Encyclopédie Wikimonde

Intérêt Général (think tank)

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Intérêt général est un laboratoire d’idées proche de la France Insoumise[1],[2] composé de représentants des secteurs public, privé et universitaire. Il a été initié le 7 mai 2019[3],[4] par un manifeste signé par des personnalités de la vie politique et associative comme Charlotte Girard ou Clémence Guetté.

Recherche

Le laboratoire se présente comme voulant fabriquer une alternative au néolibéralisme. Il a pris des positions marquées à gauche, notamment face au projet de réforme des retraites du gouvernement Philippe. Ces positions ont été partiellement reprises par des économistes comme Thomas Piketty[5].

Organisation

Intérêt Général est animé par un secrétariat, un binôme par pôle thématique et une équipe numérique[6].

Notes et références

  1. « Les « insoumis » se dotent d’un « laboratoire d’idées » pour bâtir une « alternative » à Macron », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juillet 2020)
  2. « Nationaliser Sanofi, des médecins fonctionnaires… Les idées post-Covid d’un think tank proche de LFI », sur L'Obs (consulté le 7 juillet 2020)
  3. « Fédérer par les idées, pour l’intérêt général : lancement d'un nouveau think tank de gauche », sur Marianne, (consulté le 7 juillet 2020)
  4. « “Intérêt général” : le “laboratoire d’idées” lancé par des Insoumis », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 7 juillet 2020)
  5. « Thomas Piketty : « Un néolibéralisme à contretemps » », sur Politis.fr, 20200122 16:03 (consulté le 7 juillet 2020)
  6. « Intérêt Général - La fabrique », sur interetgeneral.net (consulté le 7 juillet 2020)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).