Jean-Daniel Cauhépé

Aller à la navigation Aller à la recherche

Jean Daniel Cauhépé (27 octobre 1933 – 7 juillet 2013) Premier élève d'André Nocquet à son retour du Japon après avoir passé plusieurs années auprès de Maître Ueshiba (fondateur de l'Aïkido), Jean Daniel Cauhépé n'a pas cessé de pratiquer et d'écrire sur l'aïkido.

Biographie

Né le , Jean Daniel Cauhépé commence la pratique des arts-martiaux avec le judo en 1949. Il découvre l'aïki-jutsu en 1951 avec Minoru Mochizuki puis s'initie à l'aïki-budo sous la direction de Tadashi Abe dès 1952. En 1957, il commence également le karaté.

Officier de l'armée de Terre, il sert 7 ans en Algérie et cette expérience inspirera ses réflexions et démarches à venir.[réf. nécessaire] Au cours de ses permissions en métropole, sa réputation d'excellent chuteur l'amène à être invité à servir de partenaire à André Nocquet de retour du Japon.[réf. nécessaire]

En 1958, avec son frère Yves, ils deviennent les premiers élèves du 1er Ushi Deshi occidental de O Sensei.

En 1961, Maître Aritomo Murashige lui fait découvrir une gestuelle synthétisée et l'état Fudoshin, l'immuabilité à travers une puissance d'intériorité et de silence.[réf. nécessaire] Trois ans plus tard, Maître Hirokazu Kobayashi lui confirme l'importance de la théorie des Cinq éléments et de l'énergétique dans la pratique de l'aïkido.[réf. nécessaire]

En 1964, il participe à l'émission de télévision "Les Coulisses de l'exploit".

En 1978, il découvre avec Maître Koichi Tohei l'homme devenu balle rebondissante ainsi que le rythme et l'alternance dans une coordination totale du corps et de l'esprit.

Après être sorti des fédérations, il fonde l’École de Sumikiri en 1986.

À travers le travail symbolique et gestuel qui le caractérise, Jean Daniel Cauhépé laisse plusieurs ouvrages et articles de magazines dédiés à l'aikido avant de s'éteindre le 7 juillet 2013.

Bibliographie

Il publie avec A. Kuang :

  • Le Jeu des énergies respiratoires, gestuelles et sonores dans la pratique de l'aïkido, 1984, Guy Trédaniel
  • Hara, architecture du milieu-juste, 1987, Guy Trédaniel
  • Métamorphose de la violence par l'aïkido de Sumikiri, 1998, Guy Trédaniel
  • Le Petit Livre de l'aïkido, 2000, Guy Trédaniel
  • Le Petit Livre de l'anti-stress, 2000, Guy Trédaniel
  • Le Petit Livre du Yi-King, 2001, Guy Trédaniel
  • Le Petit Livre du Hara, 2003, Guy Trédaniel
  • Shobu-Aïki, la victoire selon l'art chevaleresque de Morihei Ueshiba, 2003, Guy Trédaniel
  • Les Arts martiaux intériorisés ou l'AÏkido de la sagesse, ré-édition 2008, Guy Trédaniel

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail arts martiaux et sports de combat