance politique dans cette collectivité, conquise par une alliance UMP – UDI en avril 2015.

Auparavant, au sein du Département de Seine-et-Marne, il a occupé les fonctions de directeur du groupe politique d’opposition (UMP, divers droite) présidé par Jean-Jacques Hyest (avril 2004 à mars 2015), directeur-adjoint de cabinet du président du Département Jacques Larché (septembre 2002 à mars 2004), secrétaire général de de la direction de l’action sociale (juillet 1999 à août 2002).

Avant sa carrière professionnelle en Ile-de-France, Gilles Pirman a été chargé de mission de plusieurs préfets de l’Yonne (Jean Aribaud,  Jean-Pierre Marquié, André Viau) en charge notamment du pilotage de  la cellule interministérielle pour le logement, des affaires de logement social, d’hébergement d’urgence et de logement des travailleurs migrants (juillet 1994 à juillet 1999).

Précédemment il a exercé les fonctions de conseiller technique du directeur départemental des affaires sanitaires et sociales et de coordonnateur du groupement départemental de l’habitat social.

Carrière politique, mandats et fonctions

Fonctions locales

- Maire de Saint-Clément (Yonne) depuis mars 2001 (maire-adjoint de 1995 à 2001).

- Président de la communauté de communes du Sénonais de 2008 à 2014 (conseiller communautaire de la communauté d'agglomération du Grand Sénonais depuis 2014).

- Président du conseil de surveillance de l’hôpital de Sens (1400 salariés) d’octobre 2010 à octobre 2014.

Fonctions départementales

- Conseiller départemental de l’Yonne, canton de Sens 1 depuis 2015 (vice-président du conseil général de 2011 à 2015). Son binôme est Danièle Gyssels.

- Elu avec 70,32 % des voix il réalise, aux côtés de son binôme Danièle Gyssels, le deuxième meilleur score de la région Bourgogne.

- 1er vice-président du conseil d’administration du service départemental d’incendie et de secours (depuis octobre 2017) présidé par Christophe Bonnefond.

Fonctions politiques

Gilles Pirmn a été le dernier secrétaire départemental de l’Yonne du Rassemblement pour la République (RPR) puis secrétaire départemental de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) et membre du conseil national de l’UMP.

Activités nationales

Gilles Pirman est depuis 2008 membre du comité directeur de l’Association des Maires de France (AMF) présidée par François Baroin.

Il est depuis 2016 secrétaire général de l’Institut de Formation des Élus Territoriaux (IFET), émanation de l’Assemblée des Départements de France (ADF) que préside Dominique Bussereau.

De janvier 2016 à septembre 2017, par arrêté ministériel, il est désigné membre de l’Observatoire national de la récidive et de la désistance.

De mai 2014 à septembre 2017, il s’est vu confier la 1re section du CNEN, le Conseil national d’évaluation des normes (appliquées aux collectivités territoriales) présidé par Alain Lambert. Il avait à connaître les textes relevant des ministères en charge des travaux, des routes, de l’urbanisme, de l’écologie et du développement durable.

Autres engagements

Gilles Pirman est par ailleurs membre du jury du Concours national de la Résistance et de la Déportation.

Il est lieutenant-colonel (réserve citoyenne de défense et de sécurité) dans la gendarmerie nationale et affecté à la direction générale de la gendarmerie nationale, en charge des relations avec les élus pour le développement de la réserve.

Publications

- Police-justice, quelle nouvelle organisation pour quels nouveaux territoires (collectif - INHESJ - 2014)

- Vade-mecum sur la laïcité à l'usage des maires (collectif - AMF - 2015)

- Rapport de l'observatoire de la récidive et de la désistance (collectif - ORD - 2017)

Références

  1. Arrêté du 10 juillet 2018 portant désignation des auditeurs de la 71e session nationale « politique de défense », de la 55e session nationale « armement et économie de défense » et de la 4e session nationale « enjeux et stratégies maritimes » de l'Institut des hautes études de défense nationale (cycle 2018-2019) [lire en ligne (page consultée le 2018-09-17)] 
  2. Arrêté du 26 juin 2013 portant désignation des auditeurs diplômés de la vingt-quatrième session nationale « sécurité et justice » (2012-2013) de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice [lire en ligne (page consultée le 2018-09-17)] 

Article publié sur Wikimonde Plus.