Guillo (chanteur)

Aller à la navigation Aller à la recherche
Guillo
Description de cette image, également commentée ci-après
Guillo en dans les Landes.
Informations générales
Naissance (49 ans)
Sarcelles, France
Genre musical Chanson, Folk, Pop, Variété
Instruments Guitare, voix, piano
Années actives Depuis 2000
Labels La Bonne Compagnie, Quart de lune, Socadisc, Absilone, Cinq Secondes, Sony Music Publishing
Site officiel http://www.guillolesite.fr

Guillo, de son vrai nom Guillaume Galiana, est un auteur-compositeur-interprète français de chanson pop, né le à Sarcelles (Val d'Oise).

Biographie

Benjamin d'une fratrie de trois enfants, il est issu d'une famille de rapatriés d'Algérie. Il grandit à Gonesse jusqu'à sa majorité où il passe un baccalauréat littéraire. À 18 ans, il quitte la banlieue nord de Paris pour s'installer à Amou, dans les Landes et démarre des études d'anglais à Pau. Il intègre un groupe de rock amateur "The Froggy Horror show" avec lequel il écrit ses premiers textes en anglais et se produit pour la première fois sur scène. Un an plus tard, il obtient un prix d’interprétation lors d’un tremplin organisé par la SMAC Ampli. Avec la récompense (un bon d'achat dans un magasin de musique), il achète sa première guitare.[précision nécessaire]. Il devient artiste professionnel sous le nom de Guillo en 2000 et fait ses premières armes aux côtés de Francis Lassus (batteur entre autres pour Claude Nougaro, André Minvielle, La Compagnie Lubat et Jacques Higelin) qui lui permet, par l'entremise de son ami écrivain Christian Laborde, d'être diffusé sur les ondes de France Inter dans l'émision Pollen les copains d'abord de Jean-Louis Foulquier avec l'un de ses premiers titres Cité du monde. Entre 2001 et 2006, Guillo évolue ensuite sous forme d'un groupe composé de 3 à 6 membres, en fonction des périodes. Il se produit en première partie du Toulousain Art Mengo au festival Jazz Naturel d'Orthez puis d'Alexis HK aux anciens abattoirs de Billère. Deux albums auto-produits voient le jour (Même Genre et Alunissons) durant cette première période d'apprentissage. Le deuxième de ces albums permet à Guillaume de croiser la route de Philippe Ulrich (producteur de l'album Chambre avec vue d'Henri Salvador) qui l'encourage à écrire et à composer dans la veine de sa chanson Si j'étais Marty McFly, c'est-à-dire dans une esthétique pop-folk empreinte de nostalgie, représentative de son identité musicale.

En 2007, devenu artiste solo, avec le soutien de son manager Sébastien Cacaly et suivant les conseils de Philippe Ulrich, il présente Si j'étais Marty McFly à Francis Cabrel et à son association Voix du Sud : il est alors sélectionné pour participer aux 26e rencontres d’Astaffort parrainées par le chanteur Tété, aux côtés notamment de Jérémie Bossone, Michaëla Chariau, Nicolas Vitas ou Aurélie Cabrel. Il effectue dans la foulée les premières parties de Francis Cabrel[1] sur sa tournée Des roses et des orties au Zénith de Nantes, à l'Antares du Mans, au Liberté de Rennes et au Vinci de Tours puis en lever de rideau pour Emily Loizeau et Juliette. En tournée au Québec, il se produit au cabaret Lion d'Or à Montréal et représente l'association Voix du Sud au festival de la chanson de Tadoussac où il croise la route de Bernard Adamus, Anne Sylvestre, Allain Leprest, Alex Nevsky ou Pierre Lapointe[2]

En 2009, il enregistre à Astaffort les maquettes de son futur album Super 8 avec Michel Françoise, au studio Éphémère appartenant à Francis Cabrel. La même année, il participe aux côtés de ce dernier à un concert caritatif dans les arènes de Dax, en faveur des sinistrés de la tempête Klaus.

Super 8, son premier album solo, est réalisé entre Paris et Saint-Dié-des-Vosges par David Mignonneau (musicien, chanteur ex-membre du groupe Pow Wow). L'album sort d'abord en auto-production en 2011. Il est ensuite réédité sous une autre pochette fin 2013 sur le label La Bonne compagnie et distribué par Socadisc / Idol. Super 8 l'amène à donner près de 300 concerts partout en France[3] ainsi qu'en Suisse : des premières parties, encore, de La Grande Sophie à Vincent Baguian, Dick Annegarn, aux concerts intimistes chez l’habitant ou aux festivals chanson. L'album est salué par la presse spécialisé, en particulier par le magazine Francofans[4] et le magazine Rock & Folk dans sa chronique Qualité France évoquant « Une pop légère et francophone aux textes délicats »[5]. Guillo est également invité pour parler de Super 8 dans l'émission d'Élodie Suigo sur France Bleu[6]. Sur cet album, Boris Jardel du groupe Indochine pose amicalement sa guitare électrique sur le titre éponyme et le titre Comme un pied est co-écrit avec Pierre-Yves Lebert. La chanson Si j'étais Marty McFly fait l'objet d'un clip réalisé par Xavier Arias pour Walter films. Guillo participe également cette année là à des projets parallèles comme La partie à 3 de l'association Bordeaux chanson avec Gérald Genty et Askehoug, ou bien le collectif des Astapotes, issu des rencontres d’Astaffort. Durant la même période, il co-écrit avec David Mignonneau le titre Oulalala (Sony music) pour Amandine Bourgeois, gagnante de l'émission The Voice. Il écrit également les paroles et musiques de deux titres pour Anne Etchegoyen Les enfants des autres (Fifty-Five Records) et Paradis perdu (Sony music). Sa chanson Dix doigts demain fait aussi l'objet d'une nouvelle version enregistrée par Aurélie Cabrel sur son album Oserais-je (Sony Music)[7]

Il participe à de nouvelles rencontres d'Astaffort jeune public parrainées par Jeanne Cherhal, aux côtés d'une quinzaine d'artistes dont Bastien Lanza, Valentin Marceau ou Lili Ster. Le groupe met en musique et en scène La lettre d'Élisabeth, un conte pour enfants écrit par Emmanuelle Cosso-Merad. L'ouvrage est édité par la suite chez Flammarion. Il retourne par la suite régulièrement à Astaffort pour y encadrer des stages aux côtés d'autres artistes comme Benoît Dorémus, Olivier Daguerre ou Émilie Marsh et devient médiateur culturel dans les dispositifs d'ateliers d'écriture mis en place par l'association Voix du Sud, intervenant auprès des publics scolaires ou dans certains centres hospitaliers psychiatriques.

Au printemps 2016, son deuxième album Soulage, réalisé à nouveau avec la complicité de David Mignonneau, reçoit le soutien de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) et de la Société civile pour l'administration des droits des artistes et musiciens interprètes (Adami). Benoît Crabos (Le Trottoir) vient ajouter sa touche aux arrangements additionnels. Un nouveau titre est composé sur des paroles de Pierre-Yves Lebert, Le chien de la fille (Passport Songs Music) : au mois de mai, la chanson devient le single de l'album et est diffusée dans une centaine de pays à travers le monde, auprès des médias partenaires de Francophonie Diffusion. Un clip est réalisé par Fred Saurel, mettant en scène une prostituée jouée par la comédienne Véronique Barrault. À l'image, Guillo personnifie le narrateur de l'histoire, un chien, jusqu'au dénouement final où l'on découvre l'animal. Dans un autre clip réalisé par Sébastien Vion pour le deuxième single Des hommes et des fleurs, un procédé de motion design est utilisé[8]. Ce film d'animation est vu plus de 100 000 fois sur les réseaux et relayé dans la playlist du Monde.fr. Il fait également l'objet d'une sélection officielle au festival du court métrage de Cholet. Pour accompagner la sortie du disque, Alexandra Hernandez consacre une émission retraçant le parcours de Guillo sur la chaine du groupe France Télévisions La 1ère[9]. L'album est chroniqué dans le Magazine Francofans[4] et Guillo est également l'invité, aux côtés de Mathieu Boogaerts, de l'émission Loft Music sur Sud Radio[10]. Après une tournée d'une centaine de dates, les onze chansons de l'album Soulage paraissent en librairie sous la forme d’un livre-disque (Je ne suis pas un long fleuve tranquille LamaO éditions). Au gré des soixante-dix pages, Guillo raconte l'origine de ses chansons, à travers un récit où il fait parler la vie. Le titre de l'ouvrage est inspiré du film La vie est un long fleuve tranquille d'Étienne Chatillez, qui a bercé son adolescence cinéphile. Ce livre-disque reçoit, en septembre 2017, un coup de cœur Parole enregistrée de l'Académie Charles-Cros[11]. En 2018, avant de terminer sa tournée, il partage l'affiche du festival Les Transboréales[12] de Saint-Pierre et Miquelon avec Piers Faccini, Sanseverino, Fred Pellerin, Richard Desjardins.

Son troisième album, Macadam Animal, sort en [13] (Cinq Secondes - Absilone/Believe). Réalisé par Benoît et Cyril Crabos, il y est ici question d'origines familiales en Afrique du nord, de conquêtes et de déplacements migratoires de l'être humain à travers les âges. La pochette est réalisée par l'illustratrice Valérie Vernay. Les chansons sont écrites d'après des récits de ses grands-parents, des archives historiques et des faits d'actualité qui font écho à certains évènements vécus par les ancêtres de Guillo. À la suite de la parution de Macadam Animal, il se rend en Algérie après la tournée qui accompagne cet album et retrouve la maison de sa mère à Alger, ainsi que le village de son père à Saint-Denis-du-Sig. Ce voyage initiatique vient boucler la boucle et le conforte dans ses choix artistiques. L'album reçoit les éloges de la presse spécialisée et un succès d'estime (Hexagone, Nos Enchanteurs[14], Longueur d'ondes[15]). En , le titre Nous aimions la terre entre en playlist internationale sur Radio France internationale (RFI), le clip qui accompagne cette chanson est diffusé sur la chaîne Chanson française du groupe Believe. Au sortir de cette aventure, il travaille sur un spectacle autour des chansons de MC Solaar qu'il baptise Solaar dans l'air. Une vingtaine de représentation auront lieu, en solo et en duo avec le batteur Olivier Pelfigues.

En 2021, il apparaît dans l'ouvrage de Marie Afdjene et Julie Vivier 40 regards landais[16] consacré à quarante personnalités landaises comme Denis Barthe, Marc Large, Bruno Solo, The Inspector Cluzo, Céline Dumercq.

En 2022, il se lance dans une nouvelle aventure musicale, entre chanson romantico-trash et théâtre : Les Frères Ventouses, un duo de personnages au répertoire décalé, provocateur et humoristique, imaginé avec Bastien Lanza (rencontré à Astaffort en 2013). Leur première tournée de deux ans les emmène au théâtre du Point Virgule[17] à Paris, à Saint-Pierre et Miquelon pour le festival des Transboréales aux côtés de Mathieu Guillou alias Mister Mat (ex-chanteur du groupe Mountain men), ainsi qu'en Polynésie française pour une dizaine de représentations, dont un concert devant des détenus du centre pénitentiaire de Tatutu. En , grâce à l'actrice et humoriste belge Julie Villers, ils partagent la scène avec Les Wriggles. Julie Villers leur présente aussi le comédien et metteur en scène Arnaud Joyet qui les aide à peaufiner leur spectacle.

En 2023 il publie son deuxième livre Les effets papillon - À l'ombre de Francis Cabrel (Cinq Secondes) dans lequel il raconte son parcours musical et personnel. Le fil rouge du récit est le lien amical et artistique qu'il entretient avec le chanteur d'Astaffort[18].

Modèles et influences

Chanson et variété française : Francis Cabrel, Claude Nougaro, Jean-Jacques Goldman, Daniel Balavoine, Alain Souchon, Yves Duteil, Gérald de Palmas, MC Solaar

Rock français : Astonvilla, Daran, Jean-Louis Aubert

Artistes et groupes Anglo-saxons : Genesis, Tracy Chapman, Coldplay, Alexi Murdoch, Sting

Prix et récompenses

  • 2017 : Coup de cœur de l'Académie Charles Cros
  • 2017 : Prix Georges Moustaki (demi-finaliste)
  • 2014 : Prix du texte au concours du Pic d'Or
  • 2014 : Prix du festival Chanson de café de Pornic
  • 2012 : Prix de l'ODDAC au tremplin La ruée vers l'Aure
  • 2012 : Tremplin chanson de Saignelégier (Suisse) - Prix du public - Prix du Café du Soleil - Prix du Chant-Laboureur

Discographie

  • 2005 : Alunissons
  • 2008 : Si j'étais Marty McFly (EP)
  • 2013 : Super 8
  • 2016 : Soulage
  • 2019 : Macadam Animal
  • 2021 : Mini Monde (EP)
  • 2022 : Solaar dans l’air (EP)[19],[20]

Acteur

Il apparaît régulièrement sur la chaine YouTube Explique-moi encore, dédiée à la photo et la vidéo.

Il a interprété Victor Hugo aux côtés de Camille Panonacle dans Le plus ancien souvenir de mon coeur, une création théâtrale éphémère de la Compagnie Contre-Champ, à l'occasion des journées du patrimoine de la ville de Bayonne en .

Il joue un policier en civil aux côtés de Lorànt Deutsch dans la série télévisée La promesse (Salto / TF1) en 2021.

Il joue le Major Cassagne dans la série télévisée Franco-Belge Promethée (UGC Fiction / TF1 / RTL TVI) en 2022.

Il tient le rôle principal dans le court-métrage de François Lamoureux Emma présenté hors-compétition au Nikon Film Festival en 2022.

Liens externes

Notes et références

  • Article Ouest-France (Premières parties aux côtés de Francis Cabrel) [1]
  • Article Guillo "Du Québec aux Landes" dans le journal Sud-Ouest[2]
  • Article "Guillo chante la vie" dans La Provence[3]
  • Chronique de l'album Super 8 dans Francofans [4]
  • Chroniques de l'album Super 8 dans Rock & Folk [5]
  • Guillo invité de Elo Mélodie sur France Bleu [6]
  • Aurélie Cabrel parle de ses collaborations dans La Presse (Canada) [7]
  • Article dans Ouest-France à propos du clip "Des hommes et des fleurs" [8]
  • Guillo invité de l'émission "La tête ailleurs" (La 1ère / France Télévision)[9]
  • Sud Radio, Guillo Invité du Loft Music avec Mathieu Boogaerts [10]
  • Chronique de l'album Soulage dans le magazine Francofans[4]
  • À l'affiche du festival Les Transboréales de St Pierre et Miquelon[12]
  • Lien Radio France Live à l'antenne de France Bleu [13]
  • Article dans le quotidien de la chanson Nos Enchanteurs "Guillo l'homme animal" [14]
  • Guillo pour son livre-disque dans le magazine Longueur d'ondes[15]
  • Présentation du livre 40 regards landais [16]
  • Les Frères Ventouses dans l'officiel des spectacles[17]
  • Les effets papillon - À l'ombre de Francis Cabrel dans le journal Sud-Ouest[18]
  • Solaar dans l'air dans le magazine Francofans[19]
  • Interview télé (La 1ère / Groupe France Info)[20]
  1. 1,0 et 1,1 « Cabrel, entre roses et orties au Zénith de Nantes », sur nantes.maville.com (consulté le )
  2. 2,0 et 2,1 « Guillo, du Québec aux Landes », sur SudOuest.fr, (consulté le )
  3. 3,0 et 3,1 « Guillo chante la vie dans son album "Super 8" », sur www.laprovence.com, (consulté le )
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 « Guillo - Une belle chronique de l'album dans le dernier numéro du Magazine FrancoFans », sur www.facebook.com (consulté le )
  5. 5,0 et 5,1 « SUPER 8 dans Francofans, Rock & Folk ... » (consulté le )
  6. 6,0 et 6,1 « Guillo - France Bleu », sur ici, par France Bleu et France 3 (consulté le )
  7. 7,0 et 7,1 Émilie Côté, « Aurélie Cabrel: oser et être à la hauteur », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. 8,0 et 8,1 Sophie Delafontaine, « Joli succès pour le clip du Choletais Sébastien Vion », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  9. 9,0 et 9,1 « Guillo - La tête ailleurs » (consulté le )
  10. 10,0 et 10,1 « Guillo - Ce soir à 20h, j'ai rendez-vous chez SUD RADIO pour prendre un verre dans le "Loft Music" d'Yvan Cujious avec Mathieu Boogaerts. Sur internet : http://www.sudradio.fr/radio Dans ton auto : http://www.sudradio.fr/Autre-contenu/Contact/Frequences Photo Guillo : Nathalie-Lady Millions | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le )
  11. 11,0 et 11,1 « Sélection 2017 – Académie Charles Cros », sur www.charlescros.org (consulté le )
  12. 12,0 et 12,1 « Programmation », sur www.lestransboreales.com (consulté le )
  13. 13,0 et 13,1 « Le Live de Guillo, Artiste Landais », sur France Bleu, (consulté le )
  14. 14,0 et 14,1 « Guillo, l'homme, l'animal », sur nosenchanteurs.eu (consulté le )
  15. 15,0 et 15,1 « Guillo, Je ne suis pas un long fleuve tranquille sur Longueur d'Ondes », sur Longueur d'Ondes, (consulté le )
  16. 16,0 et 16,1 « "40 regards landais" de Julie Vivier et Marie Tauzin-Afdjene », sur Champs Libres, (consulté le )
  17. 17,0 et 17,1 « Les Frères Ventouses : Trash Tour - Le Point Virgule | L'Officiel des spectacles », sur www.offi.fr (consulté le )
  18. 18,0 et 18,1 « Vidéo. Musique : A l’ombre de Francis Cabrel, Guillo », sur SudOuest.fr, (consulté le )
  19. 19,0 et 19,1 « 2020, année Solaar ... pour Guillo », sur FrancoFans, le Magazine de la chanson française -accfa, (consulté le )
  20. 20,0 et 20,1 « Transboréales 2022 : Guillo, l'artiste solaire revisite Solaar », sur Saint-Pierre et Miquelon la 1ère, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la musique