Groupe "A la fenêtre"

Aller à la navigation Aller à la recherche

À la fenêtre est un groupe de musique français de chansons mélangeant divers styles : rock, folk, blues, indie, pop, dream pop, chanson française. Il reprend également, sur scène uniquement, des chansons anglophones et francophones assez diverses, des années 50 jusqu'à présent.

HistoriqueHistorique

Le groupe À la fenêtre est né le après une réunion des futurs membres : Christian Jasinski, Didier Kollen et Jean-Pierre Bigey. Au début des années 1980, Christian Jasinski a participé, avec le groupe Dune, à la réalisation d'un album intitulé « Le chien des dunes » enregistré au célèbre Morgan Studio à Londres. Au milieu des années 80, il a fait partie du groupe Marie Boeing qui, produit par la maison de disques Motors, a réalisé un single intitulé « L'amour ça n'existe pas » enregistré au mythique studio Condorcet à Toulouse et dont la promotion a fait jouer le groupe sur les plateaux de télévision de TF1 (émission C'est encore mieux l'après-midi) et M6 (en compagnie du groupe français Rita Mitsouko).

Dans l'imaginaire du groupe À la fenêtre, cette première réunion de 2015 a, par la suite, été appelée « Le serment de Valence d'Agen[1] » et elle a consisté à définir l'orientation musicale. Le groupe a ainsi décidé d'aller vers des domaines plutôt délaissés par la plupart des autres groupes, à savoir : mélanger musique acoustique et électrique, refuser le formatage pour s'ouvrir à des styles musicaux différents, mener de front des reprises de chansons existantes et créer des chansons originales, et ignorer les modes et les courants autant que faire se peut.

Concerts, vie du groupeConcerts, vie du groupe

À la fenêtre joue principalement dans des situations de concerts ou d'animations musicales. Le groupe a, par exemple, joué au festival Montauban en scènes en première partie du célèbre groupe anglais "Puppini Sisters"[2], pour la saison culturelle de la ville d'Arcachon (Théâtre Olympia), dans les casinos du groupe Arevian[3],[4], au festival Garçon la note de la ville de Dax[5], au festival Garonne en fête[6] de la ville d'Agen, etc. Le groupe est établi dans le Sud-Ouest de la France.

Plusieurs interviews radio ont été diffusés, notamment sur France Bleu Périgord à l'occasion d'un concert à Périgueux[7].

Deux mini-albums, sortis en 2017 et 2018, ont été réalisés par le groupe et sont disponibles sur le site officiel et les principales plates-formes numériques. Ces albums comportent des chansons originales en français créées et interprétées par le groupe.

Premier mini-albumPremier mini-album

  1. Masque de fer
  2. Encore loin
  3. Ici j'ai erré
  4. A quoi pense le pêcheur ?
  5. On s'en fout !

Deuxième mini-albumDeuxième mini-album

  1. Vide d'elle
  2. Un plus un égale trois
  3. Ici j'ai erré
  4. Rien à faire

D'où vient le nom ?D'où vient le nom ?

Une actrice allemande a proposé ce nom en référence à une poétesse allemande, Hildegard Maria Rauchfuß, qui a écrit un poème intitulé Am Fenster (littéralement « A la fenêtre »). Le groupe a choisi ce nom pour plusieurs raisons : la poésie, la poétesse, l'idée d'ouverture, l'Allemagne, l'idée d'observer le monde, la référence aux nouvelles technologies, à la lumière, à l'air, etc.

A la fenêtre devant son public

Notes et référencesNotes et références

Liens externesLiens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).