Jean Aimé Pierre Guerrier

Aller à la navigation Aller à la recherche

Jean Aimé Pierre Guerrier
Naissance
Fort-de-France, Martinique
Décès (à 24 ans)
Thủ Dầu Một, Bình Dương, Cochinchine
Mort au combat
Origine Flag of France.svg Française
Allégeance Flag of legion.svgLégion Etrangère
Armée française
Arme Infanterie
Grade Lieutenant
Années de service 1943 – 1949
Conflits Seconde Guerre mondiale
*Roches-lès-Blamont
*Poche de Colmar
Indochine
Distinctions Ordre de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre 1939-1945
Croix de Guerre des Théâtres d'Opérations Extérieurs
Médaille Coloniale

Jean Aimé Pierre Guerrier ou Jean Guerrier () est un officier français, mort pour la France[1].

Il rejoint le 9e Régiment de Zouaves - Commando en et participe à la Campagne de Libération de la France au sein de la 1re armée, notamment il prend part aux batailles de Roches-lès-Blamont et de la poche de Colmar. Pour ses actions successives, il sera cité à l'Ordre de la Division et décoré de la Croix de Guerre 1939-1945 avec Étoile d'Argent en .

En 1945, il intègre l'École Militaire Inter Armes,6e Série (Promotion "Victoire")[2] de Coëtquidan, et est promu Sous-Lieutenant en . En 1946, il rentre à l'École d'Application d'Infanterie[3] au Camp d'Auvour.

Il rejoint le Dépôt commun des régiments étrangers (DCRE) à Sidi-bel-Abbès en 1947 puis est affecté comme chef de section à la 13e Demi-Brigade de Légion Étrangère (13e DBLE) en Indochine. Il est promu Lieutenant en .

Il tombe, mortellement blessé, à la tête de sa section le à Thủ Dầu Một, Bình Dương, Cochinchine[1],[4]. Pour ses actions, il est cité à l'Ordre de l'Armée et est décoré de la Croix de Chevalier de la Légion d'Honneur, de la Croix de Guerre des Théâtres d'Opérations Extérieurs avec Palme, et de la Médaille Coloniale avec agrafe "Extrême-Orient"[3].

Décorations

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Croix de Guerre 1939-1945 ribbon.svg Croix de Guerre des Theatres d'Operations Exterieurs ribbon.svg
Medaille d'Outre-Mer (Coloniale) ribbon.svg Medaille commemorative de la Guerre 1939-1945 ribbon.svg Medaille commemorative de la Campagne d'Indochine ribbon.svg

Intitulés

Citations

  • Caporal-chef Jean Guerrier :

    « Calme devant le danger. Énergique, splendide de courage et d'initiative. S'est particulièrement distingué dans la nuit du 7 au 8 décembre 1944 au cours d'un coup de main sur un groupe de maisons à 500 mètres au Nord de l'Ile Napoléon. Par son exemple, a enlevé son groupe et l'a mené au nettoyage des maisons où lui-même a déployé une grande activité. Méprisant le danger a traversé de nuit, un champ de mines où deux de ses hommes furent blessés; a continué à accomplir sa mission avec brio, faisant l'admiration de ses hommes. Après l'opération faisant partie comme volontaire d'une patrouille de ramassage des blessés a réussi à se dégager de l'encerclement d'une forte patrouille ennemie et à rejoindre nos lignes. »

Citation à l'Ordre de la Division, S.P.70526. le , Le Lt Colonel Aumeran, Cdt le 9e Rgt de Zouaves
  • Lieutenant Jean Guerrier[5] :

    « Chef de Section d'un dynamisme rare faisant toujours preuve d'un mépris total du danger, volontaire pour tous les coups durs. Pendant près de six mois, dans la région de la plantation de Cau-Khoo (Cochinchine) par ses embuscades et ses patrouilles arrête de nombreux rebelles et récupère un important matériel. S'est à nouveau distingué les 19, 20, 24 et 25 mars 1949 aux opérations de Rau Ra (Cochinchine). Le 3 juillet à Tan Tuyen (Ben Suc Cochinchine) alors que sa section était accrochée par des éléments V.M. s'est lancé à l'assaut, entraînant toute sa section dans un magnifique élan. A sauté sur un obus piégé, grièvement blessé, est mort quelques minutes après au cri de "Vive la Légion". »

Citation à l'Ordre de l'Armée

Hommages

Son nom figure au Monument aux Morts de la Légion Etrangère[6] à Puyloubier, en lettres d'or dans la crypte de la Légion Étrangère à Aubagne, au Monument aux Morts de la Martinique à Fort-de-France[7], et aux Plaques commémoratives de l'École Militaire d'Infanterie[8] à Montpellier.

Références

  1. 1,0 et 1,1 Mémoire des hommes : « Jean Aimé Pierre Guerrier », sur defense.gouv.fr
  2. « Faits et gestes de la promotion Victoire » [archive du ], sur promotion-victoire.comeze.com
  3. 3,0 et 3,1 Fiche « Jean Aimé Pierre Guerrier », sur memorialgenweb.org
  4. « Officiers morts au champ d'honneur », sur more-majorum.de
  5. « [https://memorial.saint-cyr.org/ Mus�e du Souvenir - Ecole de St Cyr] », sur memorial.saint-cyr.org (consulté le )
  6. Eric Blanchais, « MémorialGenWeb Relevé », sur memorialgenweb.org (consulté le ).
  7. « Des noms s'ajoutent au monument aux morts de Fort-de-France », sur RCI (consulté le )
  8. Eric Blanchais, « MémorialGenWeb Relevé », sur memorialgenweb.org (consulté le ).

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la Légion étrangère
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale