Jean-Luc Kandyoti

Aller à : navigation, rechercher

Jean Luc Kandyoti est pianiste concertiste et compositeur.

Entouré de son père Daniel Kandyoti, pianiste de jazz, et de son beau-père Michel Szely, guitariste jazz manouche, Jean-Luc Kandyoti débute tout naturellement le piano à l’âge de 6 ans, mais choisit très vite une voie plus « classique » et intègre l’École normale de musique de Paris, où il rencontre le maître Aldo Ciccolini, avec lequel il finira sa formation au CNSM de Paris[1].

Sorti 1er Prix du Conservatoire de Paris, il est lauréat de concours internationaux (Genève, Reine-Élisabeth-de-Belgique).

Pianiste en titre de l’Hôtel George V dans les années 1990, il rencontre et partage des moments musicaux avec Lalo Schiffrin, Ysaac Hayes, Sting, David Carradine, les Rolling Stones. Il collabore avec Gérard Pullicino sur le film Babel, dont il signe les arrangements et orchestrations, Muriel Robin pour l'une des musiques de son spectacle au Zénith et sort en 2002 son album de compositions intitulé "Leaving away".

Depuis 2006, le compositeur défend l'univers de l’auteur-interprète Véronique Soufflet[2]. Ils sortent un 1er album en 2008, Le Tango de Platon et Al Faraby, qu’ils présentent sur de nombreuses scènes telles que l’Unesco, le Parlement européen, à Byblos (au Liban), au Sentier des Halles. Un single voit le jour à cette même période, en soutien à l’ADMD et au combat de Marie Humbert, sous le titre Vincent, Marie, Jacques et les autres.

En 2012, son témoignage, publié sous le titre Une certaine idée de l'accompagnement, figure dans un ouvrage consacré au piano et à l'art de l'accompagnement[3].

Avec Véronique Soufflet, il sort en 2015 un album piano-voix intitulé Version originelle[4], qui porte la signature d’un pianiste et compositeur rarement entendu dans la chanson française.

Notes et références

  1. http://enjp.blouinartinfo.com/news/story/1037304/aldo-ciccolini-to-perform-recital-at-tokyo-metropolitan)
  2. www.veroniquesoufflet.net
  3. Piano ma non solo, Jean-Pierre Thiollet, Anagramme éditions, Paris, 2012, p. 73-79 (ISBN 978-2-35035-333-3)
  4. 88 notes pour piano solo, Jean-Pierre Thiollet, Neva Editions, 2015, p. 201. ISBN 978 2 3505 5192 0

Article publié sur Wikimonde Plus