Encyclopédie Wikimonde

Jérôme Bonnafont

Aller à : navigation, rechercher
Fichier:AF Bonnafont10.jpg
Jérôme Bonnafont

Jérôme Bonnafont, né le 8 janvier 1961, est un diplomate français, ambassadeur de France en Espagne depuis 2012. Il a été conseiller du Président Jacques Chirac de 1997 à 2007, ambassadeur en Inde de 2007 à 2011 et directeur de cabinet d'Alain Juppé, ministre d'État, ministre des Affaires étrangères.

Origines et études

Jérôme Bonnafont est né le 8 janvier 1961 à Neuilly-sur-Seine. Il est le fils de Jacques Bonnafont, directeur de sociétés, et de Claudine Bernard, journaliste et traductrice.

Ayant fait ses études secondaires au lycée Hoche, à Versailles, Jérôme Bonnafont est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et ancien élève de l'École nationale d'administration (ÉNA, promotion Denis Diderot, 1986).

Carrière

Intégrant la carrière diplomatique, il est nommé à New-Delhi à l'été 1986, où il travaille sous l'autorité des ambassadeurs Jean-Bernard Mérimée puis André Lewin.

Fin 1989, au moment de la chute du mur de Berlin, il rejoint la Direction des affaires économiques et financières du ministère des Affaires étrangères où, sous l'autorité de Pierre de Boissieu, il participe aux négociations financières liées à la démocratisation des pays d'Europe centrale et orientale (PECO) et à la conférence de la création de la BERD et suit les activités du Club de Paris, alors engagé dans les grandes annulations de la dette africaine.

Début 1991, à l'issue de la première guerre du Golfe, il est nommé à l'ambassade de France au Koweït que rouvre l'ambassadeur Jean Bressot, puis rejoint en 1993 la représentation française auprès des Nations unies où il est chargé des questions du Proche et du Moyen-Orient.

À Paris, fin 1995, il fait partie de la délégation française à la conférence sur la création de la Cour pénale internationale (CPI), sous l'autorité de Marc Perrin de Brichambaut, puis prend en 1996, à la demande de Corinne Lepage, ministre de l'Environnement, la tête du Service des affaires internationales de ce ministère.

Il rejoint la cellule diplomatique de la présidence de la République en octobre 1997 où, les ambassadeurs Jean-David Lévitte, Jean-Marc de La Sablière et Maurice Gourdault-Montagne étant sherpas, il suit les questions multilatérales, et en particulier la préparation des sommets du G8. À la demande du président Jacques Chirac, il s'occupe particulièrement de la création du Fonds mondial de lutte contre le sida, des questions de développement, des questions écologiques et de la Francophonie. Le président de la République le nomme porte-parole de l'Élysée en 2004, fonction qu'il occupe jusqu'à la fin du mandat, en mai 2007.

Il est alors nommé ambassadeur de France en Inde et participe au développement du partenariat stratégique franco-indien.

Il est appelé à la direction du cabinet de Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, en 2011, puis nommé ambassadeur de France en Espagne à l'été 2012.

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).