Jacques Chantier

Aller à la navigation Aller à la recherche
Jacques Chantier

Jacques Chantier, né Jean-Claude Piguet le à L'Orient et mort le à Lausanne, est un écrivain vaudois.

Biographie

Jean-Claude Piguet naît le à L'Orient, dans la Vallée de Joux (canton de Vaud)[1]. Il est le frère cadet du romancier Roland Piguet[2].

En 1948, il s'établit à Paris et y publie ses premiers ouvrages: un récit intitulé Le train (éditions du Triolet), suivi de quelques années plus tard d'un roman, Les Gitans, paru aux éditions de Minuit.

Puis il entre dans un silence qui dure plus de vingt ans sans pour autant renoncer à l'écriture. Après cette longue traversée du désert, il écrit trente-six poèmes réunis dans La vie au vent publiés par les Éditions du Grand-Pont[3],[4]. En 1978, il publie aux Éditions des Orgevaux un recueil de nouvelles intitulé Incidences[5],[6].

Après s'être réinstallé à Lausanne où il a enseigné le français aux étrangers, Jacques Chantier décède le .

En 1985, une plaque commémorative est apposée sur la maison où lui et son frère son nés[2].

Références

  1. « Jacques Chantier », sur la base de données des personnalités vaudoises sur la plateforme « Patrinum » de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.
  2. 2,0 et 2,1 G.H., « Hommage aux frères Piguet », 24 heures,‎ , p. 21 (lire en ligne)
  3. A.C., « La Vie au Vent, poèmes de Jacques Chantier », L'Impartial,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  4. Frédéric Wandelère, « La vie au vent, poèmes de J.-C. Piguet », La Liberté,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  5. « Amis de nos amis », 24 heures,‎ , p. 18 (lire en ligne)
  6. S.A., « Incidences par Jacques Chantier », Construire,‎ , p. 11 (lire en ligne)

Sources

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).