Article soupçonné de non-pertinence. Cliquez pour suivre ou participer au débat.

Girakazoza

Aller à la navigation Aller à la recherche

Girakazoza est une association qui a pour objectif l’optimisation de l’apport de l’agriculture et de l’élevage pour renforcer l’économie et les relations sociales au Burundi. Elle a été initiée par Kajuju Ferdinand en 2003 au Burundi et agréée par la loi burundaise en 2009. Elle compte actuellement plus de 700 membres. Elle est implantée à Mbogora, Kirimbi, Gitongo et Ntita mais compte couvrir tout le Burundi.

Activités

La concrétisation de cet objectif passe par une mise en place d'activités spécifiques:

  • La formation, la sensibilisation et la conscientisation de la population sur une agriculture biologique et un élevage qui respecte l’environnement pour un développement durable,
  • La formation professionnelle des jeunes en général et les jeunes filles en particulier, piliers de l’économie nationale,
  • L’encadrement des jeunes non scolarisés dans des métiers,
  • La formation des formateurs dans différents secteurs visés par l’association,
  • La promotion des petites entreprises génératrices de revenus,
  • L’introduction des animaux d’élevage de races performantes et adaptées ainsi que l’amélioration des races locales,
  • L’installation d’un centre vétérinaire de diffusion du cheptel, des semences et des plants,
  • La multiplication des plantes fourragères et l’utilisation du foin,
  • L’installation des pépinières et le reboisement des espaces dénudés,
  • La promotion d’une agriculture vivrière diversifiée, basée sur les cultures traditionnelles, les cultures maraîchères ainsi que les arbres fruitiers,
  • La création d’un centre de transformation, de conservation et de commercialisation des produits agro/pastoraux et leurs dérivés,
  • La création d’un marché intérieur et extérieur des produits locaux,
  • La sensibilisation et la conscientisation de la population à l’épargne et à l’économie ainsi qu’à la consommation des produits locaux,
  • Le remplacent de la houe par un matériel agricole performant et adapté pour alléger le travail champêtre,
  • La lutte contre la malnutrition en créant des centres pour la nutrition des enfants atteints mais logeant dans leurs ménages respectifs,
  • L’utilisation dans les ménages d’autres sources d’énergie que le bois,
  • La cohésion sociale, la solidarité et l’esprit associatif.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).