Grand Canal Vidéo

Aller à la navigation Aller à la recherche

Grand Canal Vidéo est un groupe d'artistes fondé à Paris en 1983.

Structure autogérée ouverte aux expérimentations diverses, Grand Canal Vidéo a joué un rôle important dans la reconnaissance de l'art vidéo français[réf. nécessaire], en constituant un catalogue d'œuvres proposées à la diffusion. Grand Canal a ainsi accompagné l'émergence d'une nouvelle génération d'artistes vidéo et d'auteurs d'horizons divers en France dans les années 1980 en faisant connaître leurs œuvres dans les festivals français ou internationaux.

Son activité s'est par la suite étendue à la mise en commun de moyens de production pour la réalisation des œuvres.

Historique

Grand Canal Vidéo s'est constitué en association loi de 1901 en 1983. Autour du premier bureau composé de Dominique Belloir, Patrick Prado, Hervé Nisic, Anne Lainé, on trouve Jean-Louis Letacon qui avait fondé sous le nom de Composite vidéo un premier groupe d'artistes et vidéastes auquel Grand Canal avait succédé, avec entre autres Jean-Paul Fargier, Michel Jaffrenou, Yann Minh, Teresa Wennberg.

Ayant quitté le Passage de la Main-d'Or à Paris où est né Composite vidéo, le groupe est hébergé pendant deux ans rue Daguerre dans les locaux de la société MMI, puis s'installe en 1986 Rue Geoffroy-l'Asnier dans un local dépendant de la Cité internationale des Arts que lui loue la ville de Paris.

Les artistes et vidéastes jusqu'alors dispersés proposent ensemble leurs œuvres à la diffusion. En les rassemblant dans un même catalogue, et en proposant un visionnage centralisé des bandes, Grand Canal permet aux festivals et manifestations qui se multiplient de prendre la mesure de la vitalité et la variété de la production des artistes vidéo et de constituer leur programmation.

Artistes, auteurs, vidéastes

Le premier catalogue d'œuvres des artistes de Grand Canal de 1983 rassemble les bandes vidéo de : Dominique Belloir, Philippe Boulanger et Georges Goldman, Jean-Paul Fargier, Michel Jaffrenou et Patrick Bousquet, Anne Lainé et Jean-Louis Letacon, Yann Minh, Hervé Nisic, François Pain, Marie-Ange Poyet et Bénédicte Delesalle, Patrick Prado, Philippe Truffault, Teresa Wennberg.

Le catalogue s'avère un outil pour la promotion de la production française et rapidement le collectif s'étoffe. C'est ainsi que le catalogue de 1984 rassemble les bandes vidéo de : Emma Abadi, Roland Baladi, Dominik Barbier, Dominique Belloir, Jean-Michel Benech, Philippe Boulanger, Patrick Bousquet, Jean-Christophe Bouvet, Robert Cahen, Christian D'Aiwee, Bénédicte Delesalle, Jean-Paul Fargier, Jean-Michel Gautreau, José Goday, Georges Goldman, Catherine Ikam, Danièle Jaeggi, Michel Jaffrenou, Alain Jomier, Agathe Labernia, Anne Lainé, Jean-Louis Letacon, Pierre Lobstein, Alain Longuet, Suzanne Messim, Yann Minh, Xavier Moehr, Patrick Morelli, Hervé Nisic, François Ody, ORLAN, François Pain, Marie-Ange Poyet, Patrick Prado, Philippe Truffault, Richard Ugolini, Jean-Michel Vecchiet, Teresa Wennberg.

Cette visibilité partagée s'étend à l'étranger et contribue à l'inscription de l'art vidéo français dans la programmation internationale. En témoignent les manifestations qui accueillent rapidement les œuvres des artistes de Grand Canal.[réf. nécessaire]

Diffusion des œuvres

Les œuvres des auteurs de Grand Canal Video ont été montrées dans de nombreuses manifestations en France, Italie, Royaume-Uni, États-Unis, Suède, Allemagne, Grèce, Chili, Colombie etc.

  • Festival international de vidéo, Montbéliard, 1982
  • Incontri Cinematografici, Salsomaggiore, Italie, 1983
  • FR3, Vidéo à la chaîne, diffusion d’œuvres originales de vidéo de création Production et réalisation Pierre-Olivier Bardet, 1983
  • Art vidéo, Rétrospectives et Perspectives, Palais des beaux-arts, Charleroi. RTBF, 1983
  • Art vidéo français 1981-1983 – French Video Art, The French Institute/ Alliance française, New York, 1983
  • 2e Semaine de la création vidéo, Grenoble, avec la plupart des auteurs de Grand Canal, 1983
  • Exposition d’art vidéo français, Taipei Fine Art Museum, Taipei, Taiwan, 1984
  • Vidéo art, Thessalonique et Palais de Zapio, Athènes, Institut français de Thessaloniki, 1984
  • Electra, Performances vidéo, Musée d’art moderne de la Ville de Paris. Sélection vidéo conçue et coordonnée par Dominique Belloir. Soirées performances par Jean-Louis Le Tacon et organisées par Bénédicte Lesage et Alain Jomier. Mur d’écrans par Jean-Louis Le Tacon et Dominique Belloir, 1985
  • 1st International Video Festival, Kulturhuset, Stockholm, 1985,

Bibliographie

  • Dominique Belloir, Vidéo art explorations, Ed. de l'Étoile, coll. Cahiers du cinéma-hors série numéro 10, 1981 (http://vasulka.org/archive/4-23b/Cahiers%289016%29.pdf)
  • ELECTRA : L'électricité et l'électronique dans l'art au XXe siècle, vol. 1, Les amis du Musée d'art moderne de la ville de Paris, , 450 p. (ISBN 2-904497-03-X) 
  • Françoise Parfait, Vidéo : Un art contemporain, Éditions du Regard, 2001 (ISBN 2-84105-133-1)
  • La vidéo casse le baroque, vol. 1 ( ill. en noir et en coul., couv. ill. ; 30 cm, Paris, France, Grand canal, , 46 p. 
  • L’Obscène, Traverses n° 29, Centre de création industrielle, Centre Georges Pompidou.,  
  • L’Obscène, Traverses n° 29,  

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).