Huang Yanling

Aller à la navigation Aller à la recherche
Huang Yanling

Huang Yanling (黄燕玲) est une scientifique chinoise et ancienne chercheuse à l' Institut de virologie de Wuhan qui, selon certaines sources, est le patient zéro de la Covid-19 et aurait disparu pour cette raison[1],[2],[3],[4]. Huang Yanling était une étudiante diplômée qui a obtenu une maîtrise en science dans le domaine de la recherche en effectuant des travaux à l'Institut de virologie de Wuhan. Elle a fait premier cycle à l'Université de Jiaotong.

Carrière

Après avoir fait son cursus à l'Université Jiaotong du Sud-ouest avec un parcours professionnel à l'Institut de virologie de Wuhan, Huang Yanling a obtenu une maîtrise de l'institut en 2015 et aurait co-écrit plusieurs articles scientifiques avec ses collègues entre 2009 et septembre 2019. Trois d'entre eux sont toujours disponibles sur Researchgate [5]. Un quatrième l'est sur Igg Journals, celui de septembre 2019, c'est-à-dire quelques semaines avant sa disparition.

Le premier, de 2009, est co-ecrit avec la participation deux autres scientifiques : Xu Yang Tao et Xia Tiandong. Ce travail concerne la physique des métaux. Il s'agit d'une étude sur les microstructures de deux alliages : le stellite 6 et le HS111. Cet article fût repris par plusieurs scientifiques pour une dizaine d'articles [6],[7].

Le second article, co-écrit avec un autre scientifique (Zhi-He Long), est une étude mathématique concernant les modèles de régression dans le contexte de l'autocorrélation spatiale.

Le troisième article de Huang Yanling est une étude sur les micro-ARN dans le cadre du cancer de l'ovaire. Ce travail date de 2015. Il est co-ecrit avec deux autres scientifiques : C. Changxian et L. Li.

Enfin, le quatrième, disponible sur Igg-Journals, est un travail collaboratif concernant la sismicité dans la zone sud de la faille de Longmenshan (en), en Chine. Et les autres auteurs sont Liang Chun Tao, wu Jin, Wang Chao Liang, Liu Zhi Qiang et Jiang Ning Bo. Cette étude est citée dans cinq autres articles scientifiques, tous rédigés en chinois mandarin [8]

Plus aucun article de Huang Yanling ne semble avoir été publié depuis sa disparition [9].

Par ailleurs, ses autres travaux publiés sur la plate forme ORCID semblent avoir été effacés [10].

Disparition et rumeurs sur Internet

Le 15 février 2020, des messages circulant sur Internet ont allégué que Huang Yanling est le patient zéro de la Covid-19 et qu'elle a disparu[2]. Sa présence sur les réseaux sociaux a également disparu. Elle n'a pas été revue depuis [11].

Le message est devenu viral à travers la Chine car les internautes l'ont partagé à partir de leurs propres comptes de réseaux sociaux. Il a ensuite été bloqué sur toutes les plateformes par les autorités chinoises[12].

La disparition de Madame Huang avait déjà été citée dans un dossier de 15 pages préparé par les gouvernements occidentaux et publié par le Sunday Telegraph en mai 2020 [13].

Réponse de l'Institut de virologie de Wuhan

Le 16 février 2020, l'Institut de virologie de Wuhan a nié ces allégations[14],[15]. Mais l'institut a également retiré la biographie et l'image de Yanling de son site Web[16]. Par ailleurs, Madame Huang elle-même n'est jamais apparue en public, indique un rapport. De plus, si les responsables de l'Institut de virologie de Wuhan ont déclaré que Madame Huang avait déménagé dans une autre province, ils n'ont jamais précisé laquelle[17].

À une date ultérieure, sur WeChat un message serait supposé provenir d'elle. Le contenu est le suivant : «À mes professeurs et à mes camarades, combien de temps suis-je restée sans parler...», le message continue en disant: «Je suis Huang Yanling, toujours en vie. Si vous recevez un e-mail ( concernant la rumeur Covid-19), veuillez dire que ce n'est pas vrai. "[2]

Le Parti communiste chinois n'a jamais mis en œuvre de réapparition publique de Madame Huang ; mais n'a jamais nié cette affaire.

Article connexe

Bibliographie

Dans la littérature

  • Smokeless War: China's Quest for Geopolitical Dominance, de Manoj Kewalramani (2021)
  • On the Origin of the Deadliest Pandemic in 100 Years: An Investigation, d'Elaine Dewar (2021)
  • Wuhan: Dokumentarroman, de Liao Yiwu (2022)

Articles scientifiques de Huang Yanling toujours disponibles

  • Septembre 2019 : The seismicity in the southern Longmenshan fault zone based on a dense seismic array (avec Liang Chun Tao, wu Jin, Wang Chao Liang, Liu Zhi Qiang et Jiang Ning Bo) [18]
  • Avril 2015 : MicroRNA regulatory network-based prediction of multidrug resistance genes in ovarian cancer ( avec C. Changxian et L.Li) [1]
  • Décembre 2011 : 2SLS estimation for the GWR-SL model ( avec Zhi-He Long)[2]
  • Août 2009 : Microstructures Comparison of Stellite 6 Alloy by Self-Propagating High-Temperature Synthesis and Cast HS111 Alloy (avec Xu Yangtao et Xia Tiandong)[3]

Liens externes

Notes et références

  1. (en) « First COVID patient still missing, may hold answers to source of outbreak », sur The Jerusalem Post.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 (en) « Covid 19 coronavirus: Wuhan virus lab scientist thought to be 'patient zero' still missing », sur NZ Herald.
  3. (en) « WHO confirms experts' presence at coronavirus epicenter in China », sur UPI.
  4. (zh) « 「零号患者」与新源头? 谣言中论文遭删 / DW / 17.02.2020 », sur DW.COM (consulté le ).
  5. « Bio », sur www.researchgate.net (consulté le ).
  6. Sur reaserchgate
  7. *Characterization of Cobalt-Based Stellite 6 Alloy Coating Fabricated by Laser-Engineered Net Shaping (LENS) de Tomasz Durejko et Magdalena Łazińska (2021),
    *Deposition of Stellite 6 alloy on steel substrates using wire and arc additive manufacturing, de Zidong Lin, Wei, YaVignesh Venkata, SubramanianBelavendram et al (2020),
    *Wear Characteristic of Stellite 6 Alloy Hardfacing Layer by Plasma Arc Surfacing Processes de Zhiyuan Zhu, Chun Ouyang, Qiao Y. X et Xiaowei Zhou5 (2017),
    *Microstructure and Tribological Properties of Cobalt-based Stellite 6 Alloy Coating by Electro-Spark Deposition de QiFeng Jing et YeFa Tan (2013),
    *Wire and Arc Additive Manufacturing of Thin Structures Using Metal-Cored Wire Consumables: Microstructure, mechanical properties, and experiment-based thermal model de Zidong Lin (2019),
    *Effect of Electron Beam Surface Melting on the Structure and Wear Characteristics of Cobalt-Based Hardfacing and Its Mo-Alloyed de Ali Abdul Munim , Shaikh Asad, Ali Dilawary, Mert Altay et Huseyin Cimenoglu,
    * Comparison of Hot Wire TIG Stellite 6 weld cladding and lost wax cast Stellite 6 under corrosive wear conditions deFrazer Brownlie, Chima Anene, Trevor Hodgkiess et Alexander Galloway,
    * Microstructural Studies of Cobalt Based Microwave Clad Developed on Martensitic Stainless Steel (AISI-420) de Ajit M Hebbale et Srinath M S (2017),
    * Metallurgical Study of Stellite 6 Cladding on 309-16L Stainless de Mohammed Mohaideen, Ferozhkhan Kottaimathan, Ganesh kumar et Ravi Bharath (2017)

  8. 1. 周明星,李登秋,邹建军. 基于稠密Landsat数据的邛崃山大熊猫栖息地植被变化研究. 植物生态学报. 2021(04) : 355-369.
    2. 夏思茹,石磊,李永华,郭良辉. 青藏高原东北缘地壳及上地幔顶部速度结构研究. 地球物理学报. 2021(09) : 3194-3206 .
    3. 刘守江,朱兆棋,陈曦,刘鲁光,胡翠华. 龙门山银厂沟区域5·12地震前后灾害与生态研究进展与展望. 西华师范大学学报(自然科学版). 2021(03): 239-245.
    4. 卢进延. 珠江三角洲芦苞—佛山—中山—三乡断面的地壳结构——密集台阵勘探新成果. 华南地震. 2021(04) : 1-9 .
    5. 李秋生,高原,王绪本,赵俊猛. 青藏高原地球物理与大陆动力学研究的新进展.
  9. Les publications de cette scientifique s'arrêtent en 2015 sur Research Gate
  10. ["huang yanling (0000-0003-1192-675X)" https://orcid.org/0000-0003-1192-675X Huan Yanling sur ORCID]
  11. Sky News édition australienne, le 21 septembre 2021
  12. Deutsche Welle (www.dw.com), « Coronavirus: Menschengemacht und aus Labor? | DW | 06.05.2020 », sur DW.COM.
  13. N'a Herald
  14. « 中国科学院武汉病毒研究所声明--中国科学院武汉病毒研究所 », sur www.whiov.cas.cn.
  15. « 武汉病毒所回应“零号病人”:黄燕玲未曾被感染-新华网 », sur xinhuanet.com (consulté le ).
  16. Kenneth Rapoza, « China Lab In Focus Of Coronavirus Outbreak », sur Forbes.
  17. Washington Times, le 28 avril 2020
  18. En.Igg Journals

Article publié sur Wikimonde Plus