Je suis orientée (court métrage)

Aller à la navigation Aller à la recherche
Je suis orientée

Réalisation Olivier Riche
Scénario Olivier Riche
Musique Jean-Pierre Cossard
Acteurs principaux

Léna Cossard, Sophie De Fürst

Sociétés de production Autour D'un Film Productions
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Fiction (comédie)
Durée 2.30 min
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Je suis orientée est un court-métrage français réalisé par Olivier Riche en juillet 2015 et produit par l'agence créative de film Autour D'un Film Productions. Le film évoque l'accompagnement à l'orientation dans les établissements scolaires à travers le personnage d'une étudiante, Léna, interprétée par Léna Cossard et d'une psychologue de l'Éducation nationale interprétée par Sophie De Fürst[1].

Synopsis[2]

Dans le cadre de son parcours scolaire, Léna s'apprête à passer un entretien pour discuter de son projet professionnel. La conseillère d'éducation lui demande si elle a déjà une idée de métier qu'elle souhaite faire plus tard. Passionnée, la jeune fille évoque sa passion pour la photographie qu'elle entretient chaque jour après l'école. Dans un plan succinct, on la voit installer le matériel et la scène qu'elle s'apprête à photographier. Un véritable travail auquel elle s'adonne à chaque fin de journée.

C'est enthousiaste qu'elle évoque cette possibilité d'avenir à la psychologue de l'Éducation nationale qui se tient devant elle. Mais l'exaltation de Léna va laisser place à de la déception devant la réaction de la psychologue de l'Éducation nationale qui lui conseillera plutôt d'opter pour un parcours plus basique et de mettre sa passion de côté.

S'en suivra une suite d'interrogations qui jugera les compétences de Léna pour désigner rapidement dans quel domaine d'étude plus sérieux Léna peut s'orienter.

Le court-métrage se conclut par la question de la conseillère d'éducation qui lui demande finalement ce qu'elle veut faire. La vidéo se termine par la réponse de Léna qui ne semble pas avoir accordé de l'importance à l'avis de son interlocutrice : "photographe".

Léna est déterminée par son rêve et ose le suivre pour construire une orientation choisie malgré les conseils de la psychologue de l'Éducation nationale.

Description et analyse

Lecture du court-métrage[3]

À l'heure de faire ses choix d'orientation, Léna rencontre une conseillère pour parler de ses projets d'avenir et de ses ambitions pour son futur. Si l'humour est présent, le court-métrage provoque plutôt un rire jaune devant le désaccord imprévu entre la jeune fille et sa conseillère après pourtant un premier contact positif.

Dans plusieurs plans on observe Léna monter dans ce qui semble être un grenier pour s'adonner à sa passion de la photographie. On la voit adopter des gestes précis et professionnels prouvant son talent et son sérieux concernant cette activité qu'elle dit pratiquer les soirs après le collège. Elle définit d'ailleurs le mot mandarine, un projecteur, un terme technique dans le milieu de la photographie. Elle partage cette pratique à sa conseillère d'orientation avec passion et nous pouvons voir dans le jeu d'actrice de Léna Cossard toute la joie que lui procure cette activité.

On ressent un certain malaise devant le court-métrage puisque la conseillère d'orientation qui semble dans un premier temps, à l'écoute de Léna répond finalement à la jeune fille : "Et sinon qu'est-ce que tu veux faire". Cette phrase prouve que la psychologue de l'Éducation nationale ne prend pas la volonté de Léna au sérieux. La voix de la femme interprétée par Sophie De Fürst est suivie d'un arrêt de la musique qui détonne et interpelle le spectateur. La jeune Léna est prise au dépourvue et ne sais pas quoi répondre.

L'espoir et les rêves de la jeune étudiante ne suscitent pas l'enthousiasme de son interlocutrice qui lui conseille un parcours plus simple : "Maintenant vous les jeunes vous avez très envie de faire des métiers artistiques, mais ce sont des métiers très difficiles, les places sont très rares."

Le court-métrage se conclue par la question de la conseillère d'orientation : "Alors Léna qu'est-ce que tu veux faire plus tard" et la réponse cinglante de la jeune fille qui ne semble pas avoir accordé de l'importance à son interlocutrice : "photographe". C'est ce mot qui conclura le court-métrage, la voix de Léna est celle qui aura le dernier mot dans la discussion.

Avant même de commencer à s'engager dans la voie professionnelle de la photographie, on ne donne pas l'opportunité à Léna de prouver son talent et de tenter sa chance. La jeune fille affirme donc sa volonté et a le courage de vivre de sa passion malgré les critiques et les découragements. Un message d'espoir adressés aux jeunes pour qu'ils suivent leurs rêves et ne se découragent pas devant la difficulté.

À travers cette vidéo de 2.30 minutes, la délicate question de l'orientation et de l'insertion professionnelle est posée. Tout un sujet est ainsi exposé dans ce court-métrage : l'orientation des jeunes et le métier de psychologue de l'Éducation nationale dans le processus d'orientation.

Un sujet qui porte un débat sur la connaissance de soi, ses croyances en l'avenir pour définir avec les jeunes les critères des choix d'orientation.

Le titre "Je suis orientée" joue sur cette double compréhension du mot "orientée". On y voit d'abord une conjugaison du terme "orientation" mais le mot renvoie également à l'action de guider et aiguiller la jeune étudiante dans une direction qui ne lui convient pas.

C'est une image assez caricaturale du métier de conseiller en orientation qui est dépeint dans ce court-métrage. Le film grossit les traits pour montrer la difficultés de suivre ses propres convictions en tant que jeune et de choisir de ne pas suivre les chemins pré-tracés pour oser vivre ses rêves et en faire les sources d'un avenir choisi.

Fiche technique

Catégorie Court-métrage
Genre(s) Fiction
Sous-genre Comédie
Langue de tournage Français
Pays producteur France
EOF Non précisé
Nationalité 100% français
Année de production 2015
Durée 2 min 30 secondes
Format de production HD
Cadre 1.85
Format son Dolby 5.1

Distribution[4]

Producteur délégué

Olivier Riche

Scénariste

Olivier Riche

Actrices

Léna Cossard, Sophie De Fürst

Image et cadre

David Merlin-Dufey

Accessoires, décors et régie

Rodolphe Durand

Maquillage

Fanny Palacio

Ingénieurs du son

Robin Bouët, Gaspard Gauguier

Directeur de la photo

David Merlin-Dufey

Mixage et montage son

Robin Bouët, Louis Peltier

Auteur de la musique

Jean-Pierre Cossard

Distinctions

Références

  1. « Je suis orientée | Cinémage », sur www.cinemage.eu (consulté le )
  2. « Je suis orientée (2015) », sur www.unifrance.org (consulté le )
  3. Estime de soi et Parentalité |, « Orientation professionnelle, un outil pédagogique vidéo », sur Comitys, (consulté le )
  4. « Je suis orientée », sur www.shortfilmwire.com (consulté le )

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).