Encyclopédie Wikimonde

Intelligence créative

Aller à : navigation, rechercher

L'intelligence créative est un type d'intelligence qui ajoute de l'originalité et de l'efficience aux solutions intelligentes qu'elle propose.

Le spectre des intelligences

Il est d'usage d'opposer de façon dichotomique l'intelligence logico-mathématique à la créativité artistique la plus folle

En fait, les deux existent bien mais sont le fait d'un pourcentage très faible d'individus, les mathématiciens de génie et les artistes de génie. il y a des degrés entre les deux.

On peut distinguer sur un spectre, en allant de gauche à droite :

L'intelligence logico-mathématique …||…L'intelligence pratique… ||… L'intelligence créative …||… La créativité intelligente …||…La créativité artistique pure

Soit :

  • L'intelligence logique, pure, déductive (celle schématisée caricaturelement par la métaphore du cerveau gauche)
  • L'intelligence créative (logique inventive, avec une composante imagination) dont un bon exemple est la résolution créative de problème
  • La créativité intelligente (imagination raisonnée) dont deux bons exemples sont le design et l'architecture (Dyson, Marina Bay Sand et le viaduc de Millau
  • La créativité pure, domaine des arts plastiques et autres (celle schématisée caricaturalement par la métaphore du cerveau droit)

Dans cette approche, l'intelligence créative est très proche de l'intelligence fluide (Fluid intelligence) opposée à la « crystallized intelligence ».

C'est une des composantes de l'intelligence gagnante ou intelligence à succès (successful intelligence) , à côté de l'intelligence sociale, psychosociale ou interpersonnelle (appelée aussi par certains « intelligence émotionnelle »)

Jean-Louis Swiners, professeur à HEC Executive Education, et Jean-Michel Briet, publiciste, en ont donné la définition suivante :

« L'intelligence créative est la capacité à trouver des solutions originales, nouvelles pour ses interlocuteurs »

Une définition de l'originalité

Originalité. Marina Bay Sands Hotel à Singapour

Cette définition a obligé ces deux auteurs à définir ce qu'ils entendent par « original ».

L'originalité est le caractère de quelque chose à quoi les autres n'ont pas pensé. Son contraire est la banalité.

Face à un groupe de personnes, l'originalité d'une idée ou d'une solution se mesure très facilement par le pourcentage de personnes qui n'y ont pas pensé.

Dans l'absolu, l'originalité est le caractère de quelque chose qui n'est pas fréquent, ce qui en fait un synonyme de « rareté ».

Un bon exemple

Un bon exemple en est donné par le viaduc de Millau — en plus d'être un pont franchissant la vallée du Tarn réunit et concilie deux dimensions. Il est efficient, il est beau. Ces ceux dimensions sont représentées, la première, par l'ingénieur en chef , polytechnicien, l'intelligence logico-mathématique, Michel Virlogeux et la seconde, par le designer, le créatif, Sir Norman Foster, l'architecte du cornichon de Londres. Le pont a un rayon de courbure de 20 km, ce qui permet aux véhicules d'avoir une trajectoire plus précise qu'en ligne droite.

L'analyse de Robert Sternberg

L'intelligence créative a été étudiée par Robert Sternberg, professeur en psychologie cognitive, qui, dans son analyse triarchique de l'intelligence, distingue :

  • l'intelligence analytique,
  • l'intelligence créative
  • l'intelligence pratique,

et donne de l'intelligence créative la description suivante :

« L'intelligence créative réfère à la capacité à faire face, avec succès, à des situations nouvelles et inhabituelles en se basant sur des connaissances et compétences existantes.

Contenu Analytique Pratique Créative
Verbal Déterminer la signification d'un néologisme Résoudre un problème de la vie quotidienne Résoudre de nouvelles analogies
Quantitatif Compléter une série numérique Solutionner un problème arithmétique quotidien Utiliser de nouveaux symboles numériques
Figural Compléter une matrice de figures géométriques Planifier un déplacement à partir d'une carte Utiliser de nouvelles règles de transformation figurale

« Par exemple, supposons que vous soyiez en train de conduire sur une route de campagne déserte et que votre vieille voiture tombe en panne, parce que le réservoir du radiateur est vide. Il y a une mare à proximité mais vous n'avez rien dans la voiture qui puisse vous servir de récipient afin d'aller y puiser de l'eau. Il n'y a pas non plus de poubelle dans les parages, dans laquelle vous auriez pu trouver un récipient adapté (ou que vous auriez pu utiliser elle-même comme tel). Si vous résolvez le problème en utilisant un objet comme vos chaussures de sport ou l'un des enjoliveurs de la voiture comme récipient à eau, alors vous avez utilisé l'intelligence créative. (…)

« Contrairement aux tâches qui requièrent une intelligence analytique, qui n'ont qu'une seule réponse correcte, les tâches requérant l'intelligence créative ont des solutions ouvertes ou de multiples solutions. »[1]

L'analyse de Bruce Nussbaum (2013)

Bruce Nussbaum est professeur et consultant en innovation. Pour lui, l'intelligence créative comprend cinq compétences :

  • Le Knowledge Mining, la recherche de documentation, l'accumulation de connaissances ;
  • Le Framing, le (re)-cadrage ou focalisation ;
  • Le Playing, la transformation du problème en jeu ou en challenge [1] ;
  • Le Making, le prototypage ;
  • Le Pivoting, la concrétisation.

Bibliographie

  • (en) Robert J. Sternberg, Beyond IQ: A Triarchic Theory of Intelligence. Cambridge, Cambridge University Press, 1985.
  • (en) Robert J. Sternberg, Successful Intelligence : How Practical and Creative Intelligence Determine Success in Life, Plume, 1997.
  • (en) Alan Rowe, Creative Intelligence: Discovering the Innovative Potential in Ourselves and Others, FT Press, 2004.
  • Todd Lubart, Psychologie de la créativité, Armand Colin, 2003.
  • Jean-Louis Swiners et Jean-Michel Briet, L'intelligence créative au-delà du brainstorming, Maxima, 2004.
  • Jacques Grégoire, L'examen clinique de l'intelligence de l'enfant : Fondements et pratique du WISC-IV, Mardaga, 2009.
  • Camille Carrier et Sylvie Gélinas, Créativité et gestion : Les idées au service de l'innovation, Presses de l'Université du Québec, 2011, p. 35-36.
  • Jacques Grégoire, L'examen clinique de l'intelligence de l"adulte, Mardaga, 2012.
  • Bruno Martinaud, Start-up : L'anti-bible à l'usage des fous et des futurs entrepreneurs , Pearson, 2012, p. 30-32.
  • (en) Bruce Nussbaum, Creative Intelligence: Harnessing the Power to Create, Connect, and Inspire, HarperBusiness, 2013.

Article connexe

Robert Sternberg

Notes et références

  1. Texte original : « Creative intelligence refers to the ability to successfully deal with new and unusual situations by drawing on existing knowledge and skills. For example, suppose that you are driving along a deserted country road and your old model car breaks down because the radiator has run out of water. There is a creek nearby but you have nothing in the car that could be used as container to get water from the creek. Nor is there a nearby rubbish bin in which you might be able to find a suitable container (or use the bin itself). If you solve your problem by using an object such as your runners or one of the car's hub caps as a water container, then you have used creative intelligence. (…). Unlike tasks requiring analytical intelligence, which have single correct answers, tasks requiring creative intelligence have open-ended or many possible answers. »

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).