Encyclopédie Wikimonde

Groupement Mécatronique Languedoc Roussillon (GMLR)

Aller à : navigation, rechercher

Le Groupement Mécatronique Languedoc Roussillon (GMLR) est un groupement[1] régional d'entreprises du secteur mécanique et électronique.Il fait suite à ceux créés en Haute Savoie autour de Thésame (2000), Seine Amont (2005) et Limoges - mecatronic Valley (2008)

Créé en 2009 par 45 chefs d’entreprises, le groupement Mécatronique LR est une association au service de l’ensemble de la filière mécanique et électronique du Languedoc-Roussillon.

Mécatronique LR : groupement de la filière mécanique et électronique en Languedoc-Roussillon

Historique

La création de GMLR fait suite à une réflexion pilotée par la DIRECCTE (ex DRIRE[2]) ayant pour but de répondre à 3 objectifs :

  • consolider les cartographies existantes sur les acteurs,
  • identifier les besoins et attentes des entreprises en matière d’accompagnement collectif,
  • mettre en œuvre, à court et moyen terme, un plan d’actions collectives.

Le groupement s’appuie sur une dynamique régionale forte, caractérisée par un secteur d’activité riche et diversifié qui a pour moteur des entreprises compétitives et innovantes. La création de Mécatronique LR a permis à la filière de se structurer afin de pouvoir mieux répondre aux exigences économiques et aux nouveaux enjeux des marchés.

Objectifs et moyens

L'ambition principale de GMLR est le développement et la croissance de l'ensemble de la filière, tant sur le plan de la compétitivité que sur celui de la performance commerciale des entreprises.

Les 4 enjeux retenus par Mécatronique LR sont :

  • Développer ensemble la performance commerciale,
  • Mutualiser des outils et services,
  • Regrouper les talents,
  • Ecouter et promouvoir la filière.

L'association a mis en place un site Internet qui sert également de plateforme d’échange. Des rendez-vous professionnels sont également organisés, pour favoriser le développement et l’innovation des entreprises (salons, carrefours d’affaires, ...).

Le groupement Mécatronique LR dispose d'un service de veille, qui permet à ses adhérents d'obtenir de l'information sur les marchés ou de leur en faciliter l'accès.

La présence d'un espace-affaires permet également le développement de synergies commerciales entre les différents membres du groupement. Concrètement, il s'agit d'une plateforme d’échanges, de contacts qui permet à terme de créer des groupes d’entreprises sur mesure, sur un thème particulier comme le traitement de surface ou les matériaux composites et biosourcés..

Mécatronique LR propose aussi un service juridique permanent ainsi qu'un programme de formations, d'ateliers et de réunions[3] : des services permettant de conforter les chefs d'entreprises dans leurs choix stratégiques, de faciliter la prise de décision.

De chefs d'entreprises constituent un lien entre le Groupement et la filière. Ils forment le corps des ambassadeurs[4],[5],[6].

Le secteur d'activité

Le groupement Mécatronique LR se positionne sur le secteur de la mécanique électronique et exerce une influence sur le tissu industriel dense du Languedoc-Roussillon.

La filière, en quelques mots, compte :

  • près de 1800 entreprises,
  • 21 700 salariés,
  • un chiffre d’affaires de 3,83 milliards d’euros.

les acteurs de la filière sont présents sur les six grands bassins économiques de la région : Montpellier, Béziers, Alès, Perpignan, Nîmes et Bagnols sur Cèze. Ces bassins représentent 85 % du CA global de la filière en région et 83 % des effectifs. Le bassin montpellierain concentre à lui seul 37 % du chiffre d'affaires régional et 30 % des effectifs.

Enfin, avec plus de 140 codes NAF représentés, les entreprises régionales couvrent l’ensemble des activités de la filière mécanique électronique ce qui souligne le caractère diversifié de ce secteur.

La majorité des entreprises étant de petite taille (84,5 % comptent moins de 20 salariés), le groupement leur permet également d'acquérir un maximum de visibilité.

Partenaires et adhérents

Le groupement s’inscrit dans la stratégie volontaire des pouvoirs publics pour le développement économique et l’innovation et bénéficie ainsi de leurs soutiens financiers et logistiques.

Les financeurs sont :

Les partenaires sont : L'association Transferts LR,

  • La CCI d'Alès Cévennes,
  • La CCI de Béziers St Pons[7],
  • L'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) du Languedoc-Roussillon,
  • Le Centre Technique des Industries Mécaniques (CETIM),
  • La CCI-LR,
  • Le CAMDIB.

GMLR collabore avec les cinq plateformes technologiques de la région Languedoc-Roussillon.

Les adhérents sont recensés dans l'annuaire des entreprises qui rassemble les informations essentielles sur les membres du groupement.

Références

Liens externes

  • Site Internet (http://www.mecatronique-lr.com/)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).