Jérôme Poloczek

Aller à la navigation Aller à la recherche
Fichier:Main poloczek jerome.jpg
Jérôme Poloczek, "Hands", 2017

Jérôme Poloczek, né le 5 avril 1979 à Schaerbeek (Bruxelles), est un écrivain, plasticien, éditeur et performeur.

Biographie

Après des études de philosophie et un travail de mémoire autour de Robert Musil[1], Jérôme Poloczek co-édite en 2004 le numéro "Dustan/engagement"[2] de la revue écritures. Il réalise à l’occasion la création sonore "O fantasma"[3] à partir d’entretiens avec l’écrivain Guillaume Dustan.

Parallèlement à l’écriture, il commence à exposer, mêlant objets plastiques et œuvres participatives, notamment le projet "Motney"[4] pour lequel 27 écrivains et plasticiens[5] créent une phrase ensuite sérigraphiée sur des billets de banque, fabriquant une forme de littérature virale : au terme de l’échange, soit le passant garde le billet – qui sort du circuit financier – ; soit ce passant remet le billet en circulation – lui donnant ainsi de nouveaux lecteurs.

Parmi les expositions, en 2010, "Tu vas cligner des yeux"[6] présente une série de rubans à coudre dans leurs vêtements par les visiteurs. Chaque ruban comporte une phrase à la fois autobiographique et valable pour tout le monde, par exemple "Tu as mesuré 50 centimètres"[7]. En 2014, "Pourquoi faire quelque chose plutôt que rien ?"[8] présente une galerie apparemment vide : seuls des livrets miniatures contiennent des descriptions de morceaux de l’espace existant, décrits par 6 invités ; aux visiteurs de retrouver ces morceaux d’espace, comme dans un jeu de piste. En 2017, "Kits pour lutter pour la joie"[9] présente 9 expériences proposées au visiteurs : des rituels à partir d’installations minimales pouvant facilement être reproduites par tout un chacun. Par exemple, "Devenir un autre" "invite à manger une partie du corps de quelqu'un d'autre : cette personne a consenti à donner un cheveu ; celui-ci a été incorporé dans des pralines."[10]

En littérature, après différentes expériences éditoriales mêlant notamment dessin et poésie[11], un livre plus classique sort en 2017, "Autubiographie". En exergue, une citation d'Edouard Levé : "Décrire précisément ma vie me prendrait plus de temps que la vivre."[12] Dans ce livre, des expériences personnelles sont relatées à la deuxième personne, évoquant ce que Gertrude Stein appela une "autobiographie de tout le monde" : "En somme, Poloczek, en s’appuyant sur sa propre expérience corporelle du monde, sur les aventures banales, idiotes, de son corps, aurait écrit ici quelque chose comme l’autobiographie de tout le monde, les phrases (...) se référant, le plus possible, à ce que nous avons, avons eu, aurons tous et toutes en commun. Car, oui, beaucoup d’entre nous, bébés, n’ont articulé "que des sons", beaucoup d’entre nous  ont "chanté l’alphabet", beaucoup d’entre nous ont eu "un père qui a eu treize ans" (...). Car, oui, l’extrême simplicité du livre de Poloczek, sa traversée faussement enfantine du monde, a cette qualité rare : nous inciter, nous-mêmes, à regarder les choses, les événements qui nous arrivent, les épreuves que nous traversons, avec un œil tout frais, tout neuf, (...) avec cet art rare de réouvrir les évidences, en deux trois lignes, pas plus."[13]

Cet intérêt pour des formes artistiques mêlant plastique, littéraire et performatif se prolonge en public, où Jérôme Poloczek privilégie la performance à la lecture littéraire : utilisant haut-parleur, projections vidéo et positions du corps pour créer des petites formes de lectures mises en espace[14]

Œuvres

Bibliographie

Œuvres personnelles

Editions et collectifs

  • "Les bandits" (illustrations du livre jeunesse d’Antonin Crenn), Lunatique, 2017, (ISBN 979-1090424869)
  • "Tu es une plante" (avec Julie Delporte), autoédition, 2015[15]
  • "Tu es un animal" (avec Julie Delporte), autoédition, 2014[16]
  • "Je suis la résurrection et je suis vivant" in "Jamais" (édité avec Bertrand Pérignon), 2011
  • "Pénétration" in "Overwriting" (édité avec Bertrand Pérignon et Antoine Boute), 5c, 2009, (ISBN 978-2-930356-67-9)
  • "Le temps n’existe pas" in "Articulations", 5c, 2006
  • "Nijinsky à l’océanorium" in revue écritures n°15 : "Quoi maintenant ?" (édité avec Pierre Dulieu), écritures/5c, 2004, (ISBN 978-2-930356-35-8)
  • "Gober les insectes (méthode)" in revue écritures n°14 : "Dustan/engagement" (édité avec Pierre Dulieu), écritures/5c, 2004, (ISBN 978-2930402192)

Filmographie

  • "Lostreal", film documentaire expérimental, 40 min, 2015[17]
  • "Rue du cinéma" (avec Benoît Grimalt), film documentaire expérimental, 28 min, 2013[18]

Expositions et performances[19]

  • "Maintenant", Les Nuits d’encre (Braine-l’Alleud), Rev (Montreuil), Vecteur (Charleroi), performance, 2018-9
  • "Dessiner" (avec Hico Natsuhaki), Ateliers Mommen (Bruxelles), performance, 2018
  • "Personne », 10/12 (Bruxelles), exposition personnelle, 2018
  • "Autubiographie", Area42 (Bruxelles), Tulitu (Bruxelles), Vecteur (Charleroi), Monte-en-L’air (Paris), performance, 2018
  • "Kits pour lutter pour la joie", GNF Gallery (Bruxelles), exposition personnelle, 2017
  • "So the living danced in green", 10/12 (Bruxelles), résidence et exposition personnelle, 2016
  • "J’ai mis une tête d’agneau dans un jardin et j’ai invité des humains", Galerie Nadine Feront (Bruxelles), résidence et exposition personnelle, 2015-6
  • "Turn a blind eye", Galerie Nadine Feront (Bruxelles), exposition collective, 2016
  • "The waste land", Galerie Nadine Feront (Bruxelles), exposition collective, 2015
  • "Je suis un médium" (Ateliers Claus, Bruxelles / Uquam, Montréal), dispositif participatif et performance, 2014
  • "Un peu caché" (Ici #3, Montréal), exposition collective, 2014
  • "Nature morte vivante" (Ici #2, Paris), exposition collective, 2014
  • "Les fantômes ne sont pas morts nous sommes partout" (Institut des œuvres Belges, Paris), performance, 2014
  • "Pourquoi faire quelque chose plutôt que rien ?" (Galerie Nadine Feront, Bruxelles), résidence et exposition personnelle, 2014
  • "Kit pour lutter pour la joie" (Ateliers Claus, Bruxelles), dispositif participatif et performance, 2013
  • "Silent anatomies" (Galerie Nadine Feront, Bruxelles), exposition collective, 2013
  • "Exposition d’été" (Hôtel Rustique, Bruxelles), exposition personnelle, 2012
  • "Tu" (Théâtre au Bout Là-bas, Avignon), lecture et performance, 2012
  • "Tu vas cligner des yeux" (10/12, Bruxelles), exposition personnelle, 2012
  • "Overwriting" (Passa Porta, Bruxelles / Monte en L’air, Paris / Ecuries, Liège), lecture et performance, 2010
  • "Motney" (Théâtre de l’L, Bruxelles), dispositif participatif et performance, 2010
  • "Soom" (Théâtre de l’L, Bruxelles), dispositif participatif et performance, 2010
  • "Excitations" (Cut Me, Bruxelles), exposition personnelle, 2009
  • "What Now ?" (Le Bonheur, Bruxelles), exposition collective, 2005

Annexes

Bibliographie

Liens externes

Notes et références

  1. « Jérôme Poloczek, "Robert Musil : relativisme géniteur" (dir: Jacques Sojcher), ULB, 2001 », sur cibleplus.ulb.ac.be, (consulté le )
  2. Dustan/engagement, Bruxelles, écritures/5C, (ISBN 2-930402-19-9) 
  3. « O fantasma (écoute en ligne) »
  4. « Motney » (consulté le Date invalide (http://www.popovchka.net/spip.php?article89))
  5. parmi lesquels : Antoine Boute, Daniel Canty, Charly Delwart, Jochen Gerner, Charles Pennequin, Marc-Antoine K. Phaneuf.
  6. Galerie 10/12, « Tu vas cligner des yeux » (consulté le )
  7. Andrea Henter, « "Mots cachés" », sur Fading Paper (consulté le )
  8. « Thrill Seekers » (consulté le )
  9. « "Kits pour lutter pour la joie" » (consulté le )
  10. Muriel de Crayencour, « Vivre la joie » (consulté le )
  11. Parmi lesquels : "Tu es une plante" (avec Julie Delporte) et "So the living danced in green" (à la Galerie 10/12).
  12. Autoportrait, P.O.L., (ISBN 2-84682-064-3) [lire en ligne] 
  13. Vincent Tholomé, « Où l’on se dit qu’il est bon de se sentir un peu, beaucoup, comme tout le monde », Le Carnet et les Instants,‎ (lire en ligne)
  14. « Performance "Autubiographie" » (consulté le )
  15. « "Tu es une plante" » (consulté le )
  16. « "Tu es un animal" », sur www.popovchka.net (consulté le )
  17. « Lostreal »
  18. « Rue du cinéma »
  19. « Expositions, performances, éditions », sur www.popovchka.net (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus