Encyclopédie Wikimonde

Iello

Aller à : navigation, rechercher

IELLO
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=logo de Iello]]
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=illustration de Iello|Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 611 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).]]
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 611 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Création 2004
Disparition Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Fondateurs Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Personnages clés Cédric Barbé et Patrice Boulet, co-gérants
Forme juridique SARL[1]
Action Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Slogan Le jeu nouvelle génération
Siège social Ludres, France
Direction Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Directeurs Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Actionnaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Activité Édition, Distribution
Produits Jeu de société
Société mère Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Filiales IELLO USA
Partenaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Effectif 10
BCE Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
CVR Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
SIREN Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Entreprise hongroise Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Organisation norvégienne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Companies House Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
OKPO Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
TVA européenne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web [1]
Budget Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Capitalisation Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Chiffre d'affaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Résultat net Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Iello est un éditeur et distributeur de jeux (et notamment de jeux de société) d'origine française fondé en 2004 à Nancy (France) sous le nom de CARTAGOGO par Patrice Boulet et Cédric Barbé. La société, qui porte officiellement le nom de Iello depuis 2012, est aujourd'hui basé à Ludres, en Lorraine.

Consacrée initialement à la distribution et la vente directe de jeux de cartes à collectionner, CARTAGOGO se lance dans l'édition de jeux de société en 2008, sous la marque Iello, avec le jeu de stratégie Neuroshima Hex, co-édité avec l'éditeur polonais Portal Publishing. En 2010, Iello publie une nouvelle version de Scripts and Scribes, sous le nom de Biblios. L'année suivante sort King of Tokyo, jeu de dés de l'auteur Richard Garfield.

Iello distribue en France une quinzaine d'éditeurs de jeux de société français ou étrangers, parmi lesquels figurent Funforge, Le Scorpion masqué, Cranio Creations et White Goblin Games. Iello est le distributeur exclusif en France de la gamme Perplexus depuis 2010, ainsi que des jeux d'énigmes Black Stories, édité par les québécois de Kikigagne?, depuis mars 2013.

En mai 2012, Iello créé une filiale aux États-Unis pour assurer la promotion et la distribution de ses jeux (et de ceux de ses partenaires) sur le continent nord-américain.

Jeux édités

  • Biblios (réédition de Scripts and Scribes), 2010, Steve Finn (versions française et anglaise)
  • King of Tokyo, 2011, Richard Garfield, 3 Golden Geek Awards en 2012[2] (versions française et anglaise)
  • Le Roi des Nains, 2011, Bruno Faidutti (versions française et anglaise)
  • Innovation, 2011, Carl Chudyk (versions française et anglaise)
  • Joomba, 2012, Roberto Fraga (versions française, anglaise, espagnole et néerlandaise)
  • Konito?, 2012, Richard Champion (version française)
  • Stand Up - saisons 1 et 2, 2012, Scott Porter & Bryce Porter (versions françaises)
  • Crôa! - 5e édition, 2012, Igor Polouchine (versions française et anglaise)
  • Uchronia, 2012, Carl Chudyk (versions française et anglaise)
  • Sang Rancune (Cutthroat Caverns), 2012, Curt Covert (version française)
  • King of Tokyo - Power Up (extension), 2012, Richard Garfield (versions française et anglaise)
  • Ghooost!, 2013, Richard Garfield (versions française et anglaise)
  • Whizz Bing Bang, 2013, Antoine Riot (versions française et anglaise)
  • Innovation - Échos (extension), 2013, Carl Chudyk (versions française et anglaise)

Jeux co-édités

  • Neuroshima Hex, 2008, Michał Oracz (version multilingue, avec Portal Publishing)
  • Neuroshima Hex - Babel 13 (extension), 2008, Michał Oracz (version multilingue, avec Portal Publishing)
  • Khet, 2009, Luke Hooper, Michael Larson et Del Segura (version multilingue, avec Innovation Toys)
  • Vasco da Gama, 2009, Paolo Mori (version française, avec What's Your Game?)
  • Salem (Witch of Salem), 2009 (version française, avec Kosmos)
  • Zack & Pack, 2009, Bernd Eisenstein (version française, avec Kosmos)
  • Tinner's Trail, 2009, Martin Wallace (version française, avec JKLM Games)
  • Dungeon Lords, 2009, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Neuroshima Hex - Duel (extension), 2009, Michał Oracz (version multilingue, avec Portal Publishing)
  • Victor et le Château aux 1000 Miroirs (Burg der 1000 Spiegel), 2009, Inka Brand & Markus Brand (version française, avec Kosmos)
  • À la Carte, 2010, Karl-Heinz Schmiel (version française, avec Heidelberger Spieleverlag)
  • Garou (Lupus in Tabula), 2010, Domenico Di Giorgio (version française, avec dV Giochi)
  • Qwirkle, 2010, Susan McKinley Ross, Mensa Select Mind Games 2007, Spiel des Jahres 2011 (version française, avec MindWare)
  • Through the Ages, 2010, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Galaxy Trucker - La Grosse Extension (extension), 2010, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Power Struggle, 2010, Bauldric & Friends (version française, avec eggertspiele)
  • Lemming Mafia, 2010, Michael Rieneck (version française, avec Kosmos)
  • Stronghold, 2010, Ignacy Trzewiczek (version multilingue, avec Portal Publishing)
  • Automobile, 2010, Martin Wallace (version française, avec Treefrog Games)
  • 20ème Siècle, 2010, Vladimír Suchý (version française, avec Czech Games Edition)
  • 51ème État (51st State), 2010, Ignacy Trzewiczek (version multilingue, avec Portal Publishing)
  • Stronghold - Undead (extension), 2010, Ignacy Trzewiczek (version multilingue, avec Portal Publishing)
  • Vinhos, 2010, Vital Lacerda (version française, avec What's Your Game?)
  • Perplexus, 2011, Michael McGinnis (version française, avec PlaSmart)
  • Galaxy Trucker, 2011, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Egizia, 2011, Acchittocca (version française, avec Hans im Glück)
  • The Resistance, 2011, Don Eskridge (version française, avec Indie Boards and Cards
  • Dakota, 2011, Piero Cioni (version française, avec Nexus)
  • MIL, 2011, Firmino Martínez (version française, avec HomoLudicus)
  • Dungeon Fighter, 2011, Aureliano Buonfino, Lorenzo Silva et Lorenzo Tucci Sorrentino (version française, avec Cranio Creations)
  • Dungeon Petz, 2011, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Nighfall, 2011, David Gregg (version française, avec Alderac Entertainment Group)
  • Disque-Monde : Ankh-Morpork, 2011, Martin Wallace (version française, avec Kosmos)
  • Pergamon, 2011, Stefan Dorra et Ralf zur Linde (version française, avec Gryphon Games)
  • Ninjato, 2011, Dan Schnake et Adam West (version française, avec White Goblin Games)
  • Perplexus Epic, 2012, Michael McGinnis (version française, avec PlaSmart)
  • Pictomania, 2012, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Pousse-Monstre (Monster-Falle), 2012, Inka Brand & Markus Brand (version française, avec Kosmos)
  • Convoi (The Convoy), 2012, Ignacy Trzewiczek (version multilingue, avec Portal Publishing)
  • Last Will, 2012, Vladimír Suchý (version française, avec Czech Games Edition)
  • Pirates des Égouts (Die GulliPiratten: Der Schrecken der Kanalisation), 2012, Andreas Pelikan (version française, avec Heidelberger Spieleverlag)
  • [Mythic Battles], 2012, Benoit Vogt (version anglaise, avec Play and Win)
  • Nightfall - Loi Martiale (Nightfall - Martial Law), 2012, David Gregg (version française, avec Alderac Entertainment Group)
  • Perplexus Rookie, 2012, Michael McGinnis (version française, avec PlaSmart)
  • Andor (Die Legenden von Andor), 2012, Michael Menzel, As d'Or Jeu de l'année 2013 (version française, avec Kosmos)
  • Waka Waka, 2012, Rüdiger Dorn (version française, avec Kosmos)
  • OddVille, 2012, Carlo Lavezzi (version française, avec What's Your Game?)
  • Space Alert, 2012, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Tzolk'in le calendrier maya, 2012, Simone Luciani et Daniele Tascini (version française, avec Czech Games Edition)
  • Goblins Inc., 2013, Filip Neduk (version française, avec Czech Games Edition)
  • Asgard, 2013, Pierluca Zizzi, (version française, avec What's Your Game?)
  • Galaxy Trucker - Encore une grosse extension (extension), 2013, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Perplexus Twist, 2013, Michael McGinnis (version française, avec PlaSmart)
  • Titanium Wars, 2013, Frédéric Guérard (version anglaise, avec Euphoria Games)
  • Smash Up, 2013, Paul Peterson (version française, avec Alderac Entertainment Group)
  • Mythic Battles - Expansion 1 (extension), 2013, Benoit Vogt (version anglaise, avec Play and Win)
  • Naufragés (Náufragos), 2013, Alberto Corral (version française, avec HomoLudicus)
  • Space Alert - La Nouvelle Frontière (extension), 2013, Vlaada Chvátil (version française, avec Czech Games Edition)
  • Qwirkle Cubes, 2013, Susan McKinley Ross (version française, avec MindWare)
  • Yedo, 2013, Thomas Vande Ginste et Wolf Plancke (version française, avec eggerspiele)

Éditeurs et fabricants distribués

  • Agate Éditions (France) : jeux de rôle (Les Ombres d'Esteren)
  • Alea (Allemagne) : jeux de société
  • BELEDUC (Allemagne) : Jeux et jouets pour enfants, loisirs créatifs
  • Chessex (Royaume-Uni) : dés et accessoires
  • Cranio Creations (Italie) : jeux de société (1969, Sheepland…)
  • Éditions Letheia : jeux de société (La Course à l'Élysée, Speed Dating…)
  • Éditions Rosebud (France) : jeux de société (Smart Memo, Puzzle Battle)
  • Euphoria Games (France) : jeux de société (Titanium Wars)
  • Flatlined Games (Belgique) : jeux de société (Rumble in the House…)
  • Funforge (France) : jeux de société (Tokaido, Win!, The Big Idea, The Phantom Society…)
  • ID&AL (France) : jeux de société (Budigala]]
  • Kikigagne? (Canada) : jeux de société (Black Stories)
  • Kinigames (France) : jeux de société (Au tableau, I Will Survive
  • Koplow (États-Unis) : dés et accessoires
  • Le Scorpion masqué (Canada) : jeux de société (Super Comics, La Chasse aux monstres, C'est pas faux…)
  • Mayday Games (États-Unis) : protège-cartes
  • Play and Win (Luxembourg) : jeux de société (Mythic Battles)
  • Ultra PRO (États-Unis) : protège-cartes
  • White Goblin Games (Pays-Bas) : jeux de société (Ninjato, Rattus…)
  • whyme (France) : jeux de société (Western Town)

Liens externes

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.