Encyclopédie Wikimonde

Grande Croisade

Aller à : navigation, rechercher

La Grande Croisade est une période historique fictive se déroulant dans l'univers de fiction de Warhammer 40,000, jeu développé par la société Games Workshop. Elle se déroule dans un univers de space fantasy à la fin du XXXe millénaire apr. J.-C. et jusqu'au XXXIe millénaire.

Elle prend son départ sur Terra (la Terre), récemment unifiée sous la bannière de L'Empereur de l'Humanité. La seconde phase de son action consiste à forger autour de lui un empire galactique fort et uni, en annexant les planètes humaines et purgeant les mondes aliens.

Situation sur Terra au début de la Grande Croisade

À la fin de l'Âge des Luttes, Terra est entièrement conquise par l'Empereur. Il a progressivement vaincu les différents seigneurs de guerre et leurs techno-barbares avec l'aide de ses premiers Space Marines. Pendant deux millénaires, les tempêtes Warp avaient rendu impossible tout voyage interstellaire, causant l'effondrement de l'ancienne civilisation humaine et plongeant Terra dans la barbarie. L'Empereur, personnage mystérieux apparu lors de ces siècles de violence, s'imposa progressivement et débuta de grand projets pour sa domination de la Galaxie.

Les Technoprêtres de Mars

Contrairement à Terra, les Technoprêtres de Mars avaient su conserver leur organisation et leur technologie. Bien avant l'Âge des Luttes, ils étaient historiquement indépendant de la Terre. Quelque temps avant la dissipation des tempêtes Warp, les Technoprêtres avaient envoyé des vaisseaux colonisateurs afin de fonder des monde-forges partout dans la galaxie. Au lieu de s'engager dans une guerre, l'Empereur préféra s'allier avec eux notamment grâce à l'appui de ses Space Marines. Même s'il avait du dédain pour leur techno-religion et leur utilisation de la cybernétique, l'Empereur avait besoin des forges de Mars pour sa Croisade. Beaucoup de Technoprêtres crurent reconnaître en l'Empereur l'Omnissiah du culte Mechanicus, ce qui initia le mélange religieux entre l'Empereur et le Dieu-machine. Depuis lors, l'Imperium de l'Humanité et le Clergé de Mars sont unis dans une coopération mutuelle plutôt que dans une relation de vassalité[1].

Le Projet Primarques

L'Empereur avait secrètement entrepris, à partir des ébauches du Projet Space Marines, de créer des post-humains génétiquement améliorés : les Primarques. Ces vingt généraux devraient le côtoyer durant sa Grande Croisade. Mais les forces du Chaos parvinrent à pénétrer ses laboratoires de l'Himalaya et dispersèrent dans l'espace les cuves des Primarques. Le premier objectif de l'Empereur fut donc de retrouver ses Primarques, égarés sur de nombreux mondes de la galaxie.

Le premier Primarque, Horus, fut retrouvé dans le système de Cthonian. Détail amusant, Cthonia était un monde accessible malgré les tempêtes Warp, en raison de sa proximité du système solaire, et les premiers Luna Wolves avaient été recrutés sur ce monde, puis géno-modifiés sur Luna. Le fait qu'il soit le seul retrouvé créa un lien unique entre l'Empereur et son fils, et ils combattirent côte à côte pendant trente années. Mais lorsque les autres Primarques furent retrouvés, Horus resta le fils préféré de l'Empereur.

La Grande Croisade

La Grande Croisade fut ponctuée par les retrouvailles de l'Empereur et de ses fils primarques. Chaque Primarque reçut ensuite le commandement de sa Légion génétique. Au fur et à mesure que les flottes impériales se répandaient dans la galaxie, la création des Space Marines fut accélérée pour pourvoir aux besoins d'effectifs des Légions dans les corps expéditionnaires. Cette accélération du processus de création en masse des Space Marines fut cependant à l'origine de nombreuses mutations instables.

Alors que l'Imperium grandissait, les premières dissensions apparurent entre les Primarques et l'Empereur.

  • Lorgar, Primarque des Word Bearers, voulut instaurer un culte divin de l'Empereur. Il fut désavoué par l'Empereur, qui voulait une croisade de Science et de Raison, et non une croisade religieuse en son nom. Lorgar se tourna alors secrètement vers le culte des Dieux du Chaos.
  • Magnus le Rouge, Primarque des Thousand Sons, fut désavoué dans sa pratique de la magie lors du Concile de Nikaea.
  • Angron, Primarque des World Eaters, fut souvent blâmé pour sa sauvagerie au combat, alors même que sa Légion servait ainsi les basses œuvres de l'Empereur.
  • Après le triomphe de la campagne d'Ullanor contre les Orks, l'Empereur organisa une immense cérémonie militaire où il annonça son retrait de la Grande Croisade et en confia les rênes à Horus, honoré du titre de « Maître de Guerre ». Beaucoup de jalousies naquirent de cette décision.
  • Certains Primarques se plaignaient d'une administration de l'Imperium de plus en plus bureaucratique et oppressante[2].
  • Perturabo, Primarque des Iron Warriors, massacra la population de son monde Olympos à la suite d'une guerre civile sur place.

Fin de la Grande Croisade

Article détaillé : Hérésie d'Horus.

La Grande Croisade prit fin brutalement avec l'Hérésie d'Horus, lorsque le Primarque Horus fut corrompu par le Chaos sur la lune de Davin. Magnus tenta de prévenir psychiquement l'Empereur, mais cet acte fut pris comme une violation du Concile de Nikaea et l'Empereur lâcha les Space Wolves contre les Thousand Sons. Pendant ce temps, la trahison d'Horus et de ses alliés éclata au grand jour lors des incidents d'Istvaan III.

Notes et références

  1. Dan Abnett, Titanicus, Bibliothèque Interdite, (ISBN 2-915990-09-3)
  2. Dan Abnett, L'Ascension d'Horus, Bibliothèque Interdite, (ISBN 2-915989-25-7)

Articles connexes


Cet article « Grande Croisade » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).